Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 février 2019 3 27 /02 /février /2019 07:31

CHARMOY-CITY, REMPARTS ET INSCRIPTIONS AU CHÂTEAU LOUIS XI (1er épisode) - du 27 février 2019 (J+3724 après le vote négatif fondateur)

     Rassurez-vous, chers amis lecteurs, nous ne parlerons pas ici d’une vieille affaire de tags qui défraya la chronique à l’entrée de l’automne 2017, et qui récemment encore, était exhumée en images par Auxonne Infos - Actus & Débats, la page facebook  locale branchée. 

         Rappelons tout de même en passant quelques échos médiatiques de cette vieille affaire qui valut à notre premier édile, à son adjointe sportive et au fidèle Rex les honneurs de la vidéo (retirée depuis) sur France 3 : 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/tagueurs-ont-droit-cite-auxonne-1335093.html  

          Le 23 septembre 2017, Le Bien Public titrait de son côté en page 13 : « AUXONNE ARTS URBAINS Pas de sanction pour les tagueurs ».

      Un article au titre surprenant avec ce chapeau qui ne l’est pas moins : « La Ville d’Auxonne recherche l’auteur d’un tag. Non pour le sanctionner – au contraire – mais pour lui faire une proposition insolite »

    Les curieux pourront relire à ce propos notre article du moment sur le sujet :

CHARMOY-CITY : LE COÛT DES TAGS PERMANENT - du 26 septembre 2017

     Et localiser du même coup la production d’« art urbain », œuvre géniale d’un petit Basquiat local qui s’ignorait sans doute, et à qui la municipalité souhaitait « faire une proposition insolite ». L’œuvre de street art se trouvait précisément sur la face intérieure du rempart du front de Saône, près de l’Abattoir.

https://www.beauxarts.com/expos/a-t-on-retrouve-un-graffiti-de-jean-michel-basquiat-a-manhattan/

     Le temps a passé depuis, et aujourd’hui, c’est pile au revers du tag, sur la face extérieure du mur tourné vers la Saône qu’une équipe de maçons locaux s’active à restaurer le parement extérieur très dégradé de ce rempart. À la bonne heure !

       Nos maçons travaillent « sous contrat d’insertion avec l’entreprise Défi 21 » comme l’indique un article paru en page 12 dans Le Bien Public de lundi dernier 25 février.

      [N.D.L.R. Chantecler, il s’agit sans doute de « DÉFIS 21 - Avenir Environnement Association - Atelier et chantier d'insertion (ACI) »]

http://www.puissance-pro.fr/fiche-structure?lg=4.996104&lt=47.341665&activite=9872&page=5&structure=4353

    L’article est  par ailleurs abondamment documenté et les photos très évocatrices.

    Mais, rien n’étant parfait en ce bas monde sublunaire il y a tout de même un loup…

    Pas de panique, les maçons n’y sont pour rien, qui font de leur mieux. Mais ce  gros titre de l’article : « AUXONNE Patrimoine La rénovation du château Louis XI, un défi technique pour les ouvriers », d’après ce qu’on lit et qu’on voit dans le corps de l’article, ne trouvez-vous pas qu’il est un peu à côté de la plaque !

     Et dès la une du journal, cette annonce : « AUXONNE La rénovation du château avance à grands pas » ce n’est pas vraiment ça !

    À quoi servent donc les efforts louables de signalétique qu’évoque un candidat d’opposition sur son facebook  et celui de son groupe, tout en commémorant sa campagne passée ?

https://www.youtube.com/watch?v=3uKdgf0tu2c

    En matière d’efforts de signalétique, nos édiles ne sont sans doute  pas encore au top, mais citons quand même au passage un effort de signalétique d’une utilité indéniable à leur actif : la nomination fort opportune, bien que déjà ancienne de la rue privée du Charmoy.

RETOUR À LA RUE DU CHARMOY - du 09 avril 2018       

      Après ce retour à la rue du Charmoy, revenons à nos maçons et à leur « château ». Visiblement c’est sur le rempart à deux pas du château  que les maçons travaillent, mais pas au château, voyons !

    Voilà du moins ce que nous dit le corps de l’article et que nous montrent  les photos.

      Je sais bien, la critique est facile et j’entends déjà un petit malin me rétorquer « Le  titre de ton article, Chantecler, « c’est de la daube » : remparts d’accord, mais où sont tes foutues inscriptions ? »

     Pas d’affolement, l’affaire n‘est pas classée car mon article n’est pas encore terminé et tous les mots n’en ont pas été encore inscrits.

     C’est que je ne veux pas faire trop long, il paraît que les gens n’aiment pas ça. Alors si vous le voulez bien, cette histoire d’inscriptions, on en reparle, promis, mais une prochaine fois, dans un second épisode. (À suivre…)

    Et là, vous comprendrez encore mieux pourquoi il était nécessaire de bien faire le distinguo entre l’enceinte du  château proprement dite et le rempart d’à côté où travaillent les ouvriers….

  En attendant, Claudi a mis les petits lapins du CMJ dans le coup….C’est tout de même plus sympa de ramasser des compétences en matière de patrimoine que de ramasser les papiers…

ALBUM  Et si on nettoyait la nature ?

 

Le Bien Public titre ce matin

 « COTE-D'OR - ÉVÈNEMENT  Cette famille d'Auxonne vit le carnaval depuis quatre générations »

    À propos d’un autre « carnaval », la mascarade publicitaire de juin 2010 précédant la « consultation » du 27, je salue cordialement Brigitte qui intervient dans l’article.

    Alors commerçante sur la place d’Armes elle m’apporta sans compter son soutien matériel et technique  pour réagir à ce cirque digne d’une république bananière et me permit ainsi de diffuser largement les premières publications papier de Chantecler

Vive l’union du papier crépon et de l’A2 80 g !

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013

 

Charmoy-City, les petits lapins du CMJ as du patrimoine

Charmoy-City, les petits lapins du CMJ as du patrimoine

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 février 2019 (J+3724 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres