Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 00:00

UNE STATUE POUR LE DÉFENSEUR - du 23 AOÛT 2014 (J+2075 après le vote négatif fondateur)

    Dans son numéro du 21 courant, le quotidien Le Progrès titrait « Retoqué à Dole, Leclerc construit son hypermarché à Auxonne ».

    Cet article est un récapitulatif des différentes péripéties qui ont conduit le projet Leclerc de Crissey  à Auxonne. En ce qui concerne le volet dolois de l’affaire, nous ne nous exprimerons pas aujourd’hui, attendant, au préalable, d’avoir vérifié et actualisé certains points. En revanche, lorsqu’un paragraphe de l’article précise que « le maire d’Auxonne Raoul Langlois, est un fervent défenseur du projet, malgré l’opposition des commerçants de la commune », nous ne pouvons que confirmer.

    Nous ajouterons même défenseur zélé et qui plus est, discret. Défenseur zélé et discret qui n’a pas répugné à l’occasion « faire cavalier seul », comme il l’avouait lui-même dans Le Bien public du 8 avril 2009. Défenseur obstiné mais peut être timide (qui sait ?) qui n’a jamais daigné répondre aux nombreuses questions posées dans ce blog.

     Plus qu’un « cavalier seul », nous le désignerons comme le Cheval de Troie qui s’empressa de faire entrer, en contrebande et en toute discrétion , un hypermarché (commerce de détail à prédominance alimentaire) de 3500 m² sur sa commune aussitôt après avoir recueilli un vote négatif en son conseil municipal sur la question : « Etes vous favorable à l’implantationd’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? ». Question qui fut « entortillée » a posteriori par des variantes de transcription et des exégèses alambiquées !

     Le poète avait déjà chanté la geste du « défenseur » dans un article déjà ancien.

 COMMENTAIRE  D’UN  ANNIVERSAIRE - du 17 décembre 2012   

   À présent que l’œuvre s’inscrit dans la terre violentée de quelques hectares de champs, il convient enfin que la ruse de guerre soit commémorée à sa juste grandeur même si notre cheval, boosté par une écurie puissante, n’eut pas de grands obstacles à franchir au niveau de l’opposition locale, passée et présente. Pour la joie des Auxonnais(e)s (ils/elles sont rares) qui répugnent encore à avaler des couleuvres, Claudi apporte aujourd’hui sa pierre à la statue du « défenseur ».

 l'hyper-cheval

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 Août 2014  (J+2075 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Revue de presse