Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 08:47

TROIS OASIS ET UN DÉSERT (1) - du 10 JUILLET 2015 (J+2396 après le vote négatif fondateur)

Nous ne tromperons pas notre lecteur, laissant ce soin à d’autres qui sont orfèvres en la matière, notre titre n’est pas une annonce et une promesse pour un été au Sahara. Adieu donc, méharées, nous n’irons pas à Tamanrasset, pas plus qu’à Dunkerque d’ailleurs !

Laissons ces ampleurs géographiques au Général qui voyait grand pour la France. Dans une France bien rétrécie nous n’irons que d’Auxonne à Vesoul ! Ah ! Brel, si tu savais !

Et encore, ne le ferons-nous qu’à travers des coupures de presse et autres documents glanés sur la toile qui n’est même pas une toile de tente ! Trah, trah, viens dans ma guitoune…

L’Est républicain du 21/01/2014 titrait « Oasis 3 s’accroche à sa bretelle »

« Il en est question depuis des années, et tout porte à croire que le sujet va encore occuper les esprits un certain temps encore. Un quart de siècle après Oasis 1, sept ans après Oasis 2 et l’ouverture de Leclerc, difficile de connaître précisément la date de sortie de terre du dernier épisode de la trilogie de la zone commerciale de Pusey ».

Laissons de côté la bretelle, à la lecture de ces quelques lignes, tout le monde aura vite compris que les oasis sont à Pusey. Pusey est une petite commune à la sortie nord-ouest de Vesoul en direction de Port-sur-Saône, conduite par un maire portant moustaches, chargé d’ans et de mandats. Comme nous l’apprend L’Est républicain, la deuxième oasis a sept ans, et à défaut de palmeraie, elle possède un hyper que quelques-uns de nos édiles connaissent très bien. Ajoutons, pour l’anecdote, qu’outre Vesoul, Pusey compte dans son voisinage des communes aux noms évocateurs : Auxon et Charmoille. Jusqu’à travers les hasards de la toponymie, vous comprendrez donc que Pusey et « la trilogie de sa zone commerciale » parlent à Chantecler !

Voilà donc présentés Pusey et ses trois oasis, la première, vieille d’un quart de siècle, la seconde avec l’hyper et la troisième actuellement encore en projet et en débat.

Et le désert alors ? Ce n’est pas celui qu’évoque L’Est républicain toujours dans le même article, sous la plume de Philippe Brouillard qui juge qu’Oasis 3 «a repris du poil de la bête », du poil de chameau sans doute !

« Plutôt que de parler de traversée du désert et d’enlisement administratif avec cet Oasis 3, on peut d’abord signaler que ce projet d’aménagement sur la zone des Perches, à l’arrière de Leclerc et de la société Locatelli, a repris du poil de la bête depuis le mois dernier, date du renouvellement de l’arrêté préfectoral de 2010 autorisant d’un point de vue environnemental le développement de l’affaire ».

Le désert, le vrai, c’est un désert pressenti, du moins selon certaines sensibilités. Et ce désert pressenti, qui n’est pas imputable au changement climatique, pourrait bien advenir au centre-ville de Vesoul.

C’est ce que l’on découvre dans L’Est républicain du 21/06/2014 qui titre « Non, et encore non à Oasis 3 »

« Les commerçants du centre-ville s’opposent au projet de Zone commerciale Oasis 3. «À force de souffrir, le petit commerce va être complètement asphyxié par tous ces m² de surface commerciale supplémentaires ! » Unanimes sur la question avec Samuel Charton (boucherie), les commerçants du centre-ville de Vesoul ont manifesté leur opposition au projet de zone commerciale Oasis 3 à Pusey, hier, en tout début d’après-midi devant la préfecture. La CDAC (Commission départementale d’aménagement commerciale), présidée par le préfet de Haute-Saône, devait se prononcer pour ou contre la réalisation de cette zone de 14.000 m². Parmi eux, Stéphane Ottermatt (BHV) se demande quelle est la nécessité d’implanter tant de m². Il cite l’exemple d’Épinal avec une zone démesurée. Aujourd’hui, il y a des locaux vides…» ou Marcel Hennequin (Elegancia) : « Aujourd’hui, tout le monde veut faire n’importe quoi mais on en crève ». Pour Sylvie Patard (bijouterie SL), il est urgent « de ramener du monde en ville ». »

Signalons que la CDAC du 20 juin 2014 devait se prononcer négativement sur le projet. Pour être contrée plus tard par la CNAC…

En parallèle aux débats auxonnais passés, présents, et toujours à venir sur la zone du Charmoy, il nous a semblé intéressant de faire découvrir à nos lecteurs « Trois oasis et un désert ». Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler…

Car Auxonne, en matière d’avenir de la grande distribution, c’est un peu comme Pusey, une banlieue de Vesoul. Une banlieue un peu plus éloignée, certes, mais bien connectée à la métropole !

Par le tramway de la ligne A © ? Non, vous voulez rire !! Alors par des radis © ? Par des radis ©, c’est vous qui le dites ! Ah ! Avenue de l’Attirance © ! De l’At-ti-ran-ce ©, pas du radis rance, grand-père !!

TROIS OASIS ET UN DÉSERT (1) - du 10 JUILLET 2015 (J+2396  après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 juillet 2015 (J+2396 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres