Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

22 février 2019 5 22 /02 /février /2019 06:20

CHARMOY-CITY, REVITALISATION : HÂTE-TOI  LENTEMENT ! - du 22 février 2019 (J+3719  après le vote négatif fondateur)

        Un article du Bien Public titrait mercredi dernier 20 février  « CÔTE-D'OR - COMMERCE Revitalisation du centre-ville à Auxonne : elle mise sur les horaires ».

    Cette référence à la « Revitalisation du centre-ville à Auxonne » ne s’appliquait pas en fait à notre municipalité, mais à une sympathique couturière du centre-ville.

  En ce qui concerne le projet de revitalisation de la municipalité censé être mené « tambour battant », on en est encore, pour l’heure aux séances de présentation et d’ « essayage » de la nouvelle robe qui devrait comme par miracle « réveiller la belle endormie ».

     Plus que les horaires, on semblerait donc depuis quelque temps jouer les délais 

CHARMOY-CITY : UNE ASCENSION TAMBOUR BATTANT - du 04 février 2019

    Même le très modéré  Conseiller WILFRIED ne nous contredira pas sur ce point, qui écrivait hier, dans un commentaire  sur la page « auxonne-infos, actus et débats » :

 « le projet de revitalisation Centre Bourg est LE projet structurant des 10 prochaines années...quelque [N.D.L.R. Chantecler : permettez-moi de corriger, Conseiller WILFRIED : quelle que et non « quelque »] soit la future équipe élue en 2020. Le réduire à quelques réfections de trottoirs ou de façades, c'est ne RIEN avoir compris au projet. Par contre, ce projet prend trop de retard. »

    « Trop de retard » sans doute !

       Il serait toutefois injuste de notre part de ne pas mentionner l’affirmation, de longue date, d’une volonté de notre municipalité « passionnée » « de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre-Ville ».   

      Oui, nous ne divaguons pas !

     

  Cette volonté résolue s’exprimait déjà, à l’aube de l’année 2010, par la voix de Raoul Langlois dans son Édito d’ Inf’Auxonne numéro 27 de janvier 2010 (page 1)  

     Il est vrai qu’au paragraphe suivant, la bonne intention « de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre-Ville », s’assortissait de ce corollaire pour le moins étonnant ( !!!) :

 « Aussi, la municipalité s’est-elle engagée dans l’aménagement d’une zone commerciale au Charmoy » !

      Et de poursuivre allègrement : «  Nous répondons ainsi à l’attente de l’immense majorité de nos concitoyens [N.D.L.R. Chantecler : cette remarque ne fait évidemment pas référence à la fameuse consultation de juin 2010, décidée postérieurement pour sortir le projet de l’ornière à la suite du verdict de la CNAC confirmant le refus en CDAC du 7 octobre 2009, contre lequel, dans cet édito s’indigne notre élu]. La commission Départementale n’a pas retenu ce projet eu égard aux abstentions alors que les votes étaient largement favorables : 4 pour – 2 contre. Je me déplacerai pour soutenir le projet devant la Commission Nationale d’Aménagement Commercial.

[…] Aujourd’hui, la municipalité s’engage pour le futur de notre cité. La municipalité travaille ».

     La municipalité, c’est clair, travaillait déjà !

CHARMOY-CITY : LES TRAVAILLEURS DE LA MAIRIE - du 25 octobre 2018

      Elle travaillait déjà, et ce, dès le début, c’est bien clair, pour  LECLERC !

     La preuve ? Si elle était à faire, nous dirions que  quelques jours après la parution de cette brillante tirade, notre premier édile se déplaçait à Paris « pour soutenir le projet devant la Commission Nationale d’Aménagement Commercial. »

     Qui, elle, refusait le projet et désavouait carrément le « corollaire » de notre bon maire en ces termes :

« [le projet] aura un impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre-ville ; […] ainsi ce projet ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’AUXONNE ;

Le projet qui n’est pas desservi par les transports collectifs, est situé en limite de zone agglomérée sur des parcelles agricoles, à l’écart du centre-ville[…]  il contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] il  ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’AUXONNE »

   Il est bien sûr, qu’après ce coup dur, la bonne intention de nos « passionnés » « de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre-Ville » fut quelque peu mise en panne par leur investissement sur le projet du Charmoy. C’est certain ! On ne peut pas être au four et au moulin !

  Inf’auxonne N° 30 d’octobre 2010 témoignait ainsi clairement de l’effervescence laborieuse de la ruche de nos « passionnés » en ces termes :

« PROJET DE ZONE COMMERCIALE DU CHARMOY »

« Conformément à la volonté clairement exprimée par les Auxonnais(es) lors de la consultation du 27 juin 2010, le nouveau dossier est en préparation avec une attention et une motivation décuplées. Nous vous tiendrons informés dès qu’il sera finalisé. » (page 2)

    Petite incise en passant, si vous lisez la deuxième colonne du papier du port en bleu  sur la même page, vous aurez une surprise. Explication ?

    Mon épouse et moi-même avons mené spontanément et bénévolement en juin 2010 une opération de relevés photographiques et planimétriques sur le chantier du port car les services de l’archéo n’avaient pas été avisés. Cette initiative a évité une interruption du chantier le jour où la Préfecture, ayant découvert les photos du chef de chantier sur le net,  a fini par y  mettre son nez !

     Conclusion : Le seul cercle des élus ne renferme  pas en lui-même, fût-ce en son centre, le monopole de toutes les compétences et il doit être possible pour chacun d’apporter librement sa pierre à l’édifice. Discrètes ou bruyantes, ce sont les contributions de tous les citoyens qui font vivre une ville et non seulement celles d’une équipe, fût-elle « d’expérience » et « passionnée » !

   Mais tout ça me direz-vous, ce sont de vieilles affaires. Qu’en-est-il, neuf ans après, de la volonté de notre municipalité « de s’investir pleinement dans un développement harmonieux du commerce du Centre-Ville »

    Un coup d’œil à ce propos sur la récente déclaration de Raoul Langlois dans le gratuit Pays dolois n° 212 de ce mois :

     “Il est important que les travaux débutent... ”

  Voilà pour le titre, qui va satisfaire notre Conseiller WILFRIED.

      Passons au texte maintenant : « C’est un projet qui avance plutôt bien. On souhaiterait qu’il progresse plus rapidement pour qu’enfin de premiers éléments concrets apparaissent, que les travaux débutent. Je ressens en effet une certaine impatience... [N.D.L.R. Chantecler : celle du Conseiller WILFRIED sans doute ?]  Nous avons noté une bonne participation aux différentes réunions avec la présence des commerçants, des riverains, des propriétaires, des élus... [N.D.L.R. Chantecler : et des gilets jaunes à la dernière  ] ce qui nous permet aujourd’hui de dégager les grandes lignes du projet. Il est clair que si nous souhaitons améliorer la situation nous devons engager des travaux, des travaux importants même. […]»

    Nous voilà convaincus !

 

Charmoy-City, Revitaline, la tortue du projet

Charmoy-City, Revitaline, la tortue du projet

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 février 2019 (J+3719 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse