Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 07:02

À CHARMOY-CITY, COMME AILLEURS, UN CLOU CHASSE L’AUTRE - du 23 novembre 2016 (J+2898 après le vote négatif fondateur)

        Il faudrait avoir vraiment mauvais esprit pour voir dans notre titre une quelconque allusion politique, voire même une métaphore cycliste. Il est vrai que, chez nous, les vieux clous ne manquent pas depuis cet été !

       Mais que dire alors du titre de cette photo légendée, véritable mise en abîme, datée du 21, et parue sur le site du Bien public  annonçant : « Auxonne : Un violent coup de vent envoie le décor dans le décor ». Précisons que cette nouvelle fracassante, dont de vieux clous furent les malheureuses victimes, avait été quand même vue plus de 8000 fois ce matin à 06 h !

      Dans le même temps, un diaporama paru le même jour et intitulé « Auxonne : le vote et le dépouillement pour la primaire de la droite » atteignait péniblement les 400. Sens civique où-est tu ? Positivons, ce diaporama a du bon car il nous aura tout de même appris que quand Monsieur vote, Madame flashe ! Ça y est,  je sens que les curieux(ses) vont faire monter le score ! Ce n’est que justice !

    Au fait, notre Bien Public du jour, 23 novembre, titre encore pour changer : « Auxonne : au Charmoy les travaux avancent à grands pas ». Monsieur ne peut pas toujours être sur la photo, il faut en laisser un peu pour le Charmoy ! Pas vrai ?

NO LIBRARY À CHARMOY-CITY - du 6 novembre  2016

       Mais revenons à nos moutons ! Dans notre titre du jour, le mot clou désigne un projet réputé miracle qui foire habituellement ou qui, s’il ne foire pas, finit par se révéler, au bout du compte, contre-productif ! Ce qui n’empêche pas un autre de le remplacer tôt ou tard …Des « clous » en France, il y en a partout !

       Mais laissons la parole à notre premier édile qui citait récemment, dans la presse, un bon exemple de « clou » local : « Auxonne a frôlé la catastrophe. Nous avons retrouvé, dans un grenier, un projet daté des années soixante qui prévoyait de raser la totalité du centre-ville pour y construire des HLM » (cf . Le Bien Public du 18 novembre. « AUXONNE CENTRE-BOURG La revitalisation prend forme »)

      Dans notre jeunesse, nous avons bien connu ce projet que nous avons contribué à barrer et que notre premier édile caricature aujourd’hui sur un mode un peu facile, ignorant sans doute qu’un maire, dont il fut le fidèle adjoint jusqu’au début de ce siècle, le vota. Par bonheur, le projet avorté a fini dans les poubelles de l’Histoire !

      L’actuel projet de « revitalisation du centre-bourg » n’a heureusement rien à voir avec cette rénovation bulldozer. On est prudemment dans le lifting, plus que dans la tabula rasa ! Mais la « belle endormie » liftée sera-t-elle pour autant revitalisée ? Nouvelle jeunesse ou thanatopraxie ?

     Aux fins de réveiller cette « belle endormie »  fut conçu, il y a bientôt dix ans, le projet de « Zone du Charmoy ». Un clou chasse l’autre ! Après les bulldozers, l’hyper !

       Ce projet, le voilà à présent concrétisé par un hypermarché en zone périphérique à la mode de papa, comme il y en a partout dans la « France défigurée » ! Vraiment original !  De quoi bien amuser les générations futures quand elles dénicheront un vieux paquet d’Inf’Auxonne N° 25 « dans un grenier » et qu’elles y découvriront les plans et la prose grandioses autour de cette métamorphose !

      Espérons qu’elles auront encore l’indispensable couteau suisse pour couper la ficelle du paquet moisi !

Pour faire bonne mesure et respecter la parité entre les « clous » d’hier et ceux d’aujourd’hui, Claudi a  joint à notre article deux jolies images point trop pieuses, mais, rassurez-vous, point trop contraire aux bonnes mœurs pour les curieux(ses) !

      Mais je sais que je vous ennuie, le Charmoy, pas plus que Notre-Dame des Landes ne fait la une en cette semaine héroïque de réémergence de nos vieilles valeurs de terroir sur fond de compétition vrombissante ! La rillette (de la Sarthe) en larges tartines sur fond de 24 heures du Mans !

      À ce rush, les politologues vont bien trouver une cause. Pour Claudi, tout commence à Charmoy-City où François Fillon fut accueilli en grande pompe, en janvier 2011 et surtout… avec des oignons !

http://www.dailymotion.com/video/xhwfkq_visite-de-francois-fillon_news

      Vous avez pigé la recette ? Non ! Alors vous donnez votre langue au chat ! 

      C’est que, comme hier les soldats de Napoléon, Monsieur Fillon peut chanter aujourd’hui : « Un seul oignon cuit à l’huile, un seul oignon me change en lion !  Foi de Fillon !». Et surtout dire : « Merci Raoul ! » Raoul qui fit le Charmoy et, qui sait, peut-être Fillon aussi ?

https://www.youtube.com/watch?v=Mp4oiiP2SiU?

ATTENTION : aujourd'hui deux images, n'oubliez pas de les faire défiler jusqu'au bout  !

Un projet moisi dans le grenier de Charmoy-City

Un projet moisi dans le grenier de Charmoy-City

 Le staff Leclerc au Charmoy

Le staff Leclerc au Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 novembre 2016  (J+2898 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse