Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 00:00

DE LA COUPE AUX LÈVRES-du 31 mars 2013 (J+104 après le dépôt)

 

    Il semble bien que l’idée de la construction future, sinon prochaine, d’un Leclerc au Charmoy se soit définitivement installée dans le paysage « économico-culturel » auxonnais. La preuve en est, c’est que la question ne passionne plus ! Cet état de fait semble d’ailleurs plutôt apprécié tant des partisans que des adversaires du projet dispensés, depuis des mois, de la rédaction fastidieuse d’articles, tracts divers et autres pétitions.  Les uns et les autres se sont faits prudemment discrets, les plus « accros » se réjouissent sous cape, les plus désabusés « laissent pisser le mérinos ». Voilà donc tout ce beau monde « économico-culturel » auxonnais emporté par le courant trouble sur le long fleuve tranquille de la loi du plus fort qui, embarqué dans les cabines de première classe des croisières de la collaboration, qui, sur le Radeau de la Méduse des naufrages et des capitulations.

  Pour l’heure, la fin du voyage n’est sans doute plus très lointaine mais, d’ici là, le parcours nous réservera bien encore quelques péripéties, n’en doutons pas. En ces temps de précarité, tous les cauchemars sont permis. Imaginez par exemple qu’à la suite des restrictions budgétaires récemment pressenties pour l’Armée, la zone militaire des Granges Hautes devienne le réceptacle providentiel et tout désigné d’un deuxième hyper encore plus grand et encore « moins alimentaire » que le premier. Quelle grande joie, alors, pour le consommateur avide d’offre élargie de confort d’achat et de concurrence ! Et tant pis pour le centre-ville, ses boutiques et ses casernes vides !   

   Par bonheur, nous n’en sommes pas encore là et notre article, renonçant à toute prévision, se bornera à retracer l’histoire des diverses annonces faites autour de l’avènement du projet par ses promoteurs, porteurs et autres ardents défenseurs.

     C’est lors de la séance du Conseil municipal du 17 décembre 2008 que « M. le Maire [actuel] met en avant les atouts de l’implantation d’une nouvelle enseigne » (PV p. 21).  A une question posée par une conseillère « M. le Maire répond qu’il y a plusieurs enseignes » » (PV p. 22) sans vouloir toutefois en révéler les noms comme en témoigne la désormais célèbre déclaration retranscrite en bas de la page 22 : « M. le Maire répond que le débat concerne le principe d’implantation et si la réponse est négative [N.D.L.R., ce qui sera le cas], il n’y a pas lieu de dévoiler telle ou telle chose. Si la réponse est non, le dossier est terminé [N.D.L.R., à la bonne heure ! On a vu comment !] »

http://www.auxonne.fr/conseil-municipal

    Le vote fut négatif et le 26 mars 2009, soit un peu plus de trois mois après, on apprit quand même le nom de l’heureuse enseigne élue par le zèle et la « discrétion » de notre élu (« Si la réponse est non, le dossier est terminé ». Macache !), ce fut Le Bien public du jour qui l’annonça par ce titre ronflant :

« AUXONNE : LECLERC arrive avec 250 emplois d’ici 24 mois »

     Dans un dossier de  4 pages, d’une densité inhabituelle et jamais revue depuis dans le pimpant magazine sentant bon le parterre de fleurs et la peinture fraîche,  Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 annonçait en page 4 à propos du Leclerc, dans un style scholastique pompeux en forme de questions et réponses:

« A quelle date est prévue l’ouverture ?

Dans environ 24 mois ».   

http://www.auxonne.fr/telechargements

De ces sources bien informées, nous retenons donc que la prévision initiale d’ouverture du LECLERC était le PRINTEMPS 2011.

Inf’Auxonne N° 25 de mai 2009 nous apprenait par ailleurs, en page 2, que le promoteur avait posé ses premiers jalons dès 2005

 « Les contacts de la précédente municipalité (Sanz) avec le Groupe LECLERC remontent à 2005. Ils se sont concrétisés par une étude de marché datant de février 2006, réalisée à la demande de la Municipalité en place à l’époque et de la Scapalsace, (Groupe LECLERC). »

Les premiers contacts entre la municipalité et le Groupe LECLERC remontent donc à 2005.

   Chacun sait que le printemps 2011 ne vit jamais naître le projet annoncé en 2009 à cors et à cris, pas plus qu’il ne vit d’ailleurs l’élection au conseil général de son porteur courant à bride abattue sous le dossard LECLERC.

  Quelques mois auparavant, Le Bien public du jeudi 13 janvier 2011, avait annoncé : « Leclerc revoit sa copie ».  Sous le titre « Oui à l’hyper, non au Brico ! ». (Cahier local p. 2), promoteur et porteur commentaient abondamment un nouveau projet retaillé.

     Dans un encadré titré « La première pierre posée en 2012 ? » le « maire-porteur » concluait en termes martiaux : « Si on remporte cette bataille, le début des travaux est prévu pour 2012. Le terrain est prêt, il ne reste plus qu’à construire ».

En janvier 2011, les tenants du projet annonçaient donc le démarrage des travaux pour 2012.

     Grâce à Dieu, les maïs poussèrent et mûrirent encore tranquillement sur le Charmoy en 2012 qui fut une année paisible hormis l’annonce fracassante d’une autorisation enfin obtenue à l’arraché le 17 janvier 2012 à l’issue de 2 CDAC et 3 CNAC.

   Le 19 janvier 2012 on pouvait lire sur le site du Bien public  :

   http://www.bienpublic.com/social/2012/01/19/feu-vert-pour-le-projet-Leclerc         

« Et maintenant ? « Le permis de construire sera prochainement déposé », répond Raoul Langlois, « Après, ce sera à nous, la municipalité, de vérifier que toutes les contingences respectent les exigences du plan local d’urbanisme. Normalement, à l’horizon 2013, l’outil sera disponible. »

A l'horizon ...

 

Un article du Bien public du 20 janvier 2012 rapportait ainsi  les propos du maire d’Auxonne :

           « Une fois le permis de construire déposé, nous aurons deux mois pour vérifier que toutes les contingences respectent les exigences du plan local d’urbanisme. Je pense donc que tout va aller très vite et qu’en 2013 le projet verra le jour. »

     Le Bien Public du 23 janvier 2012 (Cahier local p. 2) confirmait enfin « dur comme fer » :

    « Désormais la création d’un hypermarché Leclerc et d’une galerie marchande pour une surface totale de 4000 mètres carrés n’est plus hypothétique mais bel et bien prévue à l’horizon 2013 » Sylvain Clément. »

En janvier 2012, les tenants du projet annonçaient pour 2013 l’ouverture de l’hyper ou au moins le démarrage des travaux.

    Le Bien Public du 18 décembre 2012 titrait : « AUXONNE Leclerc : le permis de construire a été déposé », on apprenait dans l’article :

« Le dossier a été déposé, il est en cours d’instruction et pour le moment n’est pas consultable. Les travaux devraient normalement débuter avant la fin 2013 », se réjouit le maire ».

Le Bien Publicdu 9 janvier 2013, sous le titre « AUXONNE. Le maire de la commune dévoile ses projets pour la nouvelle année. De grands chantiers pour 2013 », rapportait ainsi les propos du « maire-porteur » :

« Concernant la construction du magasin Leclerc, il est vrai qu’il s’agit d’un investissement privé mais je l’ai défendu envers et contre certains. Le permis de construire a été déposé à la fin de l’année 2012, il devrait être accordé en mai ou juin. Le début des travaux devrait être envisagé d’ici la fin de l’année 2013. »

     A en croire la rumeur actuelle, il apparaît enfin que la version la plus couramment répandue dans les milieux locaux proches du promoteur fait état « d’un démarrage des travaux en septembre 2013  compte tenu du fait que les divers recours déposés en Conseil d’état devraient être examinés vers le milieu de cette année »

En  ce mois de mars 2013, les tenants du projet n’annoncent plus l’ouverture pour cette année, ils semblent cependant bien escompter un démarrage des travaux avant la fin de cette année .

Tour de l'église en couleurs

 

  En cas d’avancée significative, le black-out  d’Inf’auxonne sur le projet, de règle depuis le N° 32 de mai 2011, pourrait alors faire place aux annonces prometteuses, jusqu’à retrouver peut-être l’enthousiasme vibrant du N° 25 de mai 2009 !

   Pour l’heure, le N° 40 d’avril 2013, tout frais émoulu constitue le neuvième numéro consécutif à jeter un voile pudique sur le cher projet.  A moins que la pieuvre figurant en première page de ce dernier numéro n’en soit l’image masquée…Tremblez petits poissons du centre-ville qui jadis avez osé, contre les tentacules menaçants de l’hypercéphalopode, « sceller l’alliance de la carpe et du lapin » (Inf’Auxonne N° 31, éditorial en page 2)

     Restons donc vigilants, sachant qu’à Champagnole, le démarrage des travaux du Centre Leclerc n’a pas attendu la décision du Conseil d’Etat. Stéphane Leng, président du CCR de Champagnole (collectif Citoyens Résistants) déclare en effet, à propos du début de ces travaux,  « On aurait espéré qu’ils attendent la décision du Conseil d’Etat » (« Voix du Jura » du 7 mars 2013 p. 76)

    Notons aussi, qu’à Champagnole, les travaux ont commencé tout récemment le 25 février dernier soit plus de seize mois après la délivrance du permis de construire accordé le 6 octobre 2011 comme le montre le panneau d’affichage photo tirée de

 l’album Chantecler, à Champagnole

Affichage

 

Toutes les conjectures relatives à la date de démarrage des travaux sont donc permises, tant dans le sens d’une avance que de celui d’un retard. Ceux-ci commenceront peut-être en 2013, en 2014 ou plus tard encore…

Il est vrai aussi que les élections approchent... et qu’une bonne odeur de béton, de bitume  et de peinture fraîche, ça pourrait faire avancer le schmilblick !

Nous ne manquerons pas de jeter un œil du côté de Champagnole pour estimer le délai probable entre démarrage des travaux et ouverture. Heureusement, comme le dit le proverbe, il y a souvent loin, de la coupe aux lèvres…

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 31 mars 2013  (J+104 après le dépôt)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Analyses et réflexions