Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 00:00

APPELER UN CHAT UN CHAT - du 7 octobre 2013 (J+1755 après le vote négatif fondateur)

      Nous savons tous depuis belle lurette ce qui se prépare au Charmoy : la construction projetée d’un hypermarché (commerce de détail non spécialisé à prédominance alimentaire en magasin d'une surface de vente égale ou supérieure à 2500 m²)

   Et pourtant, tout se passe comme si les tenants locaux du projet répugnaient encore à nommer cette vérité toute nue.

   On pourra s’en assurer dans le très officiel procès-verbal du conseil municipal du 27 août 2013, en page 2 duquel, le projet est désigné d’abord de façon très vague sous le terme de « surface commerciale » et ensuite de manière franchement fautive sous le terme de « supermarché ».

http://www.auxonne.fr/conseil-municipal

    Ce dernier lapsus en date s’ajoute à la série d’alias divers dont aura été affublé le sacro-saint projet au cours des dernières années et que nous rappellerons brièvement ici.

    Dès mai 2009, l’organe officiel de la municipalité d’Auxonne, Inf’Auxonne N° 25 ne mentionne pas le terme d’hypermarché bien qu’un plan daté du 2/04/09 et situé en page 3 du même Inf’Auxonne N° 25  révèle, pour un observateur attentif, la présence effective d’un hypermarché à cette date. Tout au contraire, le rédacteur semble même nier cette présence en déclarant (page 2, 2ème colonne) « Le Groupe LECLERC a alors modifié son projet qui, depuis 2005 et jusqu’au vote [N.D.L.R. : le fameux vote du 17 décembre 2008 !]comportait une « grande surface à prédominance alimentaire » ». Cette déclaration est même confirmée en 3ème colonne sous une forme légèrement différente : « En effet, initialement « à prédominance alimentaire » le projet a subi des adaptations majeures pour le mettre en adéquation avec le vote du 17/12/08. ». Soyons clairs, si le projet n’avait plus été « à prédominance alimentaire », alors, en bonne logique, il n’aurait plus dû comporter d’hypermarché puisque, selon la norme, un hypermarché est un commerce de détail non spécialisé à prédominance alimentaire en magasin d'une surface de vente égale ou supérieure à 2500 m² !

    En juin 2010, lors de la consultation sur la zone du Charmoy, tous les électeurs auxonnais ont reçu sous pli cacheté un document officiel émanant de la mairie et qui annonçait parmi les projets envisagés « un supermarché à dominante non alimentaire ». Désignation, cette fois, doublement fautive, car il est en fait question  d’un hypermarché et non d’un supermarché, et qu’en outre, selon la norme, un supermarché est un « commerce de détail non spécialisé à prédominance alimentaire, réalisant un chiffre d'affaires alimentaire supérieur à 65 % des ventes, en magasin d'une surface de vente comprise entre 400 et 2500 m² ».

   Pour rattraper cette fâcheuse série de lapsus (involontaires ?) et de confusions, il conviendrait enfin que nos édiles fassent amende honorable. Suggestion : lors de l’approbation du PV du 27 août à la séance du conseil de demain 8 octobre, l’un de nos élus responsables des destinées de notre commune et, parmi ceux-ci, pourquoi pas le premier, devrait exiger que le terme fautif de « supermarché » soit remplacé par ce qu’il désigne réellement c’est-à-dire un « hypermarché », commerce de détail non spécialisé à prédominance alimentaire en magasin d'une surface de vente égale ou supérieure à 2500 m². Il est temps d’ « appeler un chat un chat et Rolet un fripon » ! (Boileau, 1ère Satire)

    Seuls les humains et plus particulièrement les politiques sont capables de telles litotes et autres subtilités de langage, il ne viendrait pas à l’idée d’un chat digne de foi de prétendre que son intérêt pour la souris n’est pas à prédominance alimentaire !

     Pour mémoire, nous rappellerons enfin à nos édiles que, le 17 décembre 2008, ils avaient répondu NON à la question : « Etes vous favorable à l’implantation d’une grande surface supérieure à 1000 m² à dominante alimentaire sur la zone du Charmoy ? ». Ce NON originel et fondateur explique sans doute leur peu d’appétence ultérieure pour le terme alimentaire et ce complexe qu’ils ont encore à dire ou à écrire la vérité toute nue : HYPERMARCHÉ !

 Roi Chat

C. S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 7 octobre 2013  (J+1755 après le vote négatif fondateur)

Partager cet article

Repost0
Publié par Cl.S., Auxonnais - dans Analyses et réflexions