Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 00:00

« OMBRES NOIRES » ET ANNONCEURS-FANTÔMES - du 17 septembre 2013 (J+1735 après le vote négatif fondateur)

    

 

      Le Notin N° 6 vient de paraître. Pour reprendre les termes du  Maire de la ville d’Auxonne  dans le « mot du maire » (p. 8) : « Robert Daniel Syriex nous offre une nouvelle mouture de sa brochure ». Et notre premier magistrat d’ajouter : « Je ne puis que le soutenir dans cette activité ». Il est vrai aussi, que le « gratuit » de Monsieur Syriex,  bénificiant d’un financement de ses annonceurs, et tirant à 6100 exemplaires (tirage supérieur sans doute à celui d’Inf’Auxonne), offre en retour, à Monsieur le Maire, l’opportunité d’une tribune largement diffusée y compris en mairie d’Auxonne.

     Certes, cette tribune est limitée, elle peut même parfois faire défaut comme dans le N°5 de septembre 2012, voire devenir franchement foutraque, comme dans le N°1. L’apparition du maire dans ce N°1, inhabituelle dans son style, mérite, comme vous allez le voir, que l’on s’y arrête un instant.  

   Notin a fait une bonne farce à Monsieur le Maire en lui cachant son écharpe tricolore. La mésaventure survenue à notre élu est plaisamment illustrée et Monsieur le Maire, bonhomme, se prête au jeu sans s’en offusquer, allant même jusqu’à déclarer : « NOTIN, c’est un peu notre jeunesse…en recherche d’elle-même, parfois critique envers les institutions (et leurs représentants), mais en même temps volontaire pour changer le monde » (p. 8). Le magazine NOTIN serait-il pour autant un tantinet soixante-huitard ? Pas de crainte là-dessus, les notables et les médaillés qui s’y côtoient ne prétendent sans doute pas refaire le monde. À moins que…

       Dans le N°2 de décembre 2009, la partie de cache-cache avec l’écharpe a pris fin, Monsieur le Maire passe aux choses sérieuses et la zone du Charmoy entre en scène dans NOTIN, tout comme elle est entrée en scène dans Inf’Auxonne en mai de la même année. C’est d’ailleurs  le caractère ambigu de cette entrée en scène où, comme nous allons le voir,   la déclaration officielle côtoie le dessin humoristique, qui motive notre attention particulière au magazine et justifie la revue de presse que nous lui consacrons aujourd’hui. En l’absence de ce fait, nous aurions épargné notre temps et économisé notre encre.

       Dans ce N°2, donc, Monsieur le Maire s’exprime en page 7. Le cliché est sobre et presque austère, le ton du discours, volontaire. Nous en citons la conclusion :

« Nous continuons à travailler pour permettre l’implantation d’une zone commerciale, pour l’aménagement d’un port à notre échelle, et nous travaillerons pour revitaliser le commerce du Centre-ville. Nous nous opposerons totalement à cette fatalité selon laquelle ce commerce devrait disparaître. Les oiseaux de mauvais augure n’auront pas raison. Nous travaillerons et apporterons notre soutien à ceux qui s’inscrivent dans cette démarche constructive. Ensemble nous réussirons. » Signé : « Raoul Langlois maire d’Auxonne ». A noter que dans le même numéro, en page 65 et comme en écho aux propos du maire, une improvisation graphique de Monsieur Syriex, un soupçon satirique, ne fait pas vraiment la part belle aux « oiseaux de mauvais augure », saisis dans un cliché assez peu flatteur, ni à leur manifestation du 27 septembre 2009 contre l’implantation de Leclerc à Auxonne. 

     Dans le N°3 de septembre 2010, il n’est plus question de manifestation de commerçants et, pour reprendre la légende de la précédente improvisation, la « vache » n’a plus rien pour la « chang[er] du quotidien qui est de regarder passer le TGV ». Qu’elle se rassure quand même, dans ce numéro 3, elle est en très bonne compagnie sur la LGV !

     Les transports  sont d’ailleurs à l’honneur dans ce numéro, car, en page 54, une illustration est consacrée à « la ligne A » du « Tramway à Auxonne » qui « dessert le carrefour de la poste et la zone d’activité du Charmoy ». Fantaisie futuriste innocente me direz-vous, mais qui se double toutefois de la proposition réaliste suivante : « dans un premier temps une navette suffira ». Comme par hasard, cette proposition correspond à celle que le promoteur ne manquera pas de faire valoir dans son nouveau dossier déposé en janvier 2011, dans les termes suivants : « La commune d’Auxonne est dotée d’un service de minibus fonctionnant à la demande. Ce service sera prochainement complété par un nouveau dispositif de transport à la demande Val de Saône Vingeanne, qui desservira les différentes communes du canton d’Auxonne. Un arrêt est prévu au niveau du site. Ce service sera mis en place courant 2011 ».

       En page 6, Monsieur le Maire nous entretient de la consultation de juin 2010, concernant la zone commerciale sur le site du Charmoy. Les affiches jaune-fluo imprimées à LURE ont fait merveille, cela Monsieur le Maire ne nous le dit pas, mais pour lui, c’est clair, la consultation a fait un tabac ! Le cliché, plus souriant, démontre une certaine satisfaction, mais le ton du discours reste volontaire, voire opiniâtre :

« […] Ce choix [celui de la consultation de juin 2010], nous travaillons pour qu’il puisse se mettre en place. Le chemin est encore long, semé d’embûches, je le sais. Je tiens à ce que votre choix, notre choix soit respecté.

Depuis près de 18 mois le débat a eu lieu. Chacun a pu s’exprimer. Aujourd’hui, il convient de respecter ce choix. […] »

[N.D.L.R. Chantecler : Les « oiseaux de mauvais augure » ajouteront que le « terrain » de ce choix a été bien préparé par Vesoul-Lure, ses prospecteurs, et ses afficheurs locaux]

En page 8, une page illustrée narre les mésaventures de la « vache » en butte aux agissements de « La Bande des ombres noires ». Le message est obscur pour le lecteur non averti : qui sont-ils, en effet, ceux qui « nous ont quitté pour rejoindre « La Bande des ombres noires » » ?

Fastoche ! Six commerçants du centre ville, au moins, ont disparu de la liste des annonceurs. On les comprend aisément ! D’autres suivront, que la zone du Charmoy n’enthousiasme guère !

    Le N°4 de septembre 2011 devient très discret  sur la zone du Charmoy, tout comme Inf’Auxonne dans le même temps.

Le maire s’y exprime en page 8. Louant « le dynamisme de Monsieur Syriex », il se félicite de « la présence importante des commerçants et des artisans locaux » dans son magazine et souhaite « continuer à [s]’engager fermement à leurs côtés ». Il reconnaît  quand même que « certains quartiers ont besoin d’être revitalisés » mais déclare sa foi dans « l’animation » et dans le nouvel « atout pour le commerce local» que constitue le port.

Point de mention explicite de la zone du Charmoy donc….À moins que le mot d’ordre : « Tirons vers le haut notre dynamisme commercial quel qu’il soit ! » ne soit lu, avec un peu de mauvais esprit avouons-le, dans le sens : « Tirons vers le haut de la route de Dole notre dynamisme commercial quel qu’il soit ! »

    Le N° 5  de septembre 2012 ne comportant ni déclaration du maire, ni mention de la zone du Charmoy,  passons pour finir  au N°6 qui vient de paraître.

   Quatre longues années ont passé depuis le N°1, Monsieur le Maire a retrouvé son écharpe. Le cliché en page 8 le démontre sans ambiguïté, sur lequel, ceint ostensiblement de celle-ci, Monsieur le Maire semble signifier par là-même qu’il entend bien la garder. Bizarrement les commerçants ont disparu du « Mot du Maire de la ville d’Auxonne » qui déclare : « Merci à nos artisans et à nos concitoyens pour leur participation à la vie économique. Ils sont assurés de notre entier soutien ».

On connaissait déjà « Vapeur Fantôme », mais ne serions nous pas entrés aussi dans l’ère du « Commerçant Fantôme  » ?

Pardonnez-nous, chers lecteurs, cette recension quelque peu ennuyeuse. Pour la suite, place à la fantaisie, nous vous promettons deux articles d’improvisation libre de Chantecler, à partir de courtes citations du NOTIN. Sur le thème du Charmoy, bien entendu !

 

C. S. Rédacteur deChantecler,

Auxonne, le 17 septembre 2013  (J+1735 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Revue de presse