Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 00:00

 

SANS MERCI – du 4 avril 2011

 

    Lundi dernier, je mettais un « point d’orgue » à mon blog. Une semaine après, je n’ai pourtant pas encore réussi à me détacher des réflexions à propos du dernier scrutin des cantonales, de son caractère acharné. Une expression me revient sans cesse à ce propos : « sans merci ».

    Sans merci d’abord, dans l’art et la manière, de la part de l’un des candidats et de ses soutiens, de brandir « le projet Leclerc » comme une arme qui a fini d’ailleurs par montrer ses limites. Je rappellerai à ce propos le bon mot de Rodolphe Quinonero, Directeur de l’expansion de LECLERC, déclarant au Maire d’Auxonne : « Faire un hypermarché sur sa commune, c’est partir au feu » (Le Bien Public du 12/10/09). « Partir au feu », ce peut être aussi partir au casse-pipe !

     Sans merci ensuite dans les positions prises à l’égard de la candidature du Maire d’Auxonne par d’autres élus, de la Communauté de communes à la Circonscription. Le Bien Public du 29/03/11 (p. 4) s’exprimait d’ailleurs ainsi à propos de Rémi Delatte : « Il a osé mener un deuxième front  en appuyant Dominique Girard dans ce duel passionné face au maire d’Auxonne, Raoul Langlois (UMP). Ce match se jouait sur fond de dispute envenimée par le projet d’implantation d’un hypermarché ». 

    Sans entrer dans le détail, il faut bien avouer que les circonstances de cette élection ont été particulièrement complexes et qu’il reste à en faire l’analyse.  La nôtre est restée volontairement très partielle, qui s’est limitée à montrer l’usage abusif et dangereux de l’argument LECLERC que nous avons toujours blâmé.

      Lors de la consultation du 27 juin dernier, cet argument Leclerc avait été utilisé en toute sécurité – je n’ai pas dit en toute sérénité – en l’absence totale de concurrence et de débat. Durant ces « grandes manœuvres » mémorables, la ville avait été soumise sans merci au placardage en jaune-fluo de LURE. Le procédé fit merveille, et à l’issue du scrutin, jugé très favorable par Monsieur le Maire,  chaque foyer avait reçu promptement sa belle lettre datée du lendemain de la victoire et se terminant par ENCORE MERCI ! ! !

     L’affaire, cette fois, avait été menée comme à la parade. La guerre selon Rodolphe Quinonero était encore « fraîche et joyeuse ». LECLERC CIRCUS était dans et sur nos murs !

     Lors des dernières élections, la donne avait changé et le champion de LECLERC s’est retrouvé « empêtré dans l’épineux dossier d’implantation d’une enseigne Leclerc» (Le Bien Public du 28/03/11, p. 3), au cours d’une campagne « sur fond de dispute envenimée par le projet d’implantation d’un hypermarché » (Le Bien Public du 29/03/11 (p. 4)). Une campagne vraiment « sans merci ».

Sans merci encore pour les électeurs qui se sont mal comportés sans doute et dont il apparaît maintenant, au vu de la presse, qu’ils ne seront probablement pas remerciés cette fois ou alors très tardivement, n’ayant pas docilement apporté le résultat attendu. Ah ! Démocratie !

     Et pourtant, en 1992 dans un lointain passé, un candidat d’aujourd’hui était déjà présent pour les cantonales, et, comme aujourd’hui, sans succès. Il n’omettait pas pour autant de remercier ses électeurs dans la presse locale, allant jusqu’à avoir « aussi une pensée amicale pour toutes celles et tous ceux qui, sensibles à son action, [avaient] néanmoins cru plus « utile » de donner leur voix à un autre candidat » (Le Bien Public du 30/03/92)..

     En ces temps heureux qui n’étaient pas encore sans merci, on ne partait pas « au feu » pour LECLERC et les mœurs électorales n’en étaient que plus douces !

C. S. Rédacteur de Chantecler

à Auxonne le  4 avril 2011

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par C.S. - dans Analyses et réflexions