Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 01:00

LE GLYPHOSATE BIENTÔT BANNI  À CHARMOY-CITY ?- du 18 SEPTEMBRE  2019 (J+3927 après le vote négatif fondateur)

  

     « Après celui du maire breton suspendu par la justice, les arrêtés anti-pesticides se multiplient en France » tel est le titre d’un article de Nice-Matin publié vendredi 30 août.

       Quelques extraits de l’article montrent que le fait n’est pas propre à quelques anarcho-écolos-gauchos irresponsables :

        Ainsi, « Le maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine), Philippe Laurent, secrétaire général de l'Association des maires de France, qui a aussi signé un arrêté, défend "une façon de mettre le débat sur la place publique" alors que la population est "à 90% en faveur de l'interdiction,   même plus." »

    Et jusque dans la Somme des arrêtés sont pris !

    Ainsi  «  le maire (divers droite) de Saint-Maulvis [N.D.L.R. Chantecler : à une vingtaine de bornes de Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly séjour de vacances déclaré de notre premier édile dans la presse], Jean-Philippe Bauden a fait de même "pour faire réagir" les agriculteurs. "On sait que c'est très dangereux leurs produits", justifie l'édile de cette commune de 287 habitants ».

CHARMOY-CITY : EN SOMME, TOUJOURS PAS DE DÉCISION  - du 17 AOÛT  2019

    Bref, totalement justifiée ou non par des arguments scientifiques objectifs, la sensibilité au problème devient symptomatique et révèle des inquiétudes que relaient à présent des élus locaux.

    Jusqu’à ce jour, et à notre connaissance du moins, notre premier édile, pourtant UDI, et pourtant de la Somme, comme il aime tant à le rappeler, ne s’est pas joint au chœur des maires inquiets preneurs d’arrêtés anti-pesticides…

    Pas plus, d’ailleurs, qu’il n’a fait part de sa fameuse  « décision » depuis si longtemps annoncée, se contentant seulement d’en plaisanter dans la presse avec ce sens de l’humour délicieux et choisi qu’on lui connaît.

    Nous nous référons à ce propos à l’article du Bien Public du 14 courant intitulé « AUXONNE Politique locale Environ 300 000 € de travaux de voirie prévus l’an prochain ». Un  sous-titre de l’article annonce « Une rentrée bien calme au conseil municipal »

     Scandaleusement calme à notre sens, la dernière réunion de cette chambre d’enregistrement assoupie après dîner et minée par l’absentéisme qui tangua pourtant il y a quelque temps.

CHARMOY-CITY : LES MUTINS DU SCRUTIN - du 12 juillet 2019

     Après cette incise, venons-en, pour finir, à la citation. Le pavé intitulé « Une rentrée bien calme au conseil municipal » se conclut par ce morceau choisi :

    « Autre point, qui est particulièrement sur toutes les lèvres ces derniers mois, la décision du maire Raoul Langlois de se représenter ou pas. Et bien, de ce côté-là encore, rien de… nouveau. Questionné par nos soins sur cette question, juste avant le conseil, le maire nous a d’ailleurs confié, non sans une pointe d’humour : « Vous serez au courant de ma décision d’ici fin mars ». »

   Il tergiversera moins, sans doute, en CNAC le 26 septembre prochain !

CHARMOY-CITY : DANS 10 JOURS, PLAIDOYER DÉCISIF EN CNAC  POUR UN MAIRE « INDÉCIS » - du 16 SEPTEMBRE  2019

     Pour en revenir aux problèmes relatifs à l’usage  des pesticides, notre premier édile, issu du milieu agricole a pu bénéficier, dans ses années de jeunesse, de l’expérience conjointe des dures réalités de la glèbe, et de lumières d’études supérieures dans le domaine.

    Nourri dans le sérail, il en connaît donc les détours et s’exprimant sur le sujet, il serait bien le dernier d’entre nous à pouvoir être taxé de bobo hors-sol !

    À destination des sceptiques, exhibons à l’appui une série preuves factuelles et irréfragables de nos dires, énoncées dans sa biographie autorisée

    Sans présumer, bien entendu, d’une prise de position éventuelle de sa part dans la vague des arrêtés d’interdiction de pesticides, reconnaissons que notre premier édile remplit potentiellement toutes les conditions requises pour apporter une contribution technique et documentée au débat.

    Et dans une certaine mesure, il l’a déjà fait au niveau local dans un Édito, dont le caractère agricole du propos n’avait pas manqué d’attirer justement notre attention !

   Relisons l’Édito d’Inf’Auxonne n° 61 de juillet 2018 !!

    Nous y découvrons les dangers potentiels du vinaigre et le providentiel pesticide raisonné !

    Qu’importe alors la formule, tout  est dans les bonnes intentions. C’est comme en politique, un poison modéré par les bonnes paroles n’est déjà plus un poison ! Ça devient une potion pour le bien de la nation !

        Nous avions déjà évoqué ce bon morceau de rhétorique dans l’un de nos articles.

CHARMOY-CITY : EXORDE RURAL POUR INFO’TWEET  N° 61 - du 10 juillet 2018

    Délicieux enfin cet euphémisme concernant les traitements, et lu dans Le Bien Public du 14 courant dans un encadré de l’article « CÔTE-D’OR Environnement Agriculteurs et associations vent debout contre le décret ».

     À propos de la « charte de bon voisinage entre agriculteurs et riverains » de Saint- Apollinaire on lit cette merveille de rhétorique : « Pour leur part  les agriculteurs sont invités « à tenir compte de la météo et notamment des vents, lorsqu’ils entretiennent leurs cultures ». Quand le député-cultivateur Rémi Delatte prend la pioche, on suppose donc qu’il veille au vent afin de ne pas empoussiérer le voisin !

      Aucun risque, si l’on en croit du moins la rumeur publique, d’ « entretien » intempestif et répété  s’avérant gênant pour les voisins, en ce qui concerne notre premier édile et son proverbial jardin ! Il est vrai qu’il peut s’avérer difficile d’être au four et au moulin !

     Dans un souci d’économie circulaire bien comprise, Claudi a recyclé judicieusement l’illustration que le fameux Édito lui avait alors inspirée !

 

Flash Info

    À voir ce matin sur la  page facebook Auxonne Info - Actus & Débats les super-commentaires du Marquis en ce qui concerne l’information locale.

     Heureusement on aura bientôt dans nos boîtes à lettres Inf’Auxonne n° 66 d’octobre 2019. Youppiihh !

  

Dilemme écologique à Charmoy-City

Dilemme écologique à Charmoy-City

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 18 septembre 2019 (J+3927 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres