Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

10 octobre 2022 1 10 /10 /octobre /2022 05:00

AUXONNE GRANDE-RUE : LE JOURNAL ET UN PAIN, C’EST TOUT ! - du 10 octobre 2022 (J+5045 après le vote négatif fondateur)

C’est un commerçant, ni boulanger, ni tabac-presse qui n’avait pas vraiment la banane car il a diablement apprécié un passage de l’article du Bien Public du 7 octobre dernier. Il nous a passé le tuyau. Le tuyau, ou plutôt la perle (de culture) de l’adjoint au travaux selon laquelle :

« Le but c’est que les voitures circulent moins dans la Grande-Rue et que les gens viennent ici juste pour acheter le pain, le journal et c’est tout ».

Du coup, les autres commerçants de la Grande-Rue risquent bien de ne plus faire leur blé et les fonds de commerce risquent de s’arracher dans les rues adjacentes.

Pourra-t-on même s’arrêter à la médiathèque ? Le temps sans doute de lire le règlement ! Super les enfants ! Au fait, nouvelle proposition de nom pour la médiathèque « journal et baguette ». Information et restauration ! Attractivité garantie ! Mieux encore « Bred and news ». Presque aussi classe que l’Alpha d’Angoulême.

Les jours passent et chacun d’eux vient nous démontrer que décidément notre cité en rose est sous l’empire du bon goût !

AUXONNE OU L’EMPIRE DU BON GOÛT ? - du 08 octobre 2022

Notre rédaction rend hommage au philosophe beaunois Bruno Latour décédé hier et reprend à son compte la citation de cet auteur :

« Prospérer est un terme admirable qui ne doit pas être réduit à un sens de développement absurde, comme on essaye de nous le vendre » ( in Mémo sur la nouvelle classe écologique)

FLASH DERNIÈRE

Lu dans le dernier Inf’Auxonne numéro 76 tout en rose, ce joli morceau de prose à propos de la Grande-Rue (en page dans la tribune de nos dynamiques)

« Cette réalisation était nécessaire afin d’embellir notre centre ville pour donner envie à tous les habitants de venir flâner dans les rues et profiter de nos commerçants. »

« juste pour acheter le pain, le journal et c’est tout » ?

Une autre perle rare sortie de la même tribune :

« Encore une fois les conseillers de l’opposition crient aux loups et réclament de la transparence, de la concertation mais ils sont régulièrement absents des commission ou réunions. Un conseiller municipal de l’opposition n’assiste plus ou très peu aux différents conseils municipaux. Nous nous interrogeons sur leur réel intérêt pour les affaires de la commune, ils démontrent surtout un intérêt personnel en voulant créer la polémique. Ils sont dans la publication pendant que nous sommes à l’action. Nous les invitons à nous questionner sur différents sujets et nous leur répondrons comme nous le faisons toujours. Il n’y a aucun secret que nous gardons précieusement. »

Peut-être que notre dynamique en rose, souhaiterait que l’opposition vienne en conseil  juste pour écouter le baratin et faire la bouche en cœur c’est tout !

Voilà une prose et une condescendance en rose, sur fond de révolution d’octobre rose et de propension permanente à prendre la pose pour nous faire voir la vie en rose !

 

Bientôt les œillères roses et le shampoing cérébral rose obligatoire pour les citoyens moroses ?

Décidément, notre bonne ville devient l’empire du bon goût !

Et n’oubliez surtout pas l’application IntraMuROSE

Auxonne nouvelle Rome, des seins, du pain et des jeux.jpg

Auxonne nouvelle Rome, des seins, du pain et des jeux.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 octobre 2022 (J+5045 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Commerce

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Commerce
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 07:58

CHARMOY-CITY : DEUX ÉPHÉMÈRES POUR LA RUE THIERS - du 29 AVRIL 2021 (J+4516 après le vote négatif fondateur)

   La rue Thiers, fleuron commerçant de la « Commune libre du Pont de France » au temps des années 60, devait connaître, à la suite du développement des grandes surfaces, un long dépérissement.

CHARMOY-CITY : LE COMMERCE DE LA RUE THIERS NE SERA-T-IL BIENTÔT PLUS QU’UN SOUVENIR ? - du 16 janvier 2019

    Des cerveaux et des cabinets ont phosphoré depuis sur le remède à apporter à cette longue épidémie de COVID (commerces vides). Point de chloroquine dans ce cas mais une panacée pour remédier à cette désertification croissante : la boutique éphémère !

    Du temps où l’on pouvait encore se réunir nombreux et sans masques, ce nouveau concept a déjà été présenté à la population lors de diverses réunions.

   Hier soir encore, au cours de la dernière réunion du conseil municipal, deux boutiques éphémères ont ressurgi, qui étaient à l’ordre du jour au point 10 sous le libellé : « Acquisition de deux cellules commerciales dans le centre-ville »

    Notre municipalité est donc décidée à investir dans l’ « éphémère ». Propriétaire de boutiques éphémères, un  concept émergent de la nouvelle ère ! Ça t’en bouche un coin Pépère !

    Ces « deux cellules commerciales dans le centre-ville », que par un vote majoritaire la municipalité a décidé d’acquérir, se trouvent d’ailleurs dans la rue Thiers.

  Précisément là où le restaurant « Cuisses de mouche » connut naguère une éphémère existence.

CHARMOY-CITY : MORT D’UN PROJET DANS LA RUE THIERS (2)- du 23 août 2018

 

   Un pari optimiste et sans doute risqué pour notre nouvelle municipalité qui décide de devenir propriétaire de boutiques éphémères et qui, dans le même temps, cherche acquéreurs pour quelques éléments fatigués de son patrimoine immobilier.

    Mais après tout, dans le Val de Saône, éphémère rime (ou plutôt rimait) avec manne.

  Alors positivons, l’acquisition de ces « cellules commerciales » se révèlera peut-être, au bout du compte, une manne providentielle…pour le petit commerce !

     Claudi a recyclé pour l’occasion l’illustration de l’article ci-dessous, publié à la suite d’une réunion dont le sujet tournait justement autour des boutiques éphémères…et de la manne providentielle qu’on pouvait en attendre…

LES BOUTIQUES ÉPHÉMÉRES, UNE MANNE POUR LE COMMERCE DE CENTRE-BOURG ? - du 30 juin 2017

    Au fait, il n’aura pas été question de « changements pour les  associations »  à ce dernier conseil d’hier, pas plus  que lors des précédents d’ailleurs, comme le confirmait hier ce titre d’un article du Bien Public publié en ligne : « Auxonne Changements pour les associations, « ça n’a jamais été abordé en conseil municipal » »

CHARMOY-CITY : LE THÉÂTRE DU TRIBUNAL À LA UNE - du 27 AVRIL 2021

  Tel n’est pourtant pas le cas, comme nous l’avons vu, du projet d’achat de « deux cellules commerciales dans le centre-ville », qui a par ailleurs été l’objet d’un débat animé, tout autre qu’éphémère, suscitant de nombreuses questions et demandes de compléments d’information de la part du leader du groupe d’opposition Auxonne ville d’Avenir

AVIS DE RECHERCHE

   Une disparition inquiétante sur les rézos sociaux

A Charmoy-City, comme à Seurre, la manne des éphémères.jpg

A Charmoy-City, comme à Seurre, la manne des éphémères.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 avril 2021 (J+4516 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Commerce

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Commerce