Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 07:28

LE COUTEAU SUISSE  DU CHARMOY- du 18 novembre  2016 (J+2893 après le vote négatif fondateur)

       Avoir un couteau suisse sous la main et dans sa poche, c’est toujours utile. Cet instrument à tout faire était d’ailleurs récemment vanté sur un site face book local dont nous avons salué la prestation dans notre dernier article.

LA THÉRIAQUE, UNE PANACÉE POUR CHARMOY-CITY ? - du 15 novembre  2016

       Depuis, nous avons découvert une occurrence de « couteau suisse » jusque dans les colonnes d’Inf’Auxonne N° 51 de janvier 2016.

       C’est à propos du peloton de transport et de manutention (PTM) armé par le 511 RT et opérant  au Tchad au sein du Groupe de Soutien des opérations (GSO) de la force Barkhane, qu’on peut lire en dernière page du magazine :

        « Le peloton opère comme un véritable « couteau suisse » au service de la force : préparation des convois, déchargement des avions, nombreuses opérations de manutention en vue de réaménager les bases, renforts de garde,… »

        Dans son article « couteau suisse », Wikipédia nous en donne un autre exemple,  emprunté encore une fois au domaine militaire :

     « C'est ainsi que le 17e régiment du génie parachutiste à Montauban (France), élément d'appui génie de la 11e Brigade parachutiste, constituant par ses nombreuses spécialités un outil polyvalent aux personnels multi-compétents, est surnommé le « couteau suisse » de la brigade parachutiste. »

      Pour parler d’un autre domaine, celui du développement exponentiel de la grande distribution en France depuis un demi-siècle, nous pensons que les promoteurs ont pu et peuvent encore disposer à l’occasion de « couteaux suisses » locaux bien pratiques. Conclusion : en matière de logistique, que celle-ci soit militaire ou civile, il est bon d’avoir un couteau suisse sous la main et dans sa poche ! Ça peut faciliter la tâche !

      Claudi vous en présente un exemplaire qu’il a récemment découvert au Musée du Charmoy ! Et pas dans un grenier ! Un objet superbe ! Et discret avec ça !

   Dernière minute : Le Bien Public de ce matin, vendredi 18, titre « La revitalisation prend forme ». À la bonne heure !

     La CNAC 317 D de janvier 2010, qui n’avait pas encore tourné sa veste, jugeait en ces termes le projet de centre-commercial au service duquel se démenait alors notre « couteau suisse » :

      « Ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne » (2ème attendu)  « Contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’Auxonne » (3ème attendu).

     Après être parvenu à ses fins, notre instrument à tout faire trouvera bien encore un petit bout de lame pour redonner âme à son centre-ville. N’en doutons pas ! Comme le dit l’article cité plus haut : il suffit de « pousser la porte » !

« À AUXONNE, LES PETITS COMMERÇANTS FONT DE LA RÉSISTANCE » (3) - du 13 octobre 2016 

Le couteau-suisse du musée du Charmoy

Le couteau-suisse du musée du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 novembre 2016  (J+2893 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres