Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 03:00

CHARMOY-CITY : CARACTÉROLOGIE DES PROVINCES  ET PHALÉRISTIQUE - du 11 Janvier    2020 (J+4042 après le vote négatif fondateur)

     Que ce titre académique ne vous rebute surtout pas chers lecteurs !!!

     Le profond remaniement territorial du pays a plus ou moins fait disparaître, malgré certaines résistances locales, la spécificité des vieilles provinces françaises.

     Quelque chose en subsiste néanmoins, et nous en ferons la démonstration ultérieurement.

     En attendant, chacun sait, et nous le vivons tragiquement, qu’un peuple désorienté cherche de nouveaux repères quitte à retourner aux anciens.

     Après l’effondrement de l’Ancien Régime et les bouleversements sociaux qui en résultèrent, une grande entreprise éditoriale tenta de brosser une grande fresque de la nouvelle société française d’alors. Au tournant des années 1840, avec la collaboration de prestigieux auteurs, l’éditeur Léon Curmer publiait, en une dizaine de grands volumes abondamment illustrés Les Français peints par eux-mêmes.

     Les types sociaux, professionnels et provinciaux y étaient abondamment décrits, de l’épicier (par Balzac), au forçat, en passant par la coiffe bigouden ou la biaude normande.

    Au fil des pages, la France bouleversée retrouvait un visage. Le procédé n’excluait pas, toutefois, certains clichés….

      Et les clichés, ceux qui concernent notamment nos vieilles provinces et les particularités supposées de leurs habitants ont parfois la vie dure.

     Permettez-nous, chers lecteurs, d’en faire la démonstration, presque deux siècles après la publication des Français peints par eux-mêmes.

      Notre objet d’étude sera microscopique, il ne s’agit pas de notre part, d’une savante thèse, mais d’un simple article.

   Le Bien Public d’hier 10 janvier, dans son article « AUXONNE Vœux Le maire Raoul Langlois et des habitants médaillés » nous donne une occasion impromptue d’illustrer le propos.

     Citons la fin : « Une dernière médaille a été remise à Raoul Langlois. « Monsieur le Maire, merci à vous, d’avoir été mon patron, vous l’êtes encore, et d’avoir supporté mon caractère breton », a-t-elle ajouté »

     Le cliché a la vue dure, les Bretons, mais plus particulièrement les Bretonnes auraient donc  un sacré caractère ?!

    Qui a remis la médaille et de quelle médaille s’agissait-il ? Sur ce point l’article nous renseigne assez mal. Néanmoins toute personne suffisamment avertie de la vie municipale aura compris.

     On n’apprend pas non plus ce que notre maire aura répondu à la Bretonne de caractère. Chacun sait cependant qu’il se déclare lui-même Picard revendiqué, comme notre Président de la République.

CHARMOY-CITY : QUAND MONSIEUR LE MAIRE S’ESCLAFFE (4) - du 22 juillet 2019

    Une question reste pleinement ouverte à présent. Quel(le) prochain(e) patron(ne) devra supporter « mon caractère breton » ?

    Et la médaille alors ? Il s’agit de la médaille d’honneur régionale, départementale, communale échelon or avec rosette sur le ruban ;

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/medaille-honneur-regionale-departementale-communale

    Claudi, expert en phaléristique vous apporte la réponse en illustration…

Avec les plus sincères félicitations de notre rédaction à l’heureux récipiendaire !

Charmoy-City, une médaille d'or bien méritée.jpg

Charmoy-City, une médaille d'or bien méritée.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 Janvier  2020 (J+4042 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse