Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 03:00

QUAND LE CHARMOY S’INVITE AU CONSEIL COMMUNAUTAIRE, PRÉSENT ET PASSÉ - du 9 mai 2019 (J+3795 après le vote négatif fondateur)

   Nous relations hier le Conseil communautaire n° 2019/04 de la CAP-Val de Saône du 7 mai 2019 à la salle des fêtes de Champdôtre

CHARMOY-CITY : CHAMPDÔTRE, UN VOTE QUI FAIT QUESTION - du 8 mai 2019

   Comme on pourra le lire dans l’article mis en lien ci-dessus, une question relative à l’ « Extension de l’ensemble commercial E.LECLERC » sur la zone du Charmoy y était évoquée et faisait l’objet d’un vote.

    Ce vote problématique, nous n’en dirons, aujourd’hui encore, rien de plus, attendant que l’affaire se décante, et que ses implications relativement à la prochaine CDAC soient plus amplement précisées.

  Il semble toutefois qu’un certain flou ait pu se faire jour lors du déroulement du présent exercice, qui était– précisons-le– localement une première.

      Rappelons que ce scrutin visait à recueillir l’avis général majoritaire. Avis devant être porté ensuite en CDAC par la représentante au nom de son conseil.

      Avis qui, par ailleurs, devrait, selon nous, offrir trois options, favorable, défavorable, abstention. (options offertes aux membres de la CDAC)

    Des votes à main levée ont effectivement été recueillis dans l’assemblée et comptabilisés quant aux trois options : pour, contre, abstention.

     Nous n’en préciserons pas ici le nombre, que nous avons noté. Sur ce plan numérique, les choses sont claires

   Ce qui l’était beaucoup moins en fin de séance, c’était, après la comptabilisation de ces votes, les  divergences d’interprétation autour de la traduction de ces chiffres en un avis général majoritaire à porter en CDAC par la Présidente.

   Nous soulignerons par ailleurs, comme de nombreux assistants ayant pris part au vote, le caractère malaisé d’un tel vote.

     Ce vote consistant, en quelque sorte à « acheter chat en poche », puisque les éléments confidentiels du dossier transmis aux membres de la future CDAC (aux nombre desquels figurent la présidente de la CAP-Val de Saône et le maire d’Auxonne) ne pouvaient être dévoilés.

    Nonobstant cette clause de confidentialité, et compte-tenu sans doute du caractère  malaisé de l’exercice d’un vote « à l’aveuglette », des photocopies couleur des vues du projet furent largement diffusées dans l’assistance.

    Ces vues en couleur très détaillées, dont nous avons conservé quelques exemplaires, ne portaient aucune mention de provenance.

   Qu’on nous permette cependant de supposer qu’elles pourraient ne pas différer significativement des vues de ce type nécessairement présentes dans le dossier « confidentiel », sinon en être la copie plus ou moins  conforme.

     Quid alors de la confidentialité du dossier ???

   Publicité pour publicité, nous faisons bénéficier nos lecteurs des scans de ces vues dévoilées et rendues publiques lors du CC n° 2019/04.

   Voilà pour l’actualité.

   

    Rappelons maintenant, en miroir de la récente histoire, un vieil épisode, quasi historique de la grande saga langloisienne du Charmoy, du temps où notre commis-voyageur local de Leclerc s’appuyait sur un lobby associatif ad hoc, disparu aujourd’hui dans les poubelles de l’Histoire.

    Cet épisode, un parmi d’autres, est intéressant à plus d’un titre puisqu’il a pour décor un Conseil communautaire tenu à Tillenay le 7 mars 2011, à la veille de la CDAC du 8 mars 2011.

  Notre incontournable « Charmoy pour les mules », qui garde la mémoire des roueries langloisiennes, le relate en ces termes :

     « A la veille de la CDAC, la salle de réunion [du Conseil communautaire à TILLENAY]  est littéralement investie par un afflux massif (plus d’une centaine de personnes) de partisans du lobby LECLERC sous la bannière déclarée de deux associations auxonnaises :  à savoir, « Avenir Auxonne Consommateurs »  et  « Association des habitants et riverains des hameaux et lotissements d’Auxonne » qui mettent la pression sur Jean-Paul Vadot ,  Président de la ComCom, candidat aux cantonales et membre de la CDAC ».

DIX ANS D’HISTOIRE DU CHARMOY OU LE CHARMOY POUR LES MULES ÉDITION 2018- du 19 novembre 2018

    Nous avions par ailleurs fait mention de l’évènement dans un article très ancien

BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN – du 9 mars 2011

   Nous diffusons aujourd’hui à ce propos trois documents historiques collectors pour éclairer le présent

En attendant que la lumière se fasse sur le sens profond,  les suites et les implications du vote du 7 mai dernier en CC à Champdôtre ….

     Claudi, quant à lui s’est emparé des scans en scoop ! Du grain à moudre !

     Et Proust alors ? Pas de souci ! On a encore au rab de madeleines dans le garde-manger !!

 

Flash dernière :

   Remontant ce matin vers 10 heures 30 la rue du Bourg, j’y ai croisé un groupe conduit par notre adjointe à l’urbanisme en arrêt devant les « façades en vitrine » (voir article en lien ci-dessous)

CHARMOY-CITY : LA REVITALISATION EN VITRINE - du 19  avril 2019

    Un court  échange verbal s’en est suivi :

Chantecler : « C’est vraiment pas mal ces façades en vitrine »

Madame l’adjointe à l’urbanisme : « Je suis bien d’accord avec vous ! »

   À la bonne heure !

   Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des centres-bourgs possibles !

   

Charmoy-City, du nouveau du côté d'Auxonne

Charmoy-City, du nouveau du côté d'Auxonne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 mai 2019 (J+3795 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions