Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 00:00

LES GRANDS MAUX ET LES GRANDS REMÈDES - du 16 SEPTEMBRE 2014 (J+2099 après le vote négatif fondateur)

       Si l’on se réfère au timing précisé dans le procès-verbal du Conseil municipal du 10 juillet dernier, le dossier correspondant à l’ « Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) » concernant la « revitalisation des centres-bourgs » devrait à présent avoir été constitué, et d’ores et déjà, déposé depuis quelques jours en Préfecture.

     Espérons donc que« le nécessaire [aura été] fait pour rendre un dossier complet comprenant un diagnostic sur les difficultés du territoire et les stratégies et actions à mener pour son développement, en sachant que ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. » [p. 3 du PV du CM du 10/07/14  §4 « Informations de Monsieur le Maire »]

     C’est qu’un bon « diagnostic » s’impose, si l’on veut sauver le « patient ». En effet la santé du centre-bourg, déjà très précaire, pourrait bien être irrémédiablement compromise par les nouvelles structures excentrées et excroissances diverses qui se préparent au Charmoy.

     De doctes experts parisiens en la matière s’étaient déjà prononcés sur la question et leur pronostic avait été sombre en ce qui concernait le retentissement prévisible de ces néoplasies.  Pour s’en convaincre, il suffit de se reporter à leurs conclusions exprimées dans la décision 317 D de la CNAC du 20 janvier 2010. Voilà un extrait de ces conclusions selon lesquelles, le projet « aura un impact significatif sur l’activité des commerces et services traditionnels situés en centre ville ; qu’ainsi ce projet ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne ; […] le projet, qui n’est pas desservi par les transports collectifs, est situé en limite de zone agglomérée sur des parcelles agricoles, à l’écart du centre ville ; […] il contribuera à développer un nouveau pôle périphérique et […] ne participera pas, ainsi, à un aménagement harmonieux de l’agglomération d’Auxonne »

    Certes, cette décision concernait une première mouture du projet, mais notons que l’Hypermarché, cœur et « locomotive » de ce projet initial, subsiste aujourd’hui, à peu de choses près, dans le même secteur du Charmoy et que des «extensions- métastases » ultérieures sont toujours possibles. L’avertissement était alors bien clair et ses arguments pertinents. Ils le sont encore aujourd’hui, même si par la suite, comme on le sait, un coup de vent inopiné les  retourna en janvier 2012….Changement climatique ?

    En matière de curation, chacun sait que le moral, tout comme le climat d’ailleurs, joue un grand rôle. Il n’est pas sûr que le moral soit très bon quand le malade ne peut ignorer que « les élus », réputés se pencher à son chevet pour améliorer son sort, sont les mêmes que ceux qui ont battu la campagne et se sont démenés sans compter pour faire advenir à tout prix « ce projet [à l’écart du centre ville  qui] ne manquera pas de nuire à l’animation urbaine de l’agglomération d’Auxonne [et ne participera pas, ainsi, à un aménagement harmonieux de l’agglomération d’Auxonne] ».

    Il se pourrait donc bien que le traitement préconisé dans le dossier de « revitalisation » soit homéopathique, donc à forte dilution, dans ce cas, il est vrai, que « ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité » ou encore qu’il consiste en la panacée habituelle du catalogue des bonnes intentions.

   Les tenants d’une origine cardio-vasculaire des malaises du centre-bourg pourront aussi relire :

    PRESSE DU CŒUR – du 21 décembre 2013

 

N.B. : Afin de ne pas décevoir les curieuses, précisons que, malgré son titre, cet article ne traite pas des peines de cœur de Valérie !      

Remède de cheval 

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 16 septembre 2014  (J+2099 après le vote négatif fondateur)

Repost 0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Chronique médicale