Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 00:00

Vœux et chocolats – du 11 janvier 2011

        

 

Chantecler présente ses meilleurs vœux pour l’année 2011 à ses rares lecteurs potentiels qu’il ne souhaite pas affubler, selon la manie racoleuse du temps, du qualificatif galvaudé d’ « amis ».

Retour sur 2010 : dans la fièvre (jaune) du mois de juin, sur fond d’ambiance racoleuse de kermesse à l’américaine, on appelait  aux urnes les Auxonnais espérant bien pouvoir les appeler ensuite aux caisses d’un géant de l’épicerie, bien loin du centre-ville ! Le vœu le plus cher de Chantecler  pour 2011 est que ces faits rejoignent définitivement leur lieu naturel qui est le passé révolu des  « poubelles de l’histoire ».

Prudent pourtant, Chantecler ne va pas jusqu’à confondre ses vœux avec la réalité. Les voies des affaires sont impénétrables et, après sa croisière de juin dernier, Yellow submarine pourrait bien vite remonter du royaume des requins et des pieuvres !

Aucun sillage suspect pourtant sur le miroir d’eau calme d’Inf’Auxonne N° 31. La réémergence imminente d’un projet relooké de création d’une zone commerciale au Charmoy n’y est pas évoquée. Le lecteur lira plus tard les dernières nouvelles sur la question. En attendant, en page 2, on lui jette un os de taille à ronger : « Que faire pour rendre le centre ville attractif ? »

A cette vaste question on se garde bien pourtant de répondre ! Il est vrai qu’elle est complexe, épineuse et désormais urgente. Modestement, Chantecler propose une réponse : Cesser d’abord d’invectiver et d’accabler crânement les hommes et les femmes qui travaillent et vivent au centre ville dans des conditions parfois difficiles qui la plupart du temps, hélas, entre crise et délinquance, ne sont ni de leur fait, ni de leur responsabilité, ni même de leur ressort.

Le rédacteur d’Inf’Auxonne N° 31, quant à lui, ne s’en tient pas à cette prudence nuancée, bien au contraire – haro sur le baudet ! – il trouve et désigne des coupables pour leur passer la patate chaude en guise de chocolats :

« les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient (sic) pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles, à savoir :

- que faire pour rendre le centre ville attractif ?… » (fin de citation)

 

Il serait facile et un peu cruel – mais ô combien légitime ! – de retourner ce compliment, quelques mots changés y suffiraient. Sacrifiant au fair play de rigueur en ces temps de voeux, Chantecler a préféré s’en abstenir  laissant à chacun le soin de paraphraser à son goût le propos !

 

 

C. S. Rédacteur de Chantecler,

                                                                                  à Auxonne le 11 janvier 2011

 

           

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Billets d'humeur