Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 08:54

HYPER-SOUPE : ÉPISODE N°3- du 19 MAI 2015 (J+2344 après le vote négatif fondateur)

Petit communiqué : En ce jour de grève de mes ex-collègues enseignants, je les encourage à obtenir que chaque élève sorte de l’école publique avec une maîtrise et une connaissance de la langue française (y compris par le grec et le latin) capable de démonter et de déjouer tous les amphigouris dont les gavent certains élus dont le premier devoir serait pourtant de les éclairer et de les informer.

Sur ces bonnes paroles, reprenons notre projection d’ « Hyper-soupe »

Les édiles de la Perle du Jura ayant pris connaissance du « menu » détaillé le 26 avril 2010, ils vont être appelés à voter le 20 mai sur chacun des trois « plats » proposés (grandes surfaces alimentaires).

Le PV du Conseil Municipal du 20 mai 2010 en rend compte dans les termes exacts suivants :

« M. PERNOT [N.D.L.R. : le maire] : Pour moi le temps du débat est terminé. C'est maintenant le temps de la décision. Je rappellerai au niveau de la méthodologie que j'ai tenu à ce qu'il y ait sur ce dossier le maximum de transparence. A partir de là, je ne pouvais pas concevoir que ce ne soit pas le Conseil Municipal, dans sa souveraineté et sa sagesse, qui ne prenne pas la décision qui dictera celle du Maire lors de la C.D.A.C. C'est cette méthodologie que j'ai voulue. Vous y avez tous participé et je vous en remercie. C'est le choix de la raison. Ce n'est pas à un homme de décider mais à une équipe, d'autant plus qu'on parle d'aménagements commerciaux pour une durée relativement longue.

Le Conseil Municipal après avoir voté à bulletin secret sur demande quasi-unanime de ses membres, émet les avis suivants :

Nombre de votants : 29 Nombre de suffrages exprimés : 29

Projet SUPER U : POUR : 21 ; CONTRE : 8

Projet INTERMARCHE : POUR : 20 ; CONTRE : 9

Projet LECLERC : POUR : 17 ; CONTRE : 12

ce vote entraînant, pour les projets concernés (SUPER U, LECLERC) décision de leur céder ultérieurement les parcelles de terrain communal nécessaires à leur implantation.

Dans l'attente de cette cession, autorisation leur est donnée par la commune d'inclure ces parcelles dans l'assiette foncière de leur dossier respectif à présenter en Commission » [page 4 du PV]

 

Confrontons à présent ce vote approbatif du conseil municipal de Champagnole au complet, sur des points précisément nommés et précédemment décrits, avec celui d’Auxonne, négatif, en réponse à une question vague et oiseuse, et susceptible, comme on l’a vu des interprétations les plus fantaisistes, vote auquel, de surcroit, n’a participé que la seule majorité.

« M. le Maire constate que le vote à bulletin secret recueille la majorité. […]

M. CHERY, eu égard à la décision de voter à bulletin secret, décide de quitter la séance. Il est accompagné en cela par Mme COQUET, Mme TARTERET, M. MONIN-BAROILLE, M. SANZ, Mme MELOCCO, M. LABELLE. Ils ne prendront pas part au vote (une partie du public présent dans la salle manifeste par des applaudissements la sortie des 7 élus).

M. le Maire prend la décision de suspendre la séance à 22h50 et demande au public de cesser de manifester, au risque de devoir imposer le huis clos.

A 23h05 M. le Maire constate que le quorum est atteint et que la séance peut reprendre.

Il soumet la question suivante au vote des élus : « Etes vous favorable à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? ». La réponse doit être soit oui, soit non.

Résultat du vote :

- Nombre d’électeurs : 22 ;

- Nombre d’enveloppes : 22 ;

- Nombre de suffrages exprimés : 21 ;

- 21 bulletins « non » ;

- 1 vote blanc

Une partie du public présent manifeste par des applaudissements le résultat du vote.

Monsieur le Maire commente le résultat en précisant que le choix est clair, il n’est pas question de déstabiliser le commerce et il n’est pas question non plus de fermer la porte à une extension des grandes surfaces actuelles, raison pour laquelle la question posée ne concernait que la zone du Charmoy. L’objectif est également de ne pas faire obstacle à l’aménagement de commerces qui correspondent à une offre qui n’existe pas actuellement […]

Avant les questions diverses, les 7 élus [N.D.L.R. : de l’opposition] qui étaient sortis avant le vote reprennent leur place. » [page 25 du PV]

Cher(e)s lecteurs/trices, je vous en prie, prenez un instant, lisez et relisez ci-dessus le commentaire-conclusion pour le moins surréaliste de notre premier magistrat. C’est y pas un entortillage de première bourre ? Tout cela est très édifiant, non ? Surtout quand on connaît la suite !

Voilà décidément un « choix clair » comme de l’eau de boudin et pourtant, comme le dit le maire de Champagnole, « Ce n'est pas à un homme de décider mais à une équipe, d'autant plus qu'on parle d'aménagements commerciaux pour une durée relativement longue » !

Voilà comment s’est décidé, à la diable et dans la confusion la plus noire, l’avenir du Charmoy le 17 décembre 2008 ! Ce qui devait certainement arranger les affaires de certains et n’était pas pour déplaire à tout le monde !

Et quelques mois plus tard, le morceau emporté, le rédacteur d’Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 écrivait sans complexes : « Lors du Conseil Municipal du 17 décembre 2008, un débat a eu lieu en toute transparence » (Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 page 2 1ère colonne)

De tout cela, il vaut mieux rire que pleurer, Claudi, lui, l’a bien compris, qui a résumé en images le parallèle saisissant entre une certaine lumière jurassienne, dont nous verrons toutefois bientôt les limites, et les épais brouillards du Val de Saône…

HYPER-SOUPE : ÉPISODE N°3- du 19 MAI 2015 (J+2344 après le vote négatif fondateur)

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 mai 2015 (J+2344 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Feuilleton 3