Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 mars 2019 1 11 /03 /mars /2019 07:00

PUSEY,  MODÈLE  DE CHARMOY-CITY ? - du 11 mars  2019 (J+3736 après le vote négatif fondateur)

   Pusey est une pimpante bourgade de Haute-Saône contiguë à Vesoul et qui a la particularité de compter beaucoup plus de mètres carrés de grandes surfaces que d’habitants et bientôt un gendrive.

CHARMOY-CITY : UN « GEND DRIVE » APRÈS BARZINGAULT ? - du 31 août 2018

     Son LECLERC est connu dans toute la région et sert à l’occasion de magasin témoin pour les maires du Grand Est en mal d’implantation d’hypermarchés.

     Le 26 avril 2010, lors d’une réunion de travail du conseil municipal de Champagnole, le directeur de l’expansion de l’enseigne déclarait ainsi devant les élus réunis :

         « Je suis prêt à vous recevoir à PUSEY, en Haute-Saône, pour vous faire visiter un hypermarché LECLERC. Il faut également prévoir une extension possible d'ici 10 ou 15 ans. Il y a également 200 m2 de galerie marchande et 500 m2 pour le centre culturel. Nous sommes obligés de faire une galerie sinon on a une partie inutilisée qui est considérée comme une surface de vente. Si le Maire dit "pas de galerie marchande", je dis "pas d'hyper" ou alors 5000 m. » (page 5 du document ci-dessous)

      Du propre aveu de l’un d’eux, qui en était encore tout ébaubi, les meilleurs de nos édiles charmoysiens passionnés sont allés visiter LECLERC PUSEY au début de leur premier mandat à l’occasion d’un hyperpélerinage ;

      Cette visite à PUSEY ayant fait son effet, nos édiles devaient par la suite redoubler d’imagination pour obtenir la même chose au Charmoy, y compris par la voie des urnes après retoquage en CDAC (octobre 2009) puis en  CNAC (janvier 2010).

      Difficile de croire, après cela, les déclarations récentes dans la presse (Hebdo 39 n° 337 du 25 février dernier) d’un  conseiller d’opposition qui, dans la confidence de « madame l’adjointe à l’urbanisme », croit voir un « manque d’accompagnement de la municipalité dans le montage [des] dossiers » relatifs au projet de l’enseigne ou de son affilié !

    Faut-il, pour prouver le contraire, ressortir la réthorique grandiloquente d’Inf’Auxonne n° 25 et tous les autres enfumages commis depuis le vote sans nom du 17 décembre 2008

       Les propos tenus lors de la réunion de travail du conseil municipal de Champagnole le 26 avril 2010 par le directeur de l’expansion de l’enseigne témoignent d’ailleurs clairement que ce dernier suivait de près la question, en liaison sans doute avec son dévoué et discret Raoul toujours prêt à suivre ses bons conseils :

 « Il y a donc bien un potentiel à CHAMPAGNOLE qui n'est pas exploité et il est clair que LECLERC a sa place. La première fois que j'ai vu le Maire, je lui ai dit que faire un hypermarché LECLERC dans quelque ville que ce soit, si on a le soutien des politiques, c'est partir au feu. Vous allez en entendre de toutes les couleurs. A AUXONNE, le Maire va demander à ses administrés de voter pour ou contre l'implantation d'un LECLERC »

Ah! Démocratie participatatatative, quand les affiches OUI en jaune-fluo s’imprimaient à LURE !

IMPRESSIONS DE LA CONSULTATION 2010 - du 14 février 2013

C’est vrai que comme dirait l’autre :

« La première fois que j'ai vu le Maire, je lui ai dit que faire un hypermarché LECLERC dans quelque ville que ce soit, si on a le soutien des politiques, c'est partir au feu. »

Ça ne vous rappelle rien les côpains ?

   Le premier édile de Pusey est un personnage qui a son franc-parler, ce qui n’est pas donné à tout le monde. C’est un grenadier de la Vieille Garde qui ne craint pas de « partir au feu » aux côtés des enseignes avec brio et sans faux-semblants. Nous vous offrons d’écouter un échantillon de ses talents oratoires sans complexes. Tout le monde n’a pas ce mérite !

LE POIDS DES MOTS (6) - du 08 NOVEMBRE 2015

   Ce monsieur n’est pas du genre à se dire désappointé et enchaîne allègrement les ouvertures de nouveaux mètres carrés.

  Voilà, pour sûr, un personnage que notre premier édile gagnerait à prendre pour modèle. Ça lui porterait peut-être chance à l’heure où de noirs nuages s’accumoncellent sans cesse à l’horizon du Charmoy !

   Depuis le 21 décembre, que de déboires ! Que de déboires et de grogs amers en cet hiver, que nos amis passionnés auront eu du mal à  sentir passer !

    Un remède à cela pour notre premier édile surimpliqué et surbooké au Charmoy ! Lequel ? Très simple ! À l’approche des échéances de 2020, suivre l’exemple du sympathique maire de Pusey ! Et tout simplement, dételer !

     À PUSEY, tout est  donc clair à l’horizon des municipales 2020.

    À CHARMOY-CITY, valse-hésitation et suspense s’imposent, nous en sommes là : « Même si ma décision est prise depuis longtemps, je ne veux pas me prononcer sur ma candidature ou non pour l’instant, car il y a encore du temps et du travail à faire jusqu’à mars 2020. La campagne a encore le temps de s’engager. » (Raoul Langlois dans Le Bien Public du 16 février dernier)

     « encore […] du travail à faire » ? D’abord un nième  passage en CNAC pour le printemps qui vient sans doute ?

       Qui sait ? Notre « désappointé », dont le tract de février dernier a franchement déraillé, attend peut-être, plutôt que de dételer, le résultat positif de cette éventuelle CNAC pour repartir d’un bon pied ?

CHARMOY-CITY : ZONE DU CHARMOY, FIN DU SILENCE MÉDIATIQUE ? - du 09 mars  2019    

Deux clochers à la même enseigne

Deux clochers à la même enseigne

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11  mars 2019 (J+3736 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions