Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 00:00
ARCHIVES  N° 7- du 31 janvier 2013 (J+45 après le dépôt)
 
FLASH-INFO :
 
   Alors qu’en cette fin de janvier 2013, les problèmes de gestation pour autrui (GPA) viennent défrayer « sans discrétion » la chronique, il peut être intéressant d’examiner sous ce nouvel éclairage la présente archive et plus généralement  le rôle joué dans la gestation d’un hyper par le « maire porteur ». Auxonne-utérus artificiel offert au service des volontés procréatives d’un papa vésulo-luron confronté aux réticences doloises ? Voilà bien une perspective renouvelée sur la vieille affaire du Charmoy ! Passons à présent aux archives…
 
UN CAS AVÉRÉ DE GÉNÉRATION  SPONTANÉE
AUTOUR DE  LA CDAC DU 09/10/09
    Nul ne peut ignorer à présent, qu’à l’appui du tandem constitué par le maire d’Auxonne, « porteur » du projet et par son promoteur, un lobby local politico-associatif a milité activement en faveur du projet d’hypermarché « Leclerc ». Nous développerons plus loin, et tout au fil de l’affaire, les preuves tangibles de  cet engagement.   Pour l’heure, alors que selon l’expression édilitaire, « très discrètement, nous arrivons déjà à la fin janvier », portons, sans discrétion cette fois, notre regard sur la genèse « spontanée » et fulgurante du dernier né au sein de ce lobby.  Il devait constituer in-extremis et fort opportunément le quatrième à la grande belote de la « consultation » de juin 2010.
     Il s’agit de l’Association Auxonne Avenir Consommateurs, sous la présidence de Monsieur Philippe Montial, déclarée en Préfecture de la Côte-d’or le 18 janvier 2010, identification R.N.A. : W212005106 (paru au J.O. du 30/01/2010 N° d’annonce : 310).      
      Inf’auxonne N° 27  de janvier 2010 devait d’ailleurs s’empresser d’annoncer l’heureux évènement  dans ses colonnes en page 2 :
 
        « UNE NOUVELLE ASSOCIATION EST NÉE : AUXONNE AVENIR CONSOMMATEURS (A.A.C.)
Son but statutaire est le suivant : « expression, représentation et défense des intérêts des consommateurs d’Auxonne et des communes environnantes ». Nous sommes donc tous concernés. Son président M. Philippe MONTIAL, est à votre disposition au 0380313289 pour tous renseignements et/ou adhésion (5 euros/an) »
    Jusqu’à l’automne 2009, l’audience de ce Monsieur semble avoir été très confidentielle à Auxonne. Sans l’affaire du Charmoy, il se serait sans doute dispensé de gravir les degrés des tribunes publiques, et en ce sens, lui et moi, sommes logés à la même enseigne. La comparaison s’arrêtera là.
    A peine un lecteur attentif aurait-il pu remarquer la présence du nom de son épouse dans un échantillon de la liste du Comité de soutien à Raoul Langlois. Nous devons avouer que nous avons fait cette découverte a posteriori en exhumant d’un tiroir un tract 4 pages A3 diffusé lors des élections municipales de mars 2008 sous le slogan « Auxonne…Passionnément… »
      Si Madame fut un soutien actif aux municipales 2008, Monsieur devait, quant à lui, comme nous le verrons plus tard, apporter sans nuances sa pierre à l’édifice lors des cantonales 2011.    
     Cette mise en perspective préalable ayant été faite, écoutons, de l’aveu même de son président, la cause véritable de la création de l’association Auxonne-Avenir-consommateurs :
      « L’Association que je préside est née de la déception des consommateurs Auxonnais et des communes environnantes suite à l’avis défavorable émis par la CDAC sur le projet d’implantation « Leclerc », zone du Charmoy, à Auxonne. »
       Cet acte de naissance figure dans une profession de foi datée du 19 janvier 2011, rédigée  par Monsieur Philippe Montial  lui-même, à l’appui du dossier Leclerc 2011 lors de ses passages en commissions, et insérée dans celui-ci.
        On notera donc le caractère proprement ad hoc de cette association locale de consommateurs : pour celle-ci, il s’agit avant tout de défendre le « projet d’implantation « Leclerc » ». Il suffira, pour s’en convaincre, de lire attentivement l’argumentaire du document  que nous venons de citer et qui est reproduit ci-dessous.
 MONTIAL DOSSIER
 
   Cet argumentaire, n’est-il pas le clone ou le frère jumeau de la doxa municipale, inspirée elle-même du discours du promoteur (Cf. lettre de ce dernier au maire d’Auxonne publiée dans Inf’auxonne N° 25 (mai 2009) en page 4) ?  
 Il coïncide en tout cas, point pour point, aux arguments avancés dans les pages d’ Inf’auxonne, organe officiel de la municipalité. Il suffit pour s’en assurer de parcourir les colonnes du magazine sur papier glacé pour retrouver la même kyrielle de bonnes raisons : 
-intérêt général
-concurrence
-amélioration de l’offre commerciale locale
-promesses d’emploi
-l’investisseur supportera le coût
Oui, chers consommateurs, vous trouverez tout cela dans les colonnes bien achalandées d’Inf’auxonne N° 25 (mai 2009), dont on suppute sans peine à quelle centrale d’achat  il a dû s’approvisionner et dont voici les meilleurs morceaux : 
Inf’auxonne N° 25 (mai 2009) (page 3) 
« Pourquoi la Municipalité soutient-elle ce projet ? 
- Parce qu’elle doit satisfaire l’intérêt général, sachant que ce projet répondra aux attentes d’une grande majorité de consommateurs en demande de plus d’offre et plus de concurrence au niveau local, qui n’auront alors plus à se déplacer. »
Les finances de la Commune seront-elles mises à contribution ?
En aucun cas puisqu’il s’agit d’un projet entièrement PRIVE, sans aucun coût financier pour la Commune. 
Combien d’emplois seront-ils créés ? 
Outre les répercussions économiques directement liées aux travaux qui dureront environ 18 mois (marchés à portée des entreprises locales, logement et consommation des ouvriers …), environ 250 emplois « équivalents temps plein » pérennes seront créés sur la zone.
D’où proviendront les recrutements ?
L’investisseur s’est engagé par écrit à recruter en priorité au niveau local. Pour rappel, le nombre de demandeurs d’emploi à Auxonne, avoisine les 378.
Et la fameuse « locomotive » ? Patience, elle arrivera à son heure dans Inf’auxonne N° 26 (octobre 2009)
 
Inf’auxonne N° 26 (octobre 2009) (page 1)
 « La municipalité s’est engagée très clairement et très fermement pour l’aménagement d’une zone commerciale. L’enseigne Leclerc est la locomotive de cet aménagement. Leclerc représente une surface de 3500 m² de surface de vente sur une zone de 200 000m² soit 20ha. Nous espérons avec cette locomotive attirer d’autres commerces ou services, notamment un hôtel. Un débat riche et fructueux a eu lieu. Nous savons qu’une majorité d’Auxonnais est favorable à cette implantation.
 N.D.L.R. :
       Le lecteur désireux de se divertir après la consultation austère des archives pourra goûter un moment de détente en rejoignant les « Esquisses pour un Journal du Charmoy », œuvre de pure fiction du dessinateur alsacien Claudi Hoffnung dont notre blog publie actuellement l’album dans sa rubrique « Feuilleton ».
 Couverture album C.H.
 
 
 C. S. Rédacteur de Chantecler,
 Auxonne, le 31 janvier 2012 (J+45 après le dépôt)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Archives