Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 00:00

FANTAISIES CHROMATIQUES – du 29 janvier 2014 (J+1869 après le vote négatif fondateur)

        « La pédagogie, c’est la couleur ! » Ainsi parlait le père Bouchard, mon prof d’électricité à la fac de sciences de Dijon, quelques années avant 68,  au bon vieux temps tu parles ! des Trente Glorieuses. Alors, je me dis, par ces temps de grisaille, si nous voulons que l’on nous lise, mettons en pratique ce principe,  mettons-nous à la couleur ! Couleur du temps, couleur locale ou couleur politique, il convient pédagogiquement d’égayer le discours ! Attention pour les couleurs ! Envoyez !

       Il faut que je t’avoue d’abord, cher lecteur, que mon appétit chromatique a été incidemment réveillé par la lecture de digressions relatives à la couleur bleu sur le site facebook d’une liste locale. J’avoue pourtant mon peu de goût en général pour ce type de réseau social, où l’on se cache trop facilement, où l’on se lâche trop fréquemment et où l’on châtie plus volontiers son interlocuteur que son langage. Comme les tapas, donc, à consommer avec circonspection, mais il faut bien se tenir au courant, et ces petites variations chromatiques dans l’azur, sans doute parce qu’elles variaient et coloraient un peu le débat, m’ont vraiment mis en appétit d’écriture !

    Avant de passer au coloriage, je dois attester d’abord de mon authentique inclination pour le technicolor. Je le ferai en exhibant une palette chromatique  extraite d’un article précédemment diffusé sur notre blog  le 08 octobre 2010, c’est déjà vieux, au lendemain des grandes vacances qui suivirent la fameuse « consultation » :

 

« A l’Est rien de nouveau. Nothing ! Il n’est que de lire le quotidien local pour constater que  les feux de l’actualité se sont déplacés de la zone du Charmoy vers le centre-ville [N.D.L.R. : rien n’a changé depuis !].

     J’étais donc près d’oublier le fabuleux « mois de juin en jaune », lorsqu’un après-midi de septembre dernier [N.D.L.R. : 2010, bien entendu], les gendarmes enquêtant sur les méfaits de la « Marque jaune » sont venus m’arracher à ma sieste. Le Procureur de la République avait entendu la plainte déposée par l’Association Auxonne-citoyen contre l’affichage sauvage en jaune de LURE, phénomène au sujet duquel Chantecler a déjà publié quelques bonnes pages. Ces pages, je les ai confiées aux enquêteurs en leur souhaitant bonne lecture. Ils ne s’ennuieront pas, du moins je l’espère ! Et après tout, bleu et jaune ne sont-elles pas des couleurs complémentaires ?

     Oui, mes amis, « le ciel est bleu comme une orange » et je vois la vie en technicolor, j’ai l’humeur toute chromatique et la palette enfumée ! Vous me demandez pourquoi ? Je viens de feuilleter le dernier « Notin ». Ce n’est pas interdit non ? Je comptais y trouver une relation haute en couleurs du « Grand salon du jaunisme », qui s’est tenu dans et sur nos murs dans la fièvre du mois de juin, sous l’égide des artistes de l’Ecole de LURE. Déception ! De peintures diverses et variées il est bien question dans l’épais magazine, mais à-propos de peinture-LURE ! Rien !

    Nothing ! Pas de trace des ineffables monochromes en jaune du mouvement ouiouiste  sur papier 44 X 63,5 ! Pas le moindre cliché ! Mais en prime le discours du 27 juin ! [N.D.L.R. : celui de monsieur le Maire]  Vous savez, celui qui clôturait triomphalement  le « Grand salon du jaunisme » de juin dernier. Foin donc, de la  pure féérie monochrome qui s’accrochait en juin aux cimaises auxonnaises, foin donc, du Charmoy discret de la grande distribution en jaune-fluo de LURE ! »

   Vous me direz que tout ça, même en couleurs, c’est de l’histoire ancienne, et chacun sait que, si les brosses et les toiles règnent en maîtresses chez les marchands de couleurs, c’est l’amnésie et l’ignorance du passé qui règnent en maîtresses chez les marchands d’avenir ! Tout passe, tout lasse, et particulièrement les couleurs ! Le jaune-fluo, c’est vrai qu’on en a soupé, c’est une couleur peu discrète à porter et puis, à la différence du bleu, ça ne vous fait pas une bonne mine !

      Laissons donc définitivement aux vêtements de chantier, et plus précisément de grands chantiers annoncés, cette tonalité vraiment trop gueularde. Rose, bleu, orange, voilà des tons plus reposants ! Et puis, on peut les combiner harmonieusement, en bichromatismes de circonstance. Une grande enseigne ne s’y est pas trompé dont le logo bicolore semble nous rappeler que son gourou n’est pas un bleu et qu’elle vend les oranges les moins chères ! Et les politiques ne sont pas en reste pour puiser eux aussi dans la triade chromatique qui gagne (rose, bleu, orange) car, il faut à présent s’en convaincre, rouge et vert ne font plus recette dans les urnes, pas plus que jaune  qui n’eut d’ailleurs jamais bonne réputation, et si le jaune-fluo (imprimé à LURE) fit florès en juin 2010, c’est qu’il n’était que le faux-nez d’un groupe bleu/orange, comme on le sait depuis toujours et comme nous le montre encore aujourd’hui, et en couleurs, s’il-vô-plaît, le facétieux Claudi !

     Amis, le Carnaval approche, rouges, bleus,  bicolores ou bigarrés, les faux-nez ne vont pas manquer !    

 Galerie du Charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 janvier 2014  (J+1869 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Salons et cimaises