Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 00:00

 Hypermarché de Noël  - du  19 décembre 2011

      

         Noël approche, il sera sans doute sans neige. Le réchauffement climatique est en marche, on n’arrêtera pas le progrès ! Voici venu le temps de toutes les tiédeurs, les espoirs fondent comme les glaciers. Comme les marchés aussi. Mais il y a marché et marché : le marché qui impose sa loi d’airain et le petit marché sur la place qui n’est pas encore boursière. Le marché de Noël serré dans ses petites baraques et l’hypermarché sur son immense parking. 

           Venue d’Allemagne et des régions de l’est de la France, la tradition des marchés de Noël s’est étendue, dans les dernières décennies, à l’ensemble du pays. Cette extension progressive a bizarrement coïncidé avec le développement péri-urbain de la grande distribution et de sa séquelle de parkings. D’un côté, l’innocent marché aux senteurs et aux santons, de l’autre, le marché pognon et goudron contre bonnes emblavures !

           Qu’il y ait plus qu’une coïncidence fortuite entre ces deux faits d’ordre économique, l’un festif et anodin, l’autre massif, destructeur d’espace, et coté en bourse, seuls des gogos croyant encore au père Noël peuvent y penser.

            Et pourtant ! Il semblerait qu’à Auxonne nous soyons dans un  « avent », que d’aucuns attendraient, pleins de ferveur, l’avènement local de la synthèse du marché de Noël et de la grande distribution, la survenue d’un miracle espéré après trois coups malheureux, en un mot, la naissance imminente de l’Hypermarché de Noël 2011 dans notre canton !

           Nul doute qu’on ait astiqué à fond les souliers et même fait reluire quelques bottes de bonne pointure à cette occasion.

           Chers amis lecteurs, je vous sens déjà tout fébriles, tels des petits enfants sous le sapin. Patience ! La fête devant garder un peu de son mystère, nous n’en dirons pas plus aujourd’hui. La suite, donc, au prochain  numéro, quand on aura déballé les cadeaux !

            Je ne voudrais pourtant pas vous quitter sans rendre hommage à Cesaria, la chanteuse aux pieds nus. A tous ceux qui l’aimaient et pour qui le Cap Vert ne rime pas avec sauna mais avec Sôdade, à tous les nostalgiques d’un monde libéré du talon de fer du profit, Joyeux Noël !

 C. S. Rédacteur de Chantecler,

 à Auxonne, le  19 décembre 2011

 

Repost 0
Publié par C.S. - dans Confidentiel
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 00:00

 

EN TOUTE DISCRÉTION…du 25 mars 2011

(25 mars - Premier article)

 

     Chers concitoyen(ne)s, n’attendez plus de réunion publique du candidat Raoul Langlois. Le principe de « discrétion » qui lui a valu les félicitations du staff LECLERC en matière de « maîtrise foncière » en 2009, il l’applique à présent à ses réunions électorales à Auxonne. Hier soir, seul un public trié sur le volet – ne me faites pas dire, choisi – selon des critères qui semblent bien à lui, était invité pour se réunir en catimini tels des carbonari. Carbonari, oui, car çà sent le roussi et il est grand temps pour le candidat officiel de la droite de briefer officieusement tous ses militants pour les envoyer au charbon !

     Le 24 mars à 19 heures s’est donc tenu,  au sous-sol de l’Aiglon, un conclave de la majorité municipale « enrichi » de quelques personnes extérieures représentatives de ce que nous sommes accoutumés désormais de désigner du vocable général de « quadruple racine » ainsi que d’une poignée de représentants des villages. Disons trente à quarante personnes à tout casser. L’une de ces personnes au moins portait sous le bras un gros paquet de tracts bleus dont on peut s’attendre sans doute à une diffusion prochaine.

    N’émargeant pas aux RG, nous nous abstiendrons de désigner nommément ces personnes, car nous avons aussi notre « discrétion ».  Nous clamerons cependant avoir reconnu quelques contradicteurs coriaces et contradicteuses venimeuses présent(e)s à la réunion du 17 mars de Jean-Paul Vadot. Il faut bien qu’aux réunions publiques des autres, quelques « discrets » se lâchent ! Pourquoi donc se gêner, puisqu’aux réunions de Monsieur Vadot et des autres candidats moins « discrets » que Monsieur Langlois, aucun « grognard » de service et cerbère en faction ne veille à la porte !

    Toutes les conjectures sont possibles sur le déroulement de ce conclave dérobé à la vue de l’Auxonnais lambda. A mon sens toutefois,  et à en juger par le casting des entrants, contrastant de façon criante avec les jeunes athlètes qui sortaient dans le même temps de la salle de muscu, rien de bien neuf ! Le concept langloisien de « trivialisation » se vérifie là encore.

    Nous étions trois à faire le pied-de-grue sur le trottoir d’en face au beau milieu duquel une voiture rouge en retard a fini par se garer sans complexe. Parking « discret ».

    A vrai dire, après les brefs commentaires sur l’entrée des « artistes », humbles ou divas,  et malgré la sympathie de mes compagnons de Flammerans j’ai commencé à m’ennuyer un peu. Mon regard s’est alors mis à courir sur la façade sans charme de « L’Aiglon ». J’y ai lu « Cité Sardin », du nom d’un brave chanoine d’avant-guerre dont me parlait il y a bien longtemps ma mère.

Cette salle paroissiale était le rêve généreux du bon Curé Sardin, il l’avait projetée pour accueillir et réunir tous les Auxonnais(e)s. Ah ! Dieu ! Comme les temps changent !

   La nuit tombait, la porte de fer restait close à présent. Devant elle, sous l’inscription « Cité Sardin », le « grognard » d’en face faisait les cent pas et semblait lui aussi s’ennuyer, alors nous avons pris congé, persuadés de faire beaucoup mieux et sans cachotteries dès le lendemain soir.

    A bientôt donc. Vendredi 25 à 20 heures à l’Aiglon !

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

à Auxonne le  25 mars 2011

 

 

Repost 0
Publié par C.S. - dans Confidentiel