Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 05:00

CHARMOY-CITY : NAPOLÉON CHEZ LES  LAPONS (4) - du 07 janvier 2021 (J+4404 après le vote négatif fondateur)

    Ce quatrième épisode conclura notre série Napoléon chez les Lapons.

     En publiant cette série improvisée et baroque, notre intention était simplement d’élargir l’horizon napoléonien de nos compatriotes au-delà de la portée d’un canon de 8 livres ! 

    Nous avons été bavard, sans doute trop, dans nos précédents épisodes 

CHARMOY-CITY : NAPOLÉON CHEZ LES  LAPONS (3) - du 04 janvier 2021

   C’est promis, nous le serons moins aujourd’hui, car d’autres sujets déjà nous attendent. Et surtout, toutes proportions gardées, nous ne voudrions pas être charriés, comme le fut  Frédéric Masson par Léon Daudet !

   Frédéric Masson (1847-1923), spécialiste, aujourd’hui encore reconnu, de l’histoire napoléonienne, fut un temps le voisin d’Alphonse Daudet (1840-1897).

     Le fils de celui-ci, Léon Daudet (1867-1942), eut donc de nombreuses occasions de rencontrer le personnage, tant chez son père que dans les salons de la princesse Mathilde, personnalité marquante du monde napoléonien que nous avons déjà évoquée par ailleurs dans ce blog.

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (6)- du 26 novembre 2018

     Terrible polémiste, Léon Daudet devait brosser un portrait désopilant du « napoléonomane » dans la première série, publiée en 1914, de ses souvenirs intitulés Fantômes et vivants (p. 187 et suivantes).

   Selon Léon, pour les hôtes de Frédéric Masson, le maniaque de l’Empereur, qui « remplissait à Asnières-sur-Oise  les fonctions de maire napoléonien », un seul menu : la « soupe à l’aigle » !

    Qu’on nous permette donc pour finir, une petite louche de soupe au renne !

    Ravie par notre petit feuilleton Napoléon chez les Lapons, autant qu’attristée par les nouvelles de notre Musée Bonaparte, une jeune et charmante internaute et peintre laponne, nous a promis l’envoi d’une toile.

     Elle  vient de mettre la dernière touche à cette peinture,  dont la publication de nos articles aura inspiré et rythmé l’exécution.   

     La jeune et coruscante artiste n’a pas puisé son inspiration, comme on pourrait le croire, chez François-Auguste Biard (1799-1882), peintre voyageur qui peignit la Laponie et dont Claudi a déjà fait ses choux gras.

CHARMOY-CITY : NAPOLÉON CHEZ LES  LAPONS (2) - du 31 décembre 2020

     C’est d’une œuvre d’un contemporain de Biard,  Paul Delaroche (1797-1856), dont s’est inspirée notre peintre laponne.

     Et plus précisément de Bonaparte franchissant les Alpes, dont l’original, de grandes dimensions, exécuté vers 1850, est exposé au Louvre.

     Petite incise : sur un mode plus badin notre blog s’honore depuis longtemps d’une évocation originale de cet évènement historique.

ALBUM NAPOLÉON ET LE CRAYON

   Revenons à présent au tableau du Louvre. Le Saint-Bernard, son décor de neige et de glace sous un ciel plombé, voilà, entre Suisse et Italie, un petit coin de Laponie auquel il ne manquait…. qu’un renne !

          Constatant que le renne, animal lapon par excellence, bénéficiait, pour l’heure, dans notre bonne ville, d’une plus grande visibilité que les collections du Musée Bonaparte, notre amie laponne a souhaité dédier sa composition aux édiles de notre bonne ville !!

       Cette œuvre laponisante, tout empreinte de multiculturalisme, devrait séduire plus d’un(e) adepte du changement.

     Claudi vous la présente en primeur dans son illustration du jour !

FLASH DERNIÈRE

   Lu sur facebook :

  

 « Nous vous souhaitons 1000 bonheurs et douceurs …

    Nous vous souhaitons douze mois pleins de saveurs ».

  

    Voilà un registre pour le moins saporito ! Pas vrai mon cuoco !

     Et des vœux franchement gastronomodynamiques !!!

   

    Douze mois d’émois ! d’émois ! d’émois !

 

Charmoy-City, tableau lapon pour musée gelé.jpg

Charmoy-City, tableau lapon pour musée gelé.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 07 janvier 2021 (J+4404 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres