Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 00:00

RETOURNER AU CHARMOY - du 9 mai 2013 (J+143 après le dépôt)

  

   Sur la zone du Charmoy, les éteules de maïs n’ont pas été retournées.  Trouver dans la météo diluvienne des derniers temps la seule explication à cet abandon serait sans doute optimiste, car la probabilité d’un retournement dans l’affaire du Charmoy semble à présent plutôt mince, sans être nulle toutefois !

    Le gratuit Pays dolois N° 149 de mai 2013 consacrait le N° 95 de sa rubrique « Des villages en Pays dolois » à « Auxonne, cité historique capitale du Val de Saône ». La « capitale du Val de Saône » devenue « village en Pays dolois », voilà une approximation historico-géographique peu banale et un retournement vers la Comté surprenant !  Dans cet article, truffé de détails historiques érudits, l’actualité foisonnante des réalisations municipales pointe opportunément son nez derrière les tours du Château Louis XI et « un homme venu de la Somme » déclare (p. 7) : « La création d’une zone d’activité économique avec l’implantation d’un magasin Leclerc est en bonne voie ».

        On remarquera le subtil amalgame entre ZAE et « magasin Leclerc », amalgame déjà opéré lors de la consultation de juin 2010. A cette occasion, on put lire sur des  centaines d’affiches imprimées à LURE : « OUI à la zone commerciale du Charmoy », mais le message subliminal était en fait OUI à Leclerc comme le démontrait discrètement la provenance des affiches et comme l’a montré de façon évidente le titre  du  Bien Public du 1er juillet 2010 aux lendemains du vote : «  Auxonne Les habitants disent « oui » au Leclerc. Les riverains sont à une large majorité en faveur de l’implantation de l’enseigne ». Et pour ceux qui douteraient encore, nous ajouterons que point n’était besoin de ce vote pour opérer un classement en  zone d’activité déjà existant pour le Charmoy !

     L’arbre ZAE cachait bien mal la forêt Leclerc qui s’avançait en catimini vers les tours du Château  de Louis XI, l’ « universelle araigne », comme dans un célèbre remake de Macbeth !

    « En bonne voie » donc « l’implantation d’un magasin Leclerc ».  Bien que le permis de construire, déposé le 17 décembre 2012, ne soit encore pas à ce jour accordé et que l’issue des  recours en Conseil d’état soit toujours attendue, il se pourrait donc que la terre des champs du Charmoy ne soit plus jamais retournée.

        Ah ! la belle affaire (pas pour tous, mais pour certains !), cela ne nous empêchera pas pour autant de creuser encore le sillon de l’information au profit de nos concitoyens soucieux d’objectivité. Se retourner vers le passé et évoquer l’histoire glorieuse mais refroidie des « joyaux » de notre « capitale » est un exercice confortable et sans danger, nous l’avons à l’occasion pratiqué. Aujourd’hui, nous préférons nous pencher sur un épisode d’histoire immédiate encore toute chaude et palpitante, celui de la conquête du Charmoy !

      Rappelons la chronologie de l’affaire : 17 décembre 2008, premier vote négatif sur le Charmoy ; 17 décembre 2012, dépôt du permis de construire. Facile à retenir :  entre ces deux dates, quatre ans jour pour jour, quatre années fertiles en retournements en tous genres.

     Le plus spectaculaire de ces retournements est celui de la CNAC jugeant successivement et contradictoirement, à deux ans d’intervalle, le même hypermarché Leclerc situé dans la même zone. Première CNAC, le 20 janvier 2010, le projet est jugé « en limite de zone agglomérée sur des parcelles agricoles » et « à l’écart du centre ville », il  « contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas ainsi, à un aménagement harmonieux du territoire de l’agglomération d’Auxonne »  on déclare aussi qu’il « ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne » et on le refuse. Seconde CNAC, le 17 janvier 2012 le projet  est à présent jugé « à proximité de zones d’habitat » on estime enfin qu’il  « participera à l’animation de la vie urbaine et rurale » et on l’accepte !

      Pas mal ! Mais ce retournement opéré loin du terrain, dans les couloirs feutrés des administrations parisiennes ne doit pas faire oublier les retournements locaux opérés plus ou moins discrètement  au cours de l’hiver 2008-2009. La mémoire de ces retournements, véritables « labours d’hiver » et travaux d’un Hercule local sur les terres de la zone du Charmoy méritait pourtant d’être conservée. Nous nous sommes donc attelé à cette tâche.

      Mémoire et politique, un grand sujet ! Le Maréchal Pétain disait : « Français, vous avez la mémoire courte ! ». Cette mémoire courte des électeurs est l’allié le plus précieux des politiciens de tout bord. On prétend aussi que la richesse de ses archives, n’est pas étrangère à la longévité politique de Giulio Andreotti, le politicien italien célèbre et controversé qui vient de mourir. Amnésie des cerveaux ou mémoire de l’archive, mémoire gommeuse des citoyens ou mémoire têtue des faits, en politique, on a le choix !

     Dans un album renfermant une série de pièces officielles et d’articles de journaux s’échelonnant de décembre 2008 à avril 2009 nous avons choisi de mettre en perspective les « labours d’hiver » 2008-2009 du Charmoy. A travers la lecture – parfois ardue – de ces « documents d’époque », le lecteur pourra cheminer librement et juger lui-même sur pièces des ambiguïtés de tous ordres allant parfois jusqu’au franc retournement.

Retourner au Charmoy

 

Retourner au CharmoyFEUILLETER L’ALBUM

 

 

 

N.B. : Comme nous savons nos lecteurs très occupés à diverses tâches d’importance, nous nous sommes montrés soucieux d’épargner leur précieux temps en tirant de cette abondante documentation la substantifique moelle, assortie d’un commentaire de notre cru, dans un tableau de synthèse.

Cliquer sur le TABLEAU DE SYNTHESE 

 

Le lecteur curieux pourra encore utiliser divers liens pour consulter :

Les procès-verbaux du Conseil municipal     http://www.auxonne.fr/conseil-municipal   

Les divers numéros d’inf’auxonne     http://www.auxonne.fr/telechargements

Le blog du groupe « Ensemble-autrement" CLIQUER ICI

 Le Pays Dolois N°149 CLIQUER ICI

Le PDF du blog mis en place par la mairie le 26 mars 2009 et retiré depuis pour le lire   

 CLIQUER ICI  

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 9 mai 2013  (J+143 après le dépôt)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Analyses et réflexions