Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 06:58

CONVERSATIONS AVEC PHILOMÈNE (3) - du 27 JUILLET 2016 (J+2779 après le vote négatif fondateur)

Avertissement : Invoquer les circonstances tragiques qui frappent l’Église catholique pour interrompre la publication de cette fiction aurait été comme mettre à l’index le Don Camillo de Giovannino Guareschi et l’humour en garde-à-vue.

Résumé des deux premiers épisodes : Intriguée par l’intérêt soudain porté par le premier magistrat d’Auxonne à Villers-lès-pots et à son maire, Philomène, la sainte de Villers décide de se rendre dans la cité napoléonienne. Un soir de marché, sur les gradins du Vieux port, elle a un long entretien avec notre correspondant Jean-Marie Vianney. Consciente des dures lois du marché, elle décide de relancer la vente des statuettes à son effigie et à cette fin, de créer son entreprise. Il lui sera facile de trouver une vendeuse, mais il lui manque encore l’essentiel : un céramiste…

Jean-Marie : « J’en connais un, de par chez nous, qui devrait pouvoir vous dépanner. De ses œuvres, il me semble avoir admiré une statuette de…. de sainte Russule ! »

Philomène : « Sainte Russule ! On aura tout vu ! Vous voulez dire plutôt sainte Ursule !»

Jean-Marie : « Non, j’ai bien dit de sainte Russule ! Et peut-être aussi, attendez… de sainte Coulemelle ! Ces saints ne sont peut-être pas au calendrier, pas plus que vous d’ailleurs, chère Philomène qui n’y êtes plus, mais ça n’empêche que le travail de notre céramiste a été remarqué à l’international ! »

Philomène : « À l’international ! Sainte Russule ! Sainte Coulemelle ! N’en jetez plus, j’en ai déjà plein le panier ! C’est de sainte Philomène qu’il s’agit et non de cryptogames ! En attendant, topons-la Jean-Marie ! Je compte sur vous… et bien entendu sur votre céramiste pour la renaissance de mes statuettes votives ! »

Jean-Marie : « Sans vouloir vous conseiller, Philomène, il faudrait peut-être penser à relooker le modèle de votre statuette quelque peu rustique et désuet. Notre céramiste, j’en suis certain, pourrait s’en charger de bon cœur et y mettre, disons… un peu moins de cette profusion de vêture et de sévérité trop drapée. »

Philomène : « Alors là, vous m’en bouchez un coin, Jean-Marie, vous cachez bien votre jeu ! Ceci est hors de question ! Où comptez-vous m’entraîner ? Les gens ne reconnaîtraient plus leur Philomène, et vos incartades vestimentaires iraient bloquer définitivement mon dossier en haut lieu ! Il est bien clair que la copie doit rester conforme à l’original !»

Jean-Marie : « Une question toute protocolaire se pose encore. Êtes-vous bien assurée que les autorités de cette ville, à l’occasion sourcilleuses, vous réserveront le meilleur accueil et surtout une large publicité ? »

Philomène : « Décidément Jean-Marie, en regard de mon expérience multiséculaire, vous me semblez terriblement naïf. Croyez-vous vraiment que j’aie accosté tout à l’heure comme la touriste moyenne qui débarque une soirée pour se vider la tête ? J’ai travaillé mes dossiers mon cher ! Je ne me suis pas embarquée sans ma provision de biscuits ! »

Jean-Marie : « À force de trimbaler votre ancre, vous voilà qui parlez maintenant comme un vieux loup de mer ! Prenez garde de ne pas finir par ressembler au Capitaine Crochet !»

Philomène : « Cessez vos plaisanteries indigentes moussaillon ! C’est vrai qu’il est de notoriété publique que mes statuettes sont souvent manchotes, mais je sais faire le point et garder un cap ! Et pour autant je ne lis pas que les éphémérides et le journal de bord ! Je m’informe. Ne vous ai-je pas déjà dit que j’avais lu le dernier « Côte-d’Or magazine » N° 163 de juillet-août, mais encore, avec le plus grand intérêt, le dernier numéro d’ Inf’Auxonne

Jean-Marie : « Alors vous n’aurez pas manqué d’y découvrir le fameux « porte-plume » de saint Raoul ! Philomène a son ancre et Raoul son « porte-plume » ! »

PLUS FORT QU’UN PORTE-AVIONS, LE PORTE-PLUME - du 13 JUILLET 2016

Philomène : « Certes, je l’ai découvert ce « porte-plume » et je l’ai trouvé égal à lui-même sans « surprise » et sans « compassion » pour reprendre les termes du titre d’un article en réaction diffusé sur la toile : « Surprise et compassion » ! À propos de ce dernier article, le titre viscontien m’en a d’abord séduite, mais…

Jean-Marie : « Je vous coupe Philomène, cet article était tout de même nécessaire, ne serait-ce que pour combler un vide laissé dans la tribune libre d’Inf’Auxonne »

Philomène : « Je sais, la tribune a horreur du vide ! L’article était nécessaire sans doute, je vous l’accorde, mais il n’est pas pour autant suffisant. Je trouve que l’on y confond peut-être un peu légèrement ancrage à la mairie et ancrage dans le passé. Si le premier est condamnable surtout quand il se prolonge, le second, qui en revanche ne peut être assimilé à la situation de la moule accrochée au rocher, est une condition de sagesse et de clairvoyance. Et croyez-moi, en matière d’ancre, je suis experte ! »

Jean-Marie : « Philomène, vous êtes proprement une visionnaire !»

Philomène : « J’ai du métier mon cher ! Pour faire bref, dans Inf’Auxonne N° 53 j’ai surtout découvert pour mon compte que Villers-les-Pots et son maire faisaient l’objet de la plus grande attention du rédacteur ! Comprenez-vous, à présent, c’est à Villers que j’ai mon pied-à-terre, mes adeptes, mon ancienne chapelle et peut-être encore quelques reliques. Alors, c’est bien clair, pour Philomène de Villers, à Auxonne, l’avenir s’éclaire !»

Jean-Marie : « On dirait presque un slogan de Leclaire ! Philomène, vous avez l’étoffe d’une communicante et pourquoi pas, bientôt d’une vice-présidente de comcom ! »

Philomène : « Certes, tout cela est bel et bon, mais un point de détail m’inquiète encore »

À suivre…

Voyant mon attention toujours exclusive pour sainte Philomène, Claudi me conseille à nouveau de ne pas oublier les autres saint(e)s. Il me précise gentiment que le/la saint(e) du jour est sainte Nathalie. Bonne fête, donc, à toutes les Nathalie !

https://www.youtube.com/watch?v=TilQ8BIHisw

Au charmoy, la céramique rapplique avec Philoménal

Au charmoy, la céramique rapplique avec Philoménal

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 juillet 2016 (J+2779 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Feuilleton 5

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Feuilleton 5