Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 07:15

UNE PRESSE SUBVERSIVE À CHARMOY-CITY ? - du 22 Septembre 2016 (J+2836 après le vote négatif fondateur)

Les lecteurs attentifs d’Inf’Auxonne, le journal de tous les Auxonnais, qui n’est évidemment pas le journal subversif sur lequel nous nous interrogeons, connaissent bien les couplets moralisateurs de notre premier édile et /ou de son équipe de « passionnés ».

Les destinataires habituels de ces couplets sont les opposants siégeant au conseil, mais il peut y en avoir d’autres, Chantecler restant, bien entendu, toujours ignoré superbement.

PLUS FORT QU’UN PORTE-AVIONS, LE PORTE-PLUME - du 13 JUILLET 2016

Outre les opposants indécents (mais comment est-il Dieu possible de s’opposer à notre hyper-visionnaire discret ?), il arrive que les petits commerçants ou leurs représentants soient à leur tour morigénés, ou traités sans ménagement. À titre d’exemple :

« Malheureusement, jusqu’à présent nos appels n’ont pas reçu l’écho qu’ils méritaient. En effet, les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles […] » (Inf’Auxonne N° 31 de janvier 2011 page 2)

« Nous avons un projet pour le centre-ville. Il revient aux commerçants de s’engager réellement dans cette démarche. Il est facile de pleurer. Nous souffrons de nombreuses fermetures. Elles ne sont pas dues à une arrivée de grande surface. Elle n’est pas ouverte. Demain, l’excuse sera facile. » ( Inf’Auxonne N° 50 Octobre 2015 page 2)

Propos empreints d’élégance et très réconfortants, surtout pour les commerçants actuellement en difficulté dont certains risquent de fermer, et sûrement pas de gaîté de cœur, privant leurs clients d’un service de proximité apprécié ! Mais rassurons-les, la revitalisation est en marche !

Oui, mais l’ennui, c’est qu’un commerce de centre-ville, c’est comme une dent, une fois dévitalisé, il l’est pour longtemps. Alors bonjour la revitalisation et la prothèse autocollante sur le rideau baissé ! Bonjour stickers et autres vitrophanies ! La vitrophanie, voilà le temps des Rois mages, le mirage de la revitalisation promise !

REDYNAMISATION EN TROMPE-L’ŒIL À CHARMOY-CITY ? - du 20 Septembre 2016

Mais ne soyons pas injuste, l’auteur de ces propos virils peut à l’occasion se montrer fort charitable, allant même jusqu’à s’attendrir et à tenir des propos pleins d’aménité à l’égard de ces mêmes commerçants :

« Je vais, comme il se doit, remercier nos annonceurs. Grâce à eux, vous avez une nouvelle fois cet agenda entre les mains. Ils font un effort financier. Sachez les en remercier en prenant le temps de pousser la porte de ces commerces. Vous ne sortirez pas sans vous être allégé de quelques billets Vous contribuerez ainsi au dynamisme de la ville. Sans grand discours, vous aurez développé l’économie locale. Vos billets s’ajouteront à beaucoup d’autres et permettront à nos commerçants de vivre ». (Édito du maire dans l’Agenda Auxonne 2016, cet édito se terminant par l’annonce de la « revitalisation »)

En attendant notre prêcheur – c’est un secret ce Polichinelle – concierge attitré du Charmoy, préfère quand même donner la clef à Leclerc en toute discrétion. .

Quant à « pousser la porte » des petits commerces du centre-ville et à s’y « alléger de quelques billets », on demande encore à voir ! Les conseilleurs ne sont pas les payeurs !

C’est vrai que plutôt que de se colleter aux réalités du terrain, où l’on n’est pas certain d’être bien reçu, il est plus confortable de lancer une réflexion in abstracto et ex cathedra sur la redynamisation, ça fait toujours couler de l’encre !

Mais tout cela, opposants taclés, petits commerçants snobés, Chantecler ignoré, n’est que broutille en regard de la récente admonestation à laquelle a eu droit la presse locale elle-même en ces termes exacts :

« L’édition du Journal Le Bien Public du jeudi 19 mai nous a réservé une belle surprise : une page complète consacrée à la politique municipale à Auxonne ! Enfin ce journal allait se préoccuper de nos projets, de nos réalisations !

Las, il ne s’agissait que de donner la parole à l’opposition au sein du Conseil Municipal… »

(Inf’Auxonne N° 53 juillet 2016 page 3)

À lire attentivement la presse quotidienne locale de ces derniers jours (« revitalisation du centre bourg » le 15, « caserne de gendarmerie flambant neuve » le 18), il semblerait bien que, depuis, « ce journal » ait fait amende honorable et ait fini par « se préoccuper de nos projets, de nos réalisations ». Il était temps !

Pourtant, soyons objectifs, il suffit de le lire de temps à autre pour constater que « ce journal », injustement tancé, n’a jamais rien eu de vraiment subversif, et qu’il prend toujours soin de rendre compte dans ses colonnes des projets les plus chers à notre premier édile, et souvent plutôt deux fois qu’une, comme dans le cas du projet du port et de son extension :

GALIONS ET DOUBLONS À L’OMBRE DU BASTION - du 20 MAI 2016

Le quotidien attentif n’oublie pas non plus le projet du Charmoy, qui constitue depuis huit ans le nec plus ultra indépassable et la panacée de la politique économique inspirée (par Vesoul) de Monsieur Langlois et de son équipe « passionnée », autant que passionnante !

C’est ainsi que dans « ce journal » la fin du chantier de l’hyper fut couverte dans les derniers mois de 2015 par un CPL zélé, et que rien moins que 11 articles y furent produits du 15 octobre au 11 décembre (15 et 22 octobre, 2, 6, 9, 13, 15, 20, 26, 28 novembre, 11 décembre enfin) au point de lasser, à juste titre, les lecteurs.

. Le projet enfin réalisé, il en a été encore question à maintes reprises depuis le début de cette année dans « ce journal » ! Les 12 et 14 janvier à propos de l’ouverture de l’hyper, les 19 et 28 janvier, ainsi que le 22 février à propos de l’ouverture des boutiques de la galerie marchande, le 10 février à propos du bilan des emplois créés, le 21 avril à propos de la fréquentation de l’hyper par les Dolois, le 18 mai et le 7 juin à propos de l’impact de l’ouverture de l’hyper sur le centre-ville, le 21 juin à propos de la desserte de l’hyper par le minibus, le 23 juin à propos de la future station-service, le 14 septembre à propos d’une extension annoncée. Ce qui fait encore une douzaine d’articles au moins.

Conclusion et tous comptes faits, en moins d’un an, une moyenne d’au moins deux articles par mois. Et dans tous ces articles, une absence remarquée, celle de la parole de Monsieur Langlois lui-même. Aurait-il perdu la voix sur le chapitre du Charmoy ? « Discrétion » oblige sans doute ! Dans ce domaine précis, qui est son pré carré de « cavalier seul » « partant au feu », notre édile semble avoir toujours préféré le geste à la parole. « Discrétion » oblige sans doute, car s’il est vrai que la parole est d’argent, le silence, lui, est d’or !

Heureusement qu’il arrive parfois qu’un pataquès de « ce journal » vienne rompre opportunément la « discrétion » de rigueur et qu’alors, le quotidien fasse un peu de subversion, comme Monsieur Jourdain, sans vraiment le savoir !

LE CHARMOY ET LE LIMOUSIN - du 05 MARS 2016

Charmoy-city, il faut préempter ce journal

Charmoy-city, il faut préempter ce journal

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 22 septembre 2016 (J+2836 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse