Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 09:11

CHARMOY-CITY : ACTUALITÉ FORESTIÈRE - du 28 mai 2020 (J+4180 après le vote négatif fondateur)

   Depuis le discours prononcé par notre premier édile Raoul Langlois le 28 août 2018, chacun sait qu’à défaut d’être le cœur de la région, notre bonne ville, par la grandeur de sa forêt en est le poumon.

   Et comme disait notre maire à ce propos : « Personne n'y a pensé et pourtant, les poumons c'est la respiration. Comme le cœur, ils sont indispensables. »

CHARMOY-CITY, UN DISCOURS QUI NE MANQUE PAS D’AIR - du 06 octobre 2018

    Magnifique Forêt des Crochères, la promenade sur tes sommières est tout indiquée en ces temps de déconfinement !

    Oublions les trous noirs des coupes à blanc et les chasseurs qui ne tirent pas à blanc, et faisons une nouvelle visite à un chêne remarquable, découvert dans un précédent article, et auquel il vient de pousser une nouvelle branche

CHARMOY-CITY : LE DOCTEUR  RATTÈLERA-T-IL POUR MARS 2020 ? (2)  -  du 30 juillet 2019

 

 

 

PRÉCISION

   Cette nouvelle branche n’est pour l’heure qu’une hypothèse comme l’indique la mention « image prévisionnelle » sur l’illustration de Claudi.

   Alerté par le silence sidéral qui fait du ciel des réseaux sociaux un immense trou noir rempli de suspense, Claudi a souhaité combler ce trou à sa manière.

    En 2014 déjà, souvenez-vous, même sans Covid, « le suspense [était relancé] en raison des négociations d’entre deux tours » et «bien malin qui [pouvait] prédire le nom du futur maire »]  

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/2014/03/28/municipales-auxonne-le-suspense-est-relance-en-raison-des-negociations-d-entre-deux-tours-444341.html

    Précision pour les curieux qui seraient tentés de cliquer sur le lien : Le candidat désigné sous le nom de « Philippe Nicolas » n’est autre que le Docteur Philippe Colas.

 

    Pour finir, à regarder l’actualité, l’« image prévisionnelle » sur l’illustration de Claudi, pourrait bien recevoir sous peu une confirmation

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/auxerre-montceau-auxonne-quelles-alliances-deuxieme-tour-municipales-1833124.html

Charmoy-City, un chêne remarquable de la forêt municipale.jpg

Charmoy-City, un chêne remarquable de la forêt municipale.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 mai 2020 (J+4180 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 08:39

CHARMOY-CITY : STOP COVID, BONAPARTE A REÇU SES MASQUES !  - du 27 mai 2020 (J+4179 après le vote négatif fondateur)

    

     À l’heure où l’on ne parle plus que de masques sur les réseaux sociaux, nous vous proposons une belle histoire de masques qui ne venaient pas du Pakistan…

     Deux membres de la «  Liste d’Union communale », avaient gravi hier les 169 marches de la tour de l’église Notre-Dame.

CHARMOY-CITY : VERS UNE LISTE UNIQUE  D’ « UNION COMMUNALE » POUR LE « JOUR D’APRÈS »- du 15 avril 2020

    Quelle ne fut pas leur surprise de découvrir dans l’azur une montgolfière à l’approche. Une montgolfière superbe éclipsant les drones de tous les drôles.

    C’était une livraison de masques pour un prestigieux personnage qui avait fait une commande en Ardèche,  et qui la voyait enfin arriver.

CHARMOY-CITY : UN MASQUE POUR BONAPARTE  - du 24 mars 2020

    Notre lieutenant en second, enfin équipé, est bien décidé à aller voter le 28 juin ! Enfin un argument de poids qui pourrait compter !

DEUXIÈME TOUR  À CHARMOY-CITY : CE QUE L’ON NE REVERRA PAS  - du 26 mai 2020

    Pour la petite histoire, à Valence, ville de séjour du jeune Bonaparte, la  statue a déjà chaussé son masque !

http://www.bonaparte-a-valence.fr/

FLASH DERNIÈRE 

    L’incontournable page facebook Auxonne-Infos Actus & Débats lâche aujourd’hui les masques et publie une « vue aérienne » ancienne d’Auxonne, sans doute prise par un drone d’époque, et qui ravit quelques gogos ! Ah oui vraiment ! Drôle d’époque !

    Du coup, le Baron de Münchhausen se tient les côtes de rire !

CHARMOY-CITY, UN TOURISTE DANS NOTRE CIEL - du 30 juillet 2017

 

Charmoy-City, les masques de Bonaparte sont arrivés.jpg

Charmoy-City, les masques de Bonaparte sont arrivés.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 mai 2020 (J+4179 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 03:00

COVID, CATOGAN ET CRINOLINE (2) - du 21 mai 2020 (J+4173 après le vote négatif fondateur)

  Dans un premier article du 15 mai dernier, nous avions fait un rapprochement incongru entre ces 3 mots : « Covid », « catogan » et « crinoline ».

COVID, CATOGAN ET CRINOLINE (1) - du 15 mai 2020

  Pas si incongru que ça, à vrai dire, car les problèmes sanitaires peuvent avoir une influence certaine sur les tendances en matière de mode capillaire (catogan), comme notre premier article le démontre à sa manière.

   Restait à parler de leur influence sur la mode vestimentaire, et particulièrement sur la mode vestimentaire féminine ! D’où la crinoline, cette fabuleuse « robe à panier » immortalisée par l’Impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III !

   Les rumeurs persistantes autour de la tenue probable du deuxième tour des municipales avant la fin juin nous ont malheureusement amené, jusqu’à présent, à différer l’entrée en scène de la crinoline,

CHARMOY-CITY : VIVEMENT LE SECOND TOUR ET LA LISTE UNIQUE D’ « UNION COMMUNALE » ! - du 19 mai 2020

   Aujourd’hui, réparant enfin ce retard regrettable, nous opérons la synthèse en présentant à nos fidèles lectrices l’entrée en scène de la crinoline pour un deuxième tour sécure  et réussi !

   Claudi a pioché pour l’occasion dans le patrimoine imagier spinalien….

   Sans attraper pour autant une méningite cérébro-spinale. Le patrimoine imagier spinalien, ce n’est pas de l’imagerie médicale !

 

Deuxième tour en juin, la crinoline revient à la mode.jpg

Deuxième tour en juin, la crinoline revient à la mode.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 21 mai 2020 (J+4173 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 08:48

CHARMOY-CITY : VIVEMENT LE SECOND TOUR ET LA LISTE UNIQUE D’ « UNION COMMUNALE » ! - du 19 mai 2020 (J+4171 après le vote négatif fondateur)

    Comme nous l’avons vu dans notre article d’hier, depuis plusieurs jours la rumeur d’un deuxième tour des municipales en juin ne fait que croître et embellir.

CHARMOY-CITY : BIENTÔT LE SECOND TOUR POUR UN « DÉCONFINEMENT DÉMOCRATIQUE » ? - du 18 mai 2020

    Cette perspective n’a pas eu pour autant d’incidence sur le ronron des pages facebook des groupes locaux possiblement impliqués dans l’affaire, ni d’ailleurs dans les annonces de presse des autorités municipales locales en place, comme c’est, en revanche, le cas à Dijon.

    Le projet de liste  unique d’union communale,  que nous avions évoqué dans notre article du 15 avril dernier, avancerait-il à bas bruit ?

CHARMOY-CITY : VERS UNE LISTE UNIQUE  D’ « UNION COMMUNALE » POUR LE « JOUR D’APRÈS »- du 15 avril 2020

    Pour l’heure, l’électorat reste dans l’expectative…

     Et il n’est pas le seul.

    Oui, nous savons, les Carolines attendent toujours leur crinoline

COVID, CATOGAN ET CRINOLINE (1) - du 15 mai 2020

    Patience, l’arrivée des crinolines, comme celle des masques est imminente pour le grand bal du second tour de la fin juin.

   D’autres attentes légitimes, bien que plus discrètes, pourraient d’ailleurs se faire jour…

   Claudi nous l’a murmuré en décidant de recycler l’image de son dernier article écrit avant le grand discours de guerre du 16 mars

CHARMOY-CITY : PÊCHE ÉLECTORALE, JEFF TUCHE A FAIT UNE TOUCHE - du 16 mars  2020

 

FLASH DERNIÈRE (14h30)

 

   L’incontournable page facebook Auxonne-Infos Actus & Débats a lâché aujourd’hui Bambi le faon et les jolies photos de Côte-d’Or pour aborder finalement la question du deuxième tour !

     Dans les commentaires qu’a suscité son intervention, nous avons retenu celui-ci qui ne manque pas, sur certains points, de pertinence :

   « Les maires élus lors du premier tour piaffent d'impatience de pouvoir prendre place et lancer les appels d'offres indispensables à une reprise économique. En ce qui concerne les autres, la situation n'est pas plus enviable. Les maires sur le départ ne font pas preuve d'un élan de dynamisme énorme et les têtes de liste n'ont pas fait pendant ces 2 mois preuve d'une présence importante. Alors pour un deuxième tour en juin, si on enlève le coté sanitaire qui peut accentuer encore l’abstention, ce sera naturellement un deuxième tour sans véritable campagne est donc pour ma part faussé. Les résultats du premier tour dans notre commune ont surpris et il est fort probable que ce temps de réflexion imposé, fasse évoluer les consciences. Donc pour ma part et si cela est possible institutionnellement , on met en place les maires élus au premier tour et on reporte au mois de septembre pour les autres. »

Charmoy-City,en panne, le carillon du second tour pourrait repartir.jpg

Charmoy-City,en panne, le carillon du second tour pourrait repartir.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 mai 2020 (J+4171 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 03:00

COVID, CATOGAN ET CRINOLINE (1) - du 15 mai 2020 (J+4167 après le vote négatif fondateur)

    Si vous avez cru lire « Covid, Dafalgan et Chloroquine », ne vous inquiétez surtout pas !

    Il ne s’agit pas en l’espèce d’une confusion mentale liée à l’infection redoutée, mais sans doute d’un genre de lapsus que vous aurez commis en lisant, sous l’effet de l’atmosphère du moment, et qui vous aura fait prendre machinalement certains mots pour d’autres…

    Quant à nous, c’est fort consciemment, mais non sans quelque malice, que nous avons écrit ce titre : « Covid, Catogan et Crinoline ».

     Drôle de titre me direz-vous et pour reprendre le mot célèbre d’Isidore Ducasse-Lautréamont dans Les chants de Maldoror, « beau […] comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie ».

    À présent, basta de ces finasseries pédantesques ! Le lecteur veut comprendre, et c’est son droit ! Bas les masques ! Que viennent faire un catogan et une crinoline en compagnie de Covid ?!

    Vous verrez, au bout du compte, que cette compagnie n’a rien de plus naturel.

     Occupons-nous aujourd’hui du catogan, pour la crinoline, ma belle Caroline, nous verrons plus tard.

    Voici toute l’histoire.

    Le lendemain du premier jour du déconfinement, ayant croisé Monsieur l’Adjoint de bon matin et  acheté mon pain, je prenais le chemin du retour.

     Je venais de tourner au coin du fleuriste pour remonter vers la Place d’Armes, quand j’aperçus, masqué derrière sa vitrine, mon Figaro dans sa nouvelle clinique capillaire.

  Une sensation déprimante de distanciation obligatoire me saisit à l’instant. Par bonheur, ma tignasse en retard d’une coupe ne se dressa pas sur ma tête, mais je compris quand même, qu’en raison des circonstances, elle pourrait bien avoir devant elle de grandes espérances de croissance, ma tignasse !

   Voici donc à quoi je pensais en passant devant La Pensée qui venait juste de rouvrir. Tout songeur, et pas vraiment l’âme en paix, j’ai quitté alors la rue de la Paix pour déboucher sur la Place d’Armes…karchérisée de frais, mais déserte…

  Machinalement, cherchant quelque part un visage humain, j’ai levé les yeux vers la statue de Bonaparte, impassible au-dessus de la mêlée (si l’on peut dire), et attendant toujours ses masques.

CHARMOY-CITY : UN MASQUE POUR BONAPARTE  - du 24 mars 2020

   Alors, tout naturellement, j’ai remarqué sa chevelure de bronze jamais décoiffée, attachée par derrière en catogan. Et l’idée m’est venue soudain qu’il se pourrait que le jeune lieutenant en second fasse, en ces temps, quelques vieux émules... avec sa coupe « mulet ». 

     Bonaparte devenu 1er Consul après le coup d’état du 18 Brumaire (décembre 1799) abandonna définitivement cheveux longs et catogan pour une coupe courte à la Titus, ce qui lui valut, dit-on, le surnom de « Petit tondu ».

     Sachant qu’il pourrait bien se trouver quelque lecteur grincheux pour trouver un cheveu dans la soupe et déplorer la vanité de nos propos « capillaires », nous apportons à l’appui quelques documents historiques à propos de catogans et de queues « à la prussienne », et bien entendu, en lien avec Napoléon Bonaparte et ses glorieux compagnons d’armes.

Retour chez le merlan après déconfinement.jpg

Retour chez le merlan après déconfinement.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 mai 2020 (J+4167 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 03:00

PLUS BESOIN D’AUSWEIS POUR FAIRE PISSER MIRZA - du 11 MAI 2020 (J+4163 après le vote négatif fondateur)

     Ce titre nous a été inspiré tant par la nouvelle ère (précaire ?) qui s’ouvre devant nous aujourd’hui, que par une vieille rengaine horriblement sexiste à faire frémir les moins enragées des féministes.

1905, ÉPIDÉMIES ET HYGIÈNE VUES EN IMAGES PAR LA CROIX ILLUSTRÉE (3) - du 5 MAI 2020

     Cette rengaine, vous pourrez la découvrir, paroles et musique, sur le site qui suit. Quant à  la pauvre Mirza, qui l’a rendue célèbre, elle a dû se retenir puisqu’elle arrive juste à la fin de la rengaine.

https://greatsong.net/PAROLES-GEORGES-MILTON,CEST-POUR-MON-PAPA,173082.html

    Oui, plus besoin de remplir son « attestation dérogatoire » pour sortir, même plus besoin de chien pour permettre à son maître d’aller prendre l’air pour une raison dûment motivée…

   Toutes les Mirza, et tous les Rex, de France pourraient bien, du coup, se retrouver au chômage partiel !

      Toujours est-il, qu’avec le déconfinement, nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase de la « guerre » telle que désignée dans le discours du 16 mars.

2020-1940, MASQUES, ZONES ET AUSWEIS, D’UNE GUERRE À L’AUTRE (1) - du 7 MAI 2020

    Après bientôt deux mois de guerre de tranchées où l’on s’est bien encagnardé dans les abris, nous passons aujourd’hui à une guerre de mouvement.

    Pour prendre une métaphore moins polémologique et plus ornithologique (puisque les médias nous chantent en chœur le chant des oiseaux enfin retrouvé !), disons qu’en ce 11 mai, l’oiseau finit par sortir du nid affrontant le danger extérieur. Toujours périlleuse, la sortie du nid ! 

     Plus besoin d’Ausweis, mais plus que jamais, besoin de masques !

     Bonaparte, sur notre place, l’avait bien compris dès la première semaine du confinement !

CHARMOY-CITY : UN MASQUE POUR BONAPARTE  - du 24 mars 2020

    Masque et papiers d’attestation dérogatoire, tout ça c’est de la cellulose ! Alors, moins de papiers, logiquement, ça devrait faire plus de masques ! Pas vrai !?

   Claudi a illustré notre propos sur le mode impressionniste…

 

Charmoy-city, le canal de dérivation enfin sans dérogation.jpg

Charmoy-city, le canal de dérivation enfin sans dérogation.jpg

Dernière minute.

    Dans un souci de réalisme, Claudi a révisé son image en conformité avec la météo du jour

Charmoy-city, le canal de dérivation enfin sans dérogation mais non sans pluie.jpg

Charmoy-city, le canal de dérivation enfin sans dérogation mais non sans pluie.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 mai 2020 (J+4163 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 11:01

CHARMOY-CITY  CONFINÉE : LE GRAND BLUES DE NOS GARGOUILLES - du 19 avril 2020 (J+4141 après le vote négatif fondateur

     Tout un monde de pierre, hantant à des hauteurs diverses les parties extérieures de notre église Notre-Dame, n’a pour seule distraction habituelle que le grouillement, à ses pieds, de notre humaine espèce affairée.

      Les prophètes de pierre du porche qui voient, c’est selon, les piques niques lycéens ou les groupes d’anciens venus accompagner le départ d’un copain.

      Les apôtres perchés sur les contreforts dont le regard balaie côté Nord la rue Carnot en enfilade, ou découvre  côté sud les façades de la place d’Armes.

      L’Ange encore plus haut qui domine Bonaparte.

      Et tout en haut, bien qu’il soit de cuivre et non de pierre, le coq, fin politique qui tourne selon le sens du vent  !! S’il n’est pas en marche, car fixé à son pivot, notre coq est toujours en rotation.

      Ce coq vers lequel montèrent un jour les grimpeurs de la Libération !

BONAPARTE ET LES GRIMPEURS DE LA LIBÉRATION - du 09 septembre 2017

      Et les gargouilles alors ?

      Ah oui ! J’allais les oublier !

      Aux dernières nouvelles, il paraît qu’elles s’ennuient ferme !

      Le spectacle de la Place d’Armes est devenu affligeant, attristant. Sans prises d’armes, sans prises de risques et même sans prises de bec. Plus que des prises de terre. Quel enfer !!

     Elles attendent  le jour béni où les membres de la « Liste unique d’Union communale » pourront enfin monter les 169 marches de la Tour pour contempler l’univers béni de leurs administrés.

CHARMOY-CITY : VERS UNE LISTE UNIQUE  D’ « UNION COMMUNALE » POUR LE « JOUR D’APRÈS »- du 15 avril 2020

Charmoy-City confinée, le grand blues de nos gargouilles.jpg

Charmoy-City confinée, le grand blues de nos gargouilles.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 19 avril 2020 (J+4141 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 06:00

CHARMOY-CITY : RETOUR AU JARDIN… DE CLAUDE PICHARD - du 17 avril 2020 (J+4139 après le vote négatif fondateur

    Tout d’abord, puisque nous sommes bien sûr que personne ne le fera pour nous, crions haut et fort : « Merci Chantecler !! ». Merci pour ce regard distancié et décalé sur le brouhaha médiatique actuel !

    Voltaire conclut son conte Candide (1759) par ces mots optimistes du héros éponyme : « Il faut cultiver notre jardin ».

      Laissons à de plus doctes commentateurs leurs interprétations savantes de cette citation trop galvaudée et prenons la, pour notre compte, au pied de la lettre en des temps difficiles où cultiver son jardin peut exposer le jardinier à la vindicte d’incurables  grincheux et où l’on a été jusqu’à écrire et rapporter dans Le Bien public (numéro du 05 avril dernier page 9 encadré « Attention, jardinage sous conditions ») que « c’était interdit et que le jardinage n’était pas une activité physique ».

      Par bonheur, les autorités compétentes sont venues depuis démentir ces ubuesques propos !!

      Pour fêter la bonne nouvelle, nous proposons à nos fidèles lecteurs une nouvelle visite extra-temporelle à Claude Pichard en son Jardin aux Granges d’Auxonne.

CHARMOY-CITY : UN JARDIN DE RÊVE POUR DES TEMPS DE CONFINEMENT - du 28 mars  2020

PAS DE CHOLÉRA À AUXONNE AU TEMPS DU « HUSSARD  SUR LE TOIT » ? - du 10 avril 2020

   En ces temps de langue de bois généralisée, de clabaudages nauséabonds, relire Claude Pichard est un vrai bonheur.

    Son franc-parler d’homme libre qui lui fait évoquer avec truculence ce « petit coin » de son jardin où il venait se confiner pour un soulagement salutaire, son indignation sincère contre les calomniateurs de tout poil, voilà pour nous, une vraie bouffée d’air frais à travers le présent marécage des réseaux sociaux !

    Nous avons sélectionné, à l’intention de nos lecteurs avertis, quelques bons morceaux commentés de ce cher Claude Pichard.

Un petit coin retiré où s'isoler... dans le jardin de Claude Pichard.jpg

Un petit coin retiré où s'isoler... dans le jardin de Claude Pichard.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 17 avril 2020 (J+4139 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 08:52

CHARMOY-CITY : PAS DE CHASSE AUX ŒUFS, SINON DANS LES RAYONS D’ALIMENTATION- du 12 avril 2020 (J+4134 après le vote négatif fondateur)

     Les circonstances actuelles du confinement empêchent évidemment cette année toute organisation de chasse aux œufs.

      Si chasse aux œufs il y a, comme on a pu le constater depuis quelques semaines, c’est dans les rayons des grandes surfaces où l’amateur d’omelettes ne trouve pas toujours son compte.

    La chasse aux œufs chocolatée du CMJ et de sa fervente animatrice fut souvent un sujet de prédilection de notre blog. En ces tristes temps de confinement jetons un regard en arrière et feuilletons l’album des souvenirs cacaotés.

ALBUM DU CHOCOLAT CHARMOY

   Claudi reprend pour l’occasion une image qui ne manquera pas de réveiller bien des nostalgies des temps heureux et chocolatés. Ils reviendront ces temps, comme les cloches de Rome, n’en doutons pas !

Charmoy-City, le carillon cacaoté de la revitalisation.jpg

Charmoy-City, le carillon cacaoté de la revitalisation.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 12 avril 2020 (J+4134 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 06:00

PAS DE CHOLÉRA À AUXONNE AU TEMPS DU « HUSSARD  SUR LE TOIT » ? - du 10 avril 2020 (J+4132 après le vote négatif fondateur)

    Contribuant, sinon aux travaux de couture, du moins, aux activités de lecture pendant ces temps de confinement, nous poursuivons notre chronique « inactuelle ».

    Le film Le hussard sur le toit, d’après le roman éponyme de Jean Giono, a immortalisé l’épidémie de choléra du début des années 1830 en Provence.

    Mais qu’en était-il dans le même temps dans notre bonne ville d’Auxonne ?

    Un témoignage que l’on peut estimer digne de foi, puisqu’il émane d’un maire de l’époque, vient de tomber sous nos yeux et nous avons jugé opportun de le partager avec nos concitoyen(ne)s.

    Vous allez me demander comment, par ces temps de confinement, où l’accès aux archives municipales n’est pas facile, j’ai dégotté ce témoignage !

    Le problème n’est pas là, je l’ai trouvé dans ma bibliothèque.

 . Rappelez-vous, chers lecteurs, que je vous avais fait part, dans un article de mars dernier, de publier à votre intention un petit travail.

CHARMOY-CITY : UN JARDIN DE RÊVE POUR DES TEMPS DE CONFINEMENT - du 28 mars  2020

     C’est en préparant ce travail projeté sur un petit opuscule de Claude PICHARD, intitulé Un jardin aux Granges d’Auxonne, publié à Auxonne en 1862 et sorti de ma bibliothèque que je viens de découvrir inopinément ce témoignage.

    Autre découverte, moins passionnante celle-là, la réalisation du projet devrait nécessiter quelques délais, et je demande, en conséquence, un peu de patience de votre part !

    Pour l'heure, je me contenterai  de vous en donner un échantillon à travers la publication de ce  bref témoignage de Claude PICHARD sur l’épidémie de choléra de 1832, tiré de l’opuscule.

  Rappelons aux vrais amateurs, que par ailleurs, dans un récent article de circonstance, nous avons déjà fait référence à l’hôpital d’Auxonne, dont il est question dans ce témoignage, ainsi qu’à  sa statuaire.

CHARMOY-CITY : HAGIOGRAPHIE PAR TEMPS D’ÉPIDÉMIE - du 06 avril 2020

    Précisons, pour finir, que la Côte-d’Or connut deux vagues principales d’épidémie de choléra, la première en 1832, la seconde en 1854. Selon un article du Bien Public du 29 décembre 2012 intitulé « Il y a 180 ans, le choléra frappait la Côte-d’Or » des centaines, sinon des milliers de Côte-d’Oriens auraient été victimes de ces épidémies.

    Claude PICHARD aurait-il été un peu optimiste dans son témoignage ?

    En tout état de cause, le personnage ne devait pas manquer d’humour…

    Claudi en rend compte en image, et à sa manière qui n’aurait sans doute pas déplu à Claude Pichard…

Claude Pichard, un maire optimiste lecteur du Charivari.jpg

Claude Pichard, un maire optimiste lecteur du Charivari.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 10 avril 2020 (J+4132 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres