Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 00:00

L’OR DU BIEF PÉROU- version expurgée ad usum Delphini du 31 mai 2012 remplaçant la version originale du 12 octobre 2010

 

      Dans notre dernier billet d’humeur (Nothing du 09 octobre dernier) nous notions que la zone du Charmoy n’était plus à la une de l’actualité. Mal nous en a pris ! En effet, dès hier, lundi 11, Le Bien public a consacré un long article à revisiter  la question. Nul n’est prophète en son pays et nous avons parlé un peu vite, nous devons le confesser et nous en excuser.

      Sous la plume de Sylvain Clément, ce sont donc à présent deux longs articles du lundi[1]  pleins de bruits et de rumeurs qui sont livrés à la réflexion des Auxonnais, confrontant comme en miroir, le Centre-ville ancien, ses misères et son clocher d’une part et l’Eldorado de demain, la Cocagne promise, entendez la Zone du Charmoy rebaptisée Bief  Pérou, d’autre part. Une affaire en or sans doute, mais pas pour tout le monde.

        La fracture semble donc bien consommée entre deux mondes, le petit monde réel perplexe et inquiet de la rue Antoine Masson et le monde imaginaire des projets pharamineux, cet Eldorado promis, dont l’Auxonnais moyen subira les nuisances mais ne verra jamais les pépites. Nous n’adhérons certes pas à la vision onirico-irénique exprimée récemment dans un magazine gratuit local et que nous transcrivons fidèlement : « D’une architecture revisitée, ce lieu [NDLR : le Rond-Point de la Poste] induit une aura indéfinissable. Une multitude d’émotions évoquent les identités remarquables des évènements sociaux et d’urbanisation face à l’avenir […] En projetant le regard derrière soit [sic], la rue Emile Gruet persiste à présenter l’allégresse du passé. Puis enfin, la rue du Colonel Redoutey, en direction de Dole sculpte le futur commercial ».

        L’allégresse du passé n’est pas vraiment au rendez-vous et, en guise de sculpture, c’est un Moloch ou un Veau d’or que l’on nous prépare au Bief Pérou. Ayant appris en outre, sous la plume de Sylvain Clément, que le projet risquait de mettre à mal la perspective sur « le clocher de l’église de la ville qui serait masqué sous certains angles par cette implantation », je m’autorise un ton biblique pour exhorter tous les défenseurs de notre patrimoine à conjurer l’érection du masque.

      A propos de clocher enfin, et pour faire écho à toutes les rumeurs évoquées par Sylvain Clément, je voudrais en ajouter une qui ne lui pas été rapportée : les échafaudages couvriraient une opération de démontage systématique de l’église en vue d’une reconstruction…au Bief  Pérou !

       Oui, le centre-ville fout le camp et çà va continuer. Un commerçant anonyme de la « rue Masson » interrogé par Sylvain Clément le déplore : « Tout tombe en ruine ici. Les gens ne viennent plus, les portefeuilles crient famine, conséquence l’activité se ralentit considérablement ». Tout cela est bien triste et déprimant, trop peut-être !

 

          XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

                    

C. S. Rédacteur de Chantecler,

à Auxonne, le 31 mai 2012 (version expurgée du texte original paru le 12 octobre 2010)



[1] « Malaise au centre-ville » « Paranoïa quand tu nous tiens » dans Le Bien public du 4 octobre 2010 et « Encore dans l’impasse » « Leclerc dans la ligne de mire » dans Le Bien public du 11octobre 2010

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl. S., Auxonnais - dans Revue de presse