Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 07:51

UNE NOUVELLE JEUNESSE POUR « LA FERME AUX RADIS » ?  - du 31 octobre 2016 (J+2875 après le vote négatif fondateur)

        Un article croquant à déguster pour la grand’foire !

        Nous ignorons si nos articles sont lus, mais ce dont nous sommes sûr, c’est de l’écho des illustrations de Claudi dans les cercles charmoysiens. Un lecteur assidu m’interrogeait ainsi récemment sur un détail du tableau « Angoisse de la page blanche ». 

ANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE  - du 25 octobre 2016   

    Quel détail me direz-vous ? Le petit cadre figuré en haut à droite de la toile et représentant une bâtisse du type de celles, qu’en langage immobilier, on qualifie habituellement de « longères ». En l’occurrence une longère « à rafraîchir ».

      Notre lecteur m’assurait avoir reconnu cette « longère » et, d’un air entendu, m’en désignait déjà l’adresse. Las ! Il faisait fausse route, il avait confondu, et n’avait manifestement pas reconnu « La ferme aux radis » au rond point de l’Europe !

    « La ferme aux radis » ? Oui, c’est le nom qu’a donné en 2015 à cette bâtisse le spécialiste local de la couverture photo des chantiers au Charmoy.

EN ARTOIS… OU EN PICARDIE,  EN REPIQUANT DES RADIS - du 24 JUIN 2015

     À présent désertée, « la ferme aux radis » s’ennuie. Heureusement, le dernier chantier du Charmoy vient de s’ouvrir sous ses fenêtres (« AUXONNE CHANTIER Nouvelle station-service : top départ » dans Le Bien Public du 29 octobre dernier). Pour cette « longère » retraitée et bien délaissée voilà quelques semaines de distraction assurée en direct et sans même besoin d’acheter le journal.

     En ces temps de « revitalisation » et de « redynamisation », « la ferme aux radis » recommence à espérer, elle compte bien se refaire une beauté.

     C’est vrai aussi que le bruit court qu’elle pourrait être démolie. Du coup, disparue la seule vraie maison de la rue du Charmoy ! Charmoy, ton âme fout le camp ! On espère bien que la municipalité brandira son droit de préemption à temps pour la sauver !

   Vous imaginez, une rue du Charmoy sans maison, quelle drôle de rue, c’est un peu comme une rue de centre-ville sans commerces ou un maire sans son écharpe !

L’ÉCHARPE RETROUVÉE  - du 21 mars 2014

     Alors, dans le processus de « revitalisation » en marche, « la ferme aux radis » compte bien sauver ses murs en devenant « la maison des projets du Charmoy ». Quels projets ? Les projets touristiques, pardi !  La maquette de l’hôtel 50 chambres dans la grange, et celle du restaurant dans la cuisine ! Et une petite buvette, bien entendu, pour se rafraîchir, sous une tonnelle dans la cour ! C’est bien connu, pas d’animation réussie sans buvette ! 

« BON SÉJOUR À L’HÔTEL DU CHARMOY ! » (Suite) - du 28 MAI 2016

    Après tout, il ne doit pas y en avoir que pour le centre-ville qui, lui, aura bientôt sa « maison du projet » (avec ou sans buvette ?). À l’entrée relookée de la rue du Charmoy, entre le plein et la vidange, la visite des maquettes de « la ferme aux radis » pourrait ainsi devenir l’étape obligée de l’honnête homme et du touriste malin ! Et le point de ravitaillement du prochain marathon du Charmoy, la course qui manque encore à Charmoy-City !

       Reste à trouver un guide… Claudi m’assure que notre retraité, ancien militaire des années 60 et ancien chef d'entreprise des années 90, est déjà volontaire pour couper les citrons au marathon et surtout fana pour passer de la pommade aux athlètes !  

Revitalisons la Ferme aux radis

Revitalisons la Ferme aux radis

C.S. Rédacteur de Chantecler

Auxonne, le 31 octobre 2016  (J+2875 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres