Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 07:10

POLITIQUE ALIMENTAIRE À CHARMOY-CITY - du 29 AVRIL 2016 (J+2690 après le vote négatif fondateur)

Dans un récent article, nous avions évoqué la totale « discrétion » de l’actuelle municipalité en place à la suite de l’ouverture de l’hyper du Charmoy. Le bilan mirobolant en matière d’emplois globalement créés pour le « bassin d’emploi enfin amélioré » est sans doute en cours d’élaboration.

BONNES NOUVELLES AU CHARMOY- du 24 AVRIL 2016

Rappelez-vous pourtant, en janvier dernier, cette ouverture « impressionnante » qui nous avait valu une superproduction publicitaire d’un artiste-vidéaste tous azimuts.

DIGNE HÉRITIÈRE DU BLOC NOTE, VOICI L’HYPER PUB À BLOC ET EN BLOC - du 14 JANVIER 2016

Il est vrai que depuis, notre artiste-vidéaste tous azimuts a trouvé de plus nobles sujets à épingler dans la vitrine-collection de sa boutique éclectique.

Justement, à propos de vitrine et de boutique, c’est une image diffusée dans un reportage de France bleu Bourgogne, réalisé par Stéphanie Perenon et Philippe Renaud, intitulé « Côte-d'Or : Leclerc ouvre ses portes à Auxonne », et diffusé le 12 janvier dernier, qui inspirera aujourd’hui notre réflexion.

Sur cette image, prise dans le bureau du maire d’Auxonne, Raoul Langlois, on découvre entre les mains de ce dernier un tract aisément identifiable.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/cote-d-or-leclerc-ouvre-ses-portes-auxonne-1452617753

On savait déjà que Michel-Édouard pouvait afficher à l’occasion, dans son bureau, le portrait du Che. Mais à Charmoy-City, qui l’eût cru, on découvre que le bureau de notre premier édile peut devenir, à l’occasion d’un reportage, le lieu d’exhibition d’une publicité Leclerc !! Décidément, à Charmoy-City, on n’est pas en reste !! Pauvre Marianne, tu seras bientôt la moins chère !!

On s’interroge. Notre artiste-vidéaste nouvelliste tous azimuts, champion du mélange des genres et du slalom entre tricolore et pub, aurait-il fait école ?

La question est posée, retournons pour l’heure à notre image. Compte-tenu de sa haute valeur symbolique, sinon esthétique, Claudi a pris la liberté de l’intégrer dans son illustration du jour où chacun(e) aura tout le loisir de la contempler.

Cependant pour en bien saisir, au-delà de l’évidente nature alimentaire, le caractère symptomatique, il est utile de souligner en préalable l’importance et les nombreuses occurrences du qualificatif « alimentaire » dans les débats autour de la zone du Charmoy de 2008 à 2010.

Pendant des mois, en effet, nos concitoyen(ne)s auront été les témoins ou les acteurs naïfs, impuissants ou complices, d’un jeu de cache-cache autour du terme « alimentaire », véritable ballet de tartuferies que Molière aurait pu traduire en ces termes : « Cachez cet alimentaire que je ne saurais voir ! »

Pour permettre à nos fidèles lecteurs/trices de redécouvrir rapidement et dans un seul article, quelques subtilités de ce jeu de cache-cache, nous présenterons aujourd’hui en résumé, dans leur ordre chronologique, diverses occurrences du qualificatif « alimentaire » issues de documents officiels imprimés et diffusés par la Ville d’Auxonne.

Pour une plus grande facilité de lecture nous y soulignerons le terme « alimentaire » en caractères gras. Au fil de sa lecture chacun(e) pourra découvrir ainsi lui/elle-même les « accommodements » variés pris par notre premier édile et ses adjoint(e)s avec le concept de grande surface à prédominance (ou dominante) alimentaire, concept pourtant clairement défini par les normes en vigueur.

Extraits du procès-verbal du conseil municipal du 17 décembre 2008 (vote sur le principe d’implantation d’une grande surface au Charmoy)

p. 21 : « M. le Maire ne souhaite pas que l’arrivée d’une grande surface provoque la déstabilisation d’autres structures. Si les créations d’emplois induites par une telle implantation doivent aboutir à des licenciements ailleurs, il n’y a pas d’intérêt à approfondir le sujet »

p. 22 « Si l’apport de la grande surface est en confrontation directe avec l’existant (à savoir l’alimentaire), M. le Maire s’opposera à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire. » [N.D.L.R. selon la norme NAF 2008 tous les hypermarchés et une bonne part des supermarchés sont des « grande[s] surface[s] supérieure[s] à 1000 m² à dominante alimentaire ».]

p. 23 « M. le Maire répond que si l’implantation ne concerne que l’alimentaire le gain [N.D.L.R. le gain d’emplois] sera nul car ce qui sera gagné d’un côté sera perdu de l’autre. Concernant les domaines autres que l’alimentaire le gain d’emplois net sera beaucoup plus important ».

p. 25 « A 23h05 M. le Maire constate que le quorum est atteint et que la séance peut reprendre. Il soumet la question suivante au vote des élus : « Etes vous favorable à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? ». La réponse doit être soit oui, soit non ». [N.D.L.R. Le vote sera négatif hormis un bulletin blanc]

Extrait du blog mis en ligne le 26 mars 2009 par la Ville d’ Auxonne et retiré depuis

« Lors du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2008, M. le Maire avait soumis la question suivante au vote des élus : « êtes-vous favorable à l’implantation d’une grande surface à dominante alimentaire supérieure à 1000 m² sur la zone du Charmoy ? » [N.D.L.R. On remarquera l’inversion des groupes de mots « dominante alimentaire » et « supérieure à 1000 m² » par rapport à la question initiale rapportée dans le P.V.]

Un projet répondant aux exigences du vote du Conseil Municipal avec, notamment une surface alimentaire inférieure à 1000 m², […] a été proposé »

Extrait d’Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009

page 2 colonnes 1 et 2 : « Un vote s’est ensuite déroulé selon les modalités prévues à l’ordre du jour (à bulletins secrets) [N.D.L.R. le vote du 17/12/08 au Conseil municipal]. M. le Maire a soumis la question suivante à l’appréciation des élus : « êtes-vous favorable à l’implantation d’une grande surface à dominante alimentaire supérieure à 1000 m² sur la zone du Charmoy ? ». [N.D.L.R. On remarquera encore ici l’inversion des groupes de mots « dominante alimentaire » et « supérieure à 1000 m² » par rapport à la question initiale rapportée dans le P.V.] 21 élus de la majorité ont alors répondu NON, ceux de l’opposition refusant de prendre part au vote »

« Très réactif, le Groupe LECLERC a alors modifié son projet qui, depuis 2005 et jusqu’au vote comportait une grande surface à prédominance alimentaire. Après examen, l’avant-projet s’est avéré intégralement conforme aux prescriptions de différentes natures en vigueur, notamment aux restrictions votées, aux orientations d’aménagement intégrées au PLU etc. »

page 2 colonne 3

« Le Maire a-t-il, comme les opposants au projet le prétendent, changé d’avis ?

NON. Sa position a évolué avec le dossier lui-même. En effet, initialement « à prédominance alimentaire », le projet a ensuite subi des adaptations majeures pour le mettre en adéquation avec le vote du 17/12/2008. »

page 3

[N.D.L.R. Sur cette page un plan daté précisément du 2 avril 2009 figure « HYPERMARCHÉ VENTE 4000 M2 », qui est par essence et selon les normes en vigueur « une grande surface à prédominance alimentaire »]

Extrait de la lettre circulaire adressée sous pli cacheté affranchi à tous les électeurs à l’occasion de la « consultation » du 27 juin 2010

« Types de commerces envisagés (sous réserve) » :

« sports, pêche, meubles, espace loisirs-culture, supermarché à dominante non alimentaire avec galerie marchande ….»

[N.D.L.R. Outre que ce supermarché se révèlera être en fait un hypermarché, il ne pouvait être en aucun cas, du moins selon la norme, à dominante non alimentaire]

Au début de cette année, une image de FR3 ouvre enfin le garde-manger révélant sans ambiguïté entre les mains de son facilitateur empressé et tout dévoué, la vraie nature de son contenu alimentaire !

Avant que les poubelles de l’histoire ait fini par digérer cette filandreuse affaire, il est encore temps de réécouter le long récit en vers d’une copieuse cachoterie à prédominance alimentaire ! Bon app’ la compagnie, sosbac et claquot en promo demain !

COMMENTAIRE D’UN ANNIVERSAIRE - du 17 décembre 2012

Publicité gratuite au parti alimentaire

Publicité gratuite au parti alimentaire

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 avril 2016 (J+2690 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions