Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 05:00

CHARMOY-CITY, ENTRE PÈRE NOËL ET PÈRE FOUETTARD (2) - du 15 décembre 2020 (J+4381 après le vote négatif fondateur)

    Dans notre précédent article, nous avions été amenés à conclure qu’un méchant Père Fouettard avait voulu gâcher la fête concoctée par bon Papa Noël sur le « parvis » tout illuminé de la mairie.

CHARMOY-CITY, ENTRE PÈRE NOËL ET PÈRE FOUETTARD (1) - du 12 décembre 2020

    Cette version, certes un tantinet imaginative, nous permettait de dire les choses autrement.

      Dans la sphère plus proprement politique, il est clair qu’il s’agit, en l’espèce, d’une polémique « sportive » opposant deux groupes.

       L’un de ces groupes est facile à cerner. Il s’agit des tenants de la nouvelle majorité municipale, dont la  vision « sports » relookée s’exprimait récemment dans la presse en ces termes: « Comme nous souhaitons redonner un élan au sport, il me paraît important d’avoir un service des sports, à l’image du service culturel que nous avons déjà », a souligné le maire. « Cette opportunité qui nous est imposée nous permet de mettre en place des projets, comme la base de loisirs, la piscine, etc. » (Article du  Bien Public diffusé en ligne, le 27 novembre dernier, intitulé « Auxonne Conseil municipal Un nouveau poste pour structurer la politique sportive »)

    Nous nous abstiendrons de cerner aussi précisément les opposants à cette vision.

      Nous noterons simplement qu’une opposition aux modalités actuelles de ce projet s’est exprimée très récemment publiquement, et avec un luxe de précisions tout particulier, dans le Bulletin n° 16 de  L’Écho de la Place d’Armes

https://www.facebook.com/Auxonne-lEcho-de-la-Place-dArmes-103459568104103

   Peu versé dans les questions sportives, c’est plus sur la forme que sur le fond, que nous avions déjà tenté, dans notre premier article sur le sujet, d’apporter un éclairage original sur ce « débat ». Un éclairage de Noël !

     De là, l’irruption du Père Fouettard rhabillant le Père Noël pour l’hiver en apportant sur son dernier cadeau sportif un éclairage plutôt noir !

   Il nous faut à présent aller un peu plus loin.

   Remarquons d’abord, en dehors de toute considération de personne, que pour être très polémique, le Bulletin n° 16 de  L’Écho de la Place d’Armes n’est pas pour autant dépourvu de style, bien au contraire, et c’est précisément ce fait  qui a retenu notre attention, beaucoup plus que le luxe de données factuelles destinées plus particulièrement au cercle des spécialistes du milieu sportif dont nous ne sommes pas.

   Ce luxe de détails n’est pas pour autant à négliger. Mais c’est plus précisément à nos décideurs et à nos représentants élus qu’il appartient d’en faire l’examen et d’en tirer les conséquences dans le cadre institutionnel.

    Laissons donc l’analyse du fond à nos élus au sein de leurs assemblées.  Et contentons-nous de tirer quelques conclusions sur la forme et le style.

— Vas-y Chantecler, fais nous ton cours de littérature !     

— Chiche ! Je vais vous en boucher un coin les copains !

— Serions-nous rentrés « dans l’ère des copains et des coquins » ?

— Vous avez trop lu l’Écho, les copains !

     Allez restons sérieux et comme le rédacteur de  L’Écho de la Place d’Armes, faisons parler les archives.

     Mais tout d’abord, tel Sherlock, faisons parler les indices. La patte d’un stylo peut parfois laisser des empreintes parlantes pour un vrai Bertillon du style. Ainsi naguère de celles, inimitables, du rédacteur du Notin.

LA TOUR DE L’ONDE-du 23 septembre 2013

« SCULPTER L’AVENIR COMMERCIAL » - du 02 NOVEMBRE 2015

    Ainsi d’autres plumes locales au nombre desquelles nous n’hésitons pas à nous compter.

    Sors ta loupe Sherlock ! Pour te mettre un peu sur la piste, je te propose d’examiner ce fragment du discours de  L’Écho de la Place d’Armes :

     « Las, au grand dam de l’intéressé, la Ligue de l’Enseignement a préféré nommer quelqu’un de ses rangs comme gestionnaire de la base de plein air. »

     « Las », le premier mot de notre  citation n’a rien à voir avec une quelconque lassitude. Selon Grévisse, c’est une interjection équivalente à notre « hélas » actuel.

     Compte-tenu de cette actualisation, la citation doit être ainsi comprise :

     « Hélas, au grand dam de l’intéressé, la Ligue de l’Enseignement a préféré nommer quelqu’un de ses rangs comme gestionnaire de la base de plein air. »

      Ce « las » est un archaïsme qui ne court pas les rues. C’était déjà une interjection vieillie quand Molière l’utilisa dans son Tartuffe, représenté pour la première fois en 1664.  Et cette référence est souvent citée en exemple.

      Un tel usage archaïsant est extrêmement rare aujourd’hui, sinon dans la parodie. Il pourrait donc constituer un indice de taille.

    Et  voilà que notre Sherlock, mis sur la piste, a fini par en trouver une trace, je vous le donne en mille, dans un Inf’Auxonne de l’actuelle décennie qui prend fin. (voir l’illustration du jour de Claudi)

    À suivre pour connaître de plus amples détails sur les résultats de notre enquête à propos de plume et de porte-plume…

BRÈVE

  Nous entrons aujourd’hui dans une période de non-confinement, mais non dans une période de non-couvre-feu, celui-ci tombant à 20h00.

    Voisin très proche de la Salle l’Empire, nous aurons donc la possibilité de suivre la réunion du Conseil Municipal de 19h30 à 19h55, et peut-être, qui sait, en totalité, s’il s’agit cette fois encore d’un CMGV !

CHARMOY-CITY : CMGV (CONSEIL MUNICIPAL À GRANDE VITESSE) (1) - du 27 août 2020

Charmoy-City sportif, un sport pour Sherlock, chercher le las.jpg

Charmoy-City sportif, un sport pour Sherlock, chercher le las.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 décembre 2020 (J+4381 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse