Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 06:21

EN CHEMIN, DE CHARMOY-CITY VERS  DOLE-  du 1er mars 2019 (J+3726 après le vote négatif fondateur)

   Le feu de l’actualité nous impose de différer la suite prévue de notre article d’avant-hier.

CHARMOY-CITY, REMPARTS ET INSCRIPTIONS AU CHÂTEAU LOUIS XI (1er épisode) - du 27 février 2019

    La publication de cette suite ne présente toutefois aucun caractère d’urgence puisqu’elle est fondée sur des documents d’archives. C’est pourquoi nous avons préféré donner la priorité à l’actualité médiatique, en l’occurrence  un article du Progrès Édition Dole et Nord Jura d’hier.  

       Hier matin donc, le quotidien comtois daté du 28 févier affichait à la une ce gros titre : « INTERCOMMUNALITÉ Auxonne prête à rejoindre le Grand Dole ? », brochant sur une vue aérienne d’Auxonne.

     Du sensass à la une donc ! Un titre d’appel ! Du coup, nous nous sommes fendu de notre euro dix !

    Feuilletant le quotidien, nous avons retrouvé le même titre en page 13 couronnant cette fois l’article proprement dit. Beaucoup de bruit pour rien !

     Rien de bien nouveau : « Lettre ouverte, politique de la chaise vide, menace de départ [N.D.L.R. Chantecler : départ éventuel d’Auxonne de la CAP Val de Saône ] » . L’article nous ramène en bref à la récente polémique que nous avons évoquée

CHARMOY-CITY : « DÉSAPPOINTÉ(S) »… ET VOLEUR(S) DE BICYCLETTE(S) !!! - du 10 février 2019

   Citant Le Bien Public  du 16 février, l’article évoque ensuite le tropisme dolois de notre premier édile et son projet de rejoindre éventuellement la Communauté voisine du grand Dole.

      Contacté par Le Progrès, ce dernier, selon l’article d’hier « reconnaît que son propos [N.D.L.R. Chantecler : départ éventuel d’Auxonne de la CAP Val de Saône] doit être contextualisé ».

    Il reprend ensuite une vieille lune évoquée dès 2014 et relative aux transports collectifs du Grand Dole : « pourquoi n’iraient-ils pas jusqu’à Auxonne ? Bien sûr il faudrait une participation du conseil départemental de la Côte d’or ? »

LIGNE DE CHARME - du 15 JUIN 2014

    Du nouveau tout de même, si le maire d’Auxonne semble avoir pour le Grand Dole les yeux de Chimène, le Président du Grand Dole déclare, quant à lui, simplement : « Nous entretenons de bons rapports avec Auxonne, mais nous n’avons pas vocation à intégrer cette commune »

    Et comme pour montrer que changer de communauté de communes ne se fait pas comme ça, un encadré mentionne les démêlés juridiques administratifs d’Arc-et-Senans tentant d’intégrer la communauté de communes du Val d’Amour.

    Saint-Amour ? Non Val d’Amour, t’as rien compris grand-père !!

    Conclusion de l’article : « À Auxonne, ce n’est pas la préoccupation première de la population, qui croise les doigts pour qu’il fasse encore beau dimanche 3 mars pour le 98e carnaval »

      

Confidence : cela doit être un peu vrai à regarder, du moins, la pauvreté des commentaires sur le sujet sur la page Auxonne Infos Actus & débats. Même pas un commentaire pour notre Conseiller Jacques-François ! Quelle misère ! Et pourtant…

CHARMOY-CITY : MONTER LES DOSSIERS ET MONTER LA MAYONNAISE - du 28 février 2019

     Comme en écho de la chute météorologique de l’article du Progrès , il joue aujourd’hui les Monsieur météo.

https://www.youtube.com/watch?v=yvbwc4OOZqo

   Quant aux deux autres auteurs de l’article d’Hebdo 39 n° 337 du 25 février intitulé « Différent entre la majorité municipale d’Auxonne et la Communauté de Communes : les trois groupes d’opposition du conseil municipal livrent leurs points de vue », la petite Amélie, Reine du commentaire, n’a pas ménagé ses doctes observations….

       Après cette lecture de l’article du Progrès, aux côtés de la petite Amélie, pour le coup,  j’aurais presque envie de prendre la défense de notre brave maire qui n’a pas été franchement gâté !

        Chantecler, tu travailles comme un fou. Eh oui ! C’est ainsi et pourtant je travaille gratos, sans subside d’aucun lobby, sans indemnité d’aucune sorte, pas même une indemnité d’astreinte pour ce travail réel qui me tient souvent éloigné du beau soleil ! Et je ne brigue même pas de fauteuil !

     C’est simplement que depuis bientôt dix ans, je chante clair afin qu’il fasse clair !

    Pour consoler notre bon Raoul de cet article du Progrès, plutôt mitigé et qui va encore le désappointer, notre Claudi, bonne pâte, l’a placé en compagnie d’un épistolier prestigieux qui déjà travaillait avec Dole !

BONAPARTE À AUXONNE ou le Promeneur Solitaire Corse (12) - du 03 janvier 2018

    L’histoire est un éternel recommencement Bonaparte faisait imprimer son écrit à Dole en 1791, et notre municipalité devrait faire imprimer un livre à Besançon. Mais au fait où en est l’impression annoncée ? En attendant, Chantecler vous offre une bonne lecture..

ALBUM « DE L’OIGNON DE CHARMOY-CITY  À LA MADELEINE DE COMBRAY »

Auxonne-Dole à pied, ou en transports collectifs

Auxonne-Dole à pied, ou en transports collectifs

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er mars 2019 (J+3726 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Le vote reproché de la Présidente de la Communauté de Communes lors de la CDAC du 21 décembre dernier a certainement provoqué la distribution du tract de la majorité municipale. Lors du dernier Conseil Communautaire, la Présidente s’est expliquée sur ce choix. Le dossier présenté comportait des inexactitudes. L’adjointe à l’urbanisme d’Auxonne m’a fait part que ce dossier avait été monté par l’investisseur lui-même. Ce qui est regrettable est certainement le manque d’accompagnement de la municipalité dans le montage de ces dossiers, et là, c’est un fait récurent dans notre commune. "

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse