Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 09:21

CHARMOY-CITY : FLEURS LIVRÉES EN 4 HEURES (réédition) - du 14 novembre 2019 (J+3984 après le vote négatif fondateur)

    Le 13 juin 2018, nous publiions pour la première fois cet article en réédition inchangée aujourd’hui.

     Motif de cette réédition fleurie post-chrysanthèmes ?

     Faire une fleur au rédacteur mystère de la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats qui comparait il y a peu notre premier édile à Léon Blum.

    Comparer Raoul Langlois à Léon Blum, moustache à part, c’est vraiment lui faire une fleur !!!

    Notre rédacteur, à l’évidence très fleur bleue, publiait il y a 4 heures un post versant  une nostalgique larme sur le concours des maisons fleuries. C’est le bouquet !

      Nous espérons que cet envoi via Interflora le réjouira !

 

CHARMOY-CITY : FLEURS LIVRÉES EN 4 HEURES (article original du 13 juin 2018

 

CHARMOY-CITY : FLEURS LIVRÉES EN 4 HEURES - du 13 juin 2018

     Il y a une dizaine de jours, nous publiions un article déplorant l’absence de fleurissement des deux ronds-points trônant aux deux entrées de la rue du 8ème Chasseurs.

CHARMOY-CITY : QUE SONT DEVENUES LES FLEURS ? - du 04 juin 2018

    Miracle, télépathie ou coïncidence, une floraison de corolles venait le jour-même pallier instantanément cette carence florale, d’abord pour Arthur, l’ex-faucheur reconverti au tarare, puis dans la foulée pour Martin, le pêcheur !

     Et pourtant avec les orages de ces temps derniers, Dieu que le terrain était collant ! Il fallait vraiment avoir envie de faire des repiquages !

    Nous nous devions donc de signaler le fait à double-titre.

    Pour saluer le travail des horticulteurs d’abord, dont la météo ne facilite pas la tâche, et dont le vaillant labeur prolonge Floréal en Prairial !

FLORÉAL EST VRAIMENT FORMIDABLE À CHARMOY-CITY - du 07 mai 2018

    Et ensuite pour rendre hommage à Arthur et Martin, ces braves travailleurs du tarare et de la gaule qui ont bien mérité de la Patrie des ronds-points qu’est devenue notre douce France !

    En bon travailleur du clavier, nous peaufinions donc le présent article (initialement prévu pour le 6) lorsque le disque dur de notre ordinateur nous lâcha, nous obligeant à différer la livraison de nos fleurs de rhétorique…

CHARMOY-CITY : LE COQ ET LA PENDULE - du 08 juin 2018

    Aujourd’hui, enfin de bonnes nouvelles !

    Comme le titre Le Bien Public du jour « Auxonne inondations : la pompe est arrivée ».  Et comme tout arrive à point pour qui sait attendre, notre outil de travail revenu du dépannage a retrouvé sa forme. Le disque dur tout neuf tourne rond !

   Au risque de tourner en rond, nous reprenons donc le cours de notre chronique autour des ronds-points.

    D’aucuns prétendent que l’Élysée aurait en chantier dans ses cartons un plan « Ronds-points en marche ! ».

    Le corollaire de ce plan, imposé par le Ministre de l’Environnement, serait l’interdiction immédiate des néo-nicotinoïdes et du glyphosate sur les ronds-points labellisés « Ronds-points en marche ». Il s’agirait de faire, de ces lieux de créativité reconnus du génie de la France profonde, une vitrine nationale de la nature préservée, et de la biodiversité retrouvée. Voilà une affaire qui tourne !

      À la bonne heure ! Et comme en France tout finit par des chansons, nous dédions celle-ci à Martin le pêcheur…et sa barque !

https://www.youtube.com/watch?v=jq3KWKhjrUo

   « Sur la rivière qui fuit, les guitares jouent doucement, les barques glissent sans bruit sous un pont de lianes d’argent. Barques chargées de fleurs mirant leurs couleurs dans le bleu des eaux… ». Quelles magnifiques paroles. On est en plein dedans !

    Et dire que dans les années 50, en affreux garnements de la communale que nous étions, nous caricaturions cette chanson en chantant : « Dans la baignoire qui fuit, ma grand-mère apprend à nager, et mon grand-père qui la suit, n’arrive pas à la rattraper ! ».

      La France en reconstruction, qui n’était pas encore en marche, et qui ne tournait pas encore autour de myriades de ronds-points kitch, avait alors de l’avenir !

     Foin de regrets ! Claudi, ce vieux garnement, a revu pour vous aujourd’hui la partie de pêche.

     Non ! Pas la pêche aux subventions d’après Renoir !

 

CHARMOY-CITY, LA REVITALISATION « AU FIL DE L’EAU » (2) - du 30 mai 2018

       Tout simplement la partie de pêche de Martin le pêcheur…au fil de la circulation routière…Jusqu’à présent ça ne mordait guère…

Charmoy-City, une fleur pour Martin le pêcheur (bis)

Charmoy-City, une fleur pour Martin le pêcheur (bis)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 novembre 2019 (J+3984 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Hommage

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Hommage