Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 07:00

CHARMOY-CITY, REMPARTS ET INSCRIPTIONS AU CHÂTEAU LOUIS XI (2ème épisode) - du 13 mars 2019 (J+3738 après le vote négatif fondateur)

      

     Dans le premier article de cette série, nous commentions un grand article paru dans Le Bien Public du 25 février dernier sous le titre : « AUXONNE Patrimoine La rénovation du château Louis XI, un défi technique pour les ouvriers ».

    En tant que lecteur attentif du corps de l’article, et au vu des photos l’illustrant, nous faisions remarquer un certain décalage entre le titre et le propos développé.

   Nous soulignions à ce propos  le distinguo à faire entre l’enceinte du  château proprement dite et le rempart d’à côté, sur le parement duquel, les photos de l’article nous montraient  les ouvriers au travail….

    Depuis cette publication une conversation avec la charmante rédactrice de l’article rencontrée lors du carnaval, nous amène à préciser qu’au-delà des Tours des Moulins, le mur ouest du Château regardant la Saône, bien que ne figurant pas sur les photos, a vu dans le même temps, quelques dents creuses de son parement heureusement comblées par la même équipe d’ouvriers. Ce que nous avons depuis constaté de visu.

CHARMOY-CITY, REMPARTS ET INSCRIPTIONS AU CHÂTEAU LOUIS XI (1er épisode) - du 27 février 2019

Conclusion : Les ouvriers ont effectivement travaillé à quelques reprises éparses du parement sur le mur  ouest du château, mais Le Bien Public du 25 février en titrant à la une : « AUXONNE La rénovation du château avance à grands pas » en faisait tout de même un peu trop…

    Mais après tout, c’est le métier !

    Ainsi, le 28 février dernier, Le Progrès Édition Dole et Nord Jura affichait à la une ce gros titre : « INTERCOMMUNALITÉ Auxonne prête à rejoindre le Grand Dole ? », brochant sur une vue aérienne d’Auxonne.

    Toute personne sensée connaît pourtant la réponse à la question posée.

EN CHEMIN, DE CHARMOY-CITY VERS  DOLE-  du 1er mars 2019

   On va nous accuser de digression et de faire encore un article « à tiroirs », mais avant de revenir au Château Louis XI, nous voudrions ouvrir une parenthèse pour revenir à cette affaire de migration inopinée vers le grand Dole

    Hebdo 39 n° 339 du 11 mars dernier publie à ce propos un article intitulé

« Vie locale Val de Saône Auxonne au Grand Dole ? Une possibilité évoquée par le maire Raoul Langlois et analysée par Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de la CAP-Val de Saône »

    Bref aperçu de ses propos :

    Après avoir exprimé son scepticisme sur le véritable intérêt de la question en ces termes : « Est-on assuré que les préoccupations premières des habitants du territoire d’Auxonne-Pontailler-Val de Saône concernent ce sujet? J’en doute  fort », Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de la CAP-Val de Saône insiste sur le fait qu’ « Auxonne est pleinement et légitimement intégrée dans [un] maillage d’équipements », maillage de « services et d’équipements intercommunaux » construit  « depuis bientôt 20 ans, avec patience et détermination, [par] des élus, toutes majorités politiques confondues »

    Elle soulève alors cette question : « Quel est le sens de remettre en question ce travail ? »

    Et  désigne, loin de  « l’impulsivité et [des] vaines polémiques » une piste de travail plus modeste et plus réaliste :

        « Cette organisation ne s’oppose évidemment pas à un travail commun avec nos voisins du Grand Dole avec lesquels nous entretenons de très bonnes relations. Une mise en réseau de nos sites et itinéraires touristiques, en lien avec les départements du Jura et de la Côte-d’Or et leurs agences de développements touristiques, pourrait constituer, par exemple, un beau sujet de développement commun ? »

       Avec cette « mise en réseau de nos sites et itinéraires touristiques », nous voilà revenu à notre sujet, le Château Louis XI !

        

       Retour donc, au Château Louis XI !

      Avec cette mise en réseau élargie, nul doute que notre Château Louis XI puisseconnaître une audience et une fréquentation accrues !

      Une bonne occasion de parfaire la connaissance que nous avons de ses richesses, mais encore de son statut !

      Rappelons d’abord que ce château est un monument historique (MH), à la différence des remparts dont seules deux portes sont MH (voir plus loin) ;       

      Quelques précisions sur les MH en général et nos MH en particulier ;

      Rappelons d’abord qu’un élément du patrimoine historique peut-être reconnu monument historique (MH) de deux façons :

     En bref, il peut être, dans le meilleur des cas, classé MH, ou alors bénéficier seulement d’une inscription à l’inventaire des MH. Dans ce dernier cas il sera dit inscrit.

      La condition la plus favorable et la plus exigeante de protection pour le monument est le classement qui s’applique aux MH d’intérêt national.

     La Base Mérimée officielle recense actuellement à Auxonne 9 MH  ainsi répartis (par catégorie (classés ou inscrits) et par date croissante de classement ou d’inscription) :

2 MH classés : l’église Notre-Dame et la Porte Royale

7 MH inscrits : la Porte de Comté, les Halles, le Château, la maison « Coquet » (rue du Bourg), la maison « Lerat » (Place d’Armes), l’Arsenal, l’Hôtel Jean de la Croix (2 bis rue Carnot)

   Ajoutons aux MH classés propriété de la Ville d’Auxonne La chapelle de La Levée sise sur le territoire de la commune de Villers-les-Pots

  Nos lecteurs trouveront le détail dans notre document réalisé à partir de la Base Mérimée

Les fanas du patrimoine pourront se reporter à

https://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_historique_(France)

    Ajoutons un troisième aux MH classés, propriétés de la Ville d’Auxonne : la chapelle de La Levée (classement MH du 20 janvier 1932) sise sur le territoire de la commune de Villers-les-Pots et lieu d’histoire napoléonienne

BONAPARTE À AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse (3)  - du 1er septembre 2017

   En ce qui concerne en particulier le classement de l’Arsenal en 1968, votre serviteur confesse qu’en ses jeunes années lointaines, il n’y fut pas étranger.

     Les curieux pourront à ce propos consulter les numéros 2 et 3 du Courrier de l’Arsenal ( mais  tous les autres numéros ont aussi leur intérêt pour les amateurs d’histoire et d’anecdotes !) disponible en ligne. On accède à la publication en cliquant sur l’onglet « Courrier de l’Arsenal » sur le site

http://auxonne.patrimoine.free.fr/actu/index.html

     Les citoyens d’Auxonne soucieux de la connaissance et de la reconnaissance de leur patrimoine historique pourront à présent, à la lumière de ces rappels, mieux apprécier la pertinence d’une discussion sur le sujet,  récemment tenue en Conseil Municipal à propos du statut MH du château…

    Alors notre château, il est inscrit ou classé ? Qui a raison ?

    Nos petits lapins du CMJ ont, quant à eux, (presque) tout compris !

     Ils vous le démontrent aujourd’hui !

     Et ils vous le démontreront encore une fois dans un troisième et dernier épisode !

À suivre, donc…

Charmoy-City, remparts et inscriptions au Chateau Louis XI (2)

Charmoy-City, remparts et inscriptions au Chateau Louis XI (2)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 mars 2019 (J+3738 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Documents

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Documents