Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:00

 PROPOS DE SALON – du 2 mars 2012

 

     Hier, en fin d’après-midi, je rallumais ma cuisinière à laquelle j’avais coupé les vivres au cœur de la journée pour cause de printemps précoce et je me disais que c’était diablement plus facile et plus sûr que de rallumer en paroles un haut-fourneau quelque part en Lorraine !

       Ce faisant, je pensais à l’incontournable et rassurante  photo d’une bonne grand’mère à son fourneau dans quelque cuisine du Châtillonnais profond, entrevue naguère au fil des pages  d’un magazine du Conseil général sans doute. Et je pensais que Gaston Bachelard, qui n’était pas un philosophe hors-sol, avait bien raison de dire qu’il tirait plus de fierté à bien réussir son feu qu’à réussir un cours, fût-ce en Sorbonne !

    On aurait tort de me reprocher le ton de terroir et de passéisme un peu facile de ces lignes quand le Salon de l’Agriculture tire une bonne part de son succès des mêmes références campagnardes, chaleureuses, voire animales ; références que plus d’un aime retrouver pour se réchauffer un peu de ce monde froid de technocrates raides et de calculateurs glacés qui ne sauraient même pas froisser les pages d’un journal pour allumer un feu, se contentant de les noircir de leurs plans d’ « austérité » systématiquement applicables aux autres qu’eux-mêmes !

      Oui le Salon attire toujours, même si plus d’une laitière pleurera de ne pas y retrouver Chirac cette année, même si Carrefour, Auchan et Mac Donald y côtoient à présent le berger du Larzac. Un salon moderne, aux références éclectiques, sur le site duquel j’ai cherché en vain l’oignon d’Auxonne, même pas OGM, qui décidément se laisse oublier.

    Le site du salon précise les grands thèmes de la manifestation, parmi lesquels j’ai retenu celui de la formation. Initiative louable : une profession qui veut perdurer dans un monde changeant, c’est une profession qui se soucie d’abord de formation et de transmission.

     Déplorant l’absence regrettable de notre bulbe à la grand’messe annuelle des terriens, j’ai pensé que notre commune aurait pu se racheter en faisant partager son expérience en matière de prospection de terres agricoles en vue de l’édification d’hypermarchés. Voilà un créneau d’avenir, un créneau porteur, pile dans la droite ligne de Grenelle 2 ! Voilà un projet digne de séduire NKM, original et novateur pour sûr, et surtout moins encombrant à porter qu’un sac d’oignons, même si depuis peu, déchargée du portefeuille de l’Ecologie, Madame la Ministre n’est plus chargée que de la « bonne parole » !

     Visiteurs au Salon, vous serez déçus, car vous chercherez en vain le stand auxonnais d’  « hyperprospection foncière en zone du Charmoy » ! C’est un oubli regrettable, car force est de constater qu’un savoir-faire local reconnu jusqu’à Colmar, beaucoup moins polluant que la prospection du gaz de schiste,  plein de « discrétion » et, surtout, non « divulgué », va se perdre.

    Cette perte probable est à pleurer, même sans oignons, quand on sait qu’on aurait pu facilement l’éviter avec le soutien et la publicité environnementale d’un généreux sponsor !

       

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 2  mars 2012

       

 

Partager cet article

Repost0
Publié par C.S., Auxonnais - dans Figures libres