Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 00:00

FLAMBIDASSE  - du 08 mars 2014(J+1907 après le vote négatif fondateur)

    La mode est à l’ « humour ». Il est donc temps de se mettre à la mode. Comme la tripe est à la mode de Caen, Chantecler se met à la mode de facebook  sans facebook .Et Facebook  sans facebook, c’est un peu comme un candidat sans liste !

Courrier au dos d’une carte postale :

             Ma Chère cousine Rosalie,

      Comme je l’ai pas fait depuis un bon bout de temps, ça… et puis aussi le reste…hein Rosalie ! je prends ma plume pour t’écrire. J’ai bien reçu ton colis avec les œufs durs de la Tante Berthe. Je me les tape au casse-croûte en pensant à toi. J’en suis tout ému. Même que j’ai failli m’étouffer ! Les œufs durs, tu sais, ça égoue, c’est pas bon pour faire les discours, oups ! et la tante Berthe elle a dû casser son réveil, ses œufs durs, c’était de l’étouffe-chrétien ! La prochaine fois mets-moi un bol de cancoillotte ! Les torpilles volent bas dans les tranchées, mais tout va très bien à l’arrière chez nous à la Caserne Ducharmoy. Ma bonne Rosalie, j’te jure, si t’aurais pu voir la binette au pitaine l’autre jour quand il a pris ma galtouse dans ses bras. Sa tunique était toute gaborée, malheur, il en a pris plein son devanteil, maintenant, il a ses bananes dans le caramel ! Sûr que je l’ai bien décoré le marquis, et que je lui ai même fait la collade, comme le poireau au colon l’autre jour ! Il en a mené une de ces pantomines l’apôtre !

     Écoute, c’est la faute au brancardier, celui-là, il a pas que la croix rouge, il a aussi le feu rouge, vu qu’il est toujours à la queue. La soupe avait sonné,  le sapeur était parti bille en tête, moi je portais le dessert, j’me retourne pour voir où ce qu’était le brancardier et flan ! Le temps de me retourner, trop tard, le pitaine avait tout pris, et moi, j’ai pris 15 pains ! C’est qu’il est pas commode le marquis ! « Scrongneugneu » comme ça, qui commence à me faire. Alors moi je lui ai dit comme on dit par chez nous « Quand y’en a pour trois, y’en a pour quatre ! » Eh ! Ben ! Tu m’croiras si tu veux, il a pas aimé la plaisanterie, le marquis !

          Je t’embrasse, ma Rosalie, surtout, t’oublie pas la cancoillotte et le fromage de tête. Comme dirait Chantecler, cet enfoiré de sursitaire, le pistonné de l’adjudant Leclerc, oui Chantecler, le bouquineur de la chambrée, celui qui se croit à la Sorbonne, qui cause compliqué et qu’on comprend jamais ce qui vœux dire : « le fromage de tête, ça rafraîchit les idées et ça rend gracieux ». Je sais pas si c’est vrai, je demanderai ça au brancardier, il m’expliquera lui qui sait tout, vu qu’il a étudié aux écoles et qu’il a tout vu. En attendant, je vais en filer une tranche au pitaine. Ça peut pas lui faire de mal. C’est toujours mieux qu’un surgelé Picard. Pas vrai ! Fais gaffe en me le coupant, y faudrait pas que le pitaine il tombe sur un bout de croquant, malheur ! Des fois qui se casse une dent le marquis ! On serait dans de beaux draps !

                                                                        Jacquou ton Croquant !

Caserne Ducharmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 08 mars 2014  (J+1907 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Humour