Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 09:05

CE QUE TCHEKHOV ÉCRIVIT À NICE N’A PAS VIEILLI (2ème édition) - du 30 octobre 2020 (J+4335 après le vote négatif fondateur)

     Le 18 juillet 2016, à la suite de l’attentat de la Promenade des Anglais, à Nice, nous avions publié un article proposant une réflexion sur une œuvre de  l’écrivain russe Anton Tchekhov (1860-1904).

CE QUE TCHEKHOV ÉCRIVIT À NICE N’A PAS VIEILLI - du 18 JUILLET 2016

       À l’heure où la barbarie frappe une nouvelle fois à Nice, nous avons jugé opportun d’en republier aujourd’hui une deuxième édition actualisée

        Tchekhov séjourna à plusieurs reprises à Nice, en raison notamment de la tuberculose dont il était atteint, et qui devait l’emporter.

          Tchekhov, écrivain-médecin, grand clinicien de l’âme humaine, pourrait peut-être aider notre réflexion sur les racines profondes du mal qui travaille nos sociétés.

      Revenons à l’histoire.

      En septembre 1897, crachant le sang, Tchekhov arriva à la Pension russe de Nice pour y passer l’hiver. Il y écrivit en particulier une courte nouvelle « Le Pétchénègue », c’est-à-dire, le barbare.

       Les thèmes évoqués dans cette nouvelle – que nous avions découverte en juillet 2016 – nous semblent entrer en résonance avec l’évidente barbarie de notre présent. Au-delà des slogans en prêt-à-porter et des indignations de circonstance, nous proposons donc à  nos fidèles lecteurs/trices de la découvrir ou de la redécouvrir.

 

      Et si les librairies qui vont fermer aujourd’hui contenaient aussi des produits de première nécessité ?

    Nous parlons ici de Tchékhov bien sûr, et non de certains ouvrages prétendument « révolutionnaires », vantés sans modestie dans le grand barnum des  réseaux sociaux.

ÉCHEC SCOLAIRE ET MISE EN SCÈNE - du 13 octobre 2020

FLASH DERNIÈRE

   En ce jour d’Halloween très sombre et très gore, Auxonne live  semble avoir disparu de notre paysage facebookien ?! C’est pas drone !

    Il est vrai que depuis quelque temps, cette page présentait des signes d’épuisement. La sève de l’inspiration était dans les chaussettes.

    Alors ? Fini le temps du doublon, du Castor et Pollux facebookien de la com charmoysienne ?

CHARMOY-CITY : LA RENTRÉE COM, C’ÉTAIT HIER, POUR LE DOUBLON MUNICIPAL - du 1er septembre 2020

   Se pourrait-il qu’Auxonne live  s’efface aujourd’hui de nos écrans laissant dans la détresse une multitude de fans bouleversés se dressant, dans un automne lugubre, comme une forêt de saules pleureurs perdant leur feuille préférée ?

    Ou bien, refleurira-t-elle encore, après un deuxième lifting, avec les douceurs printanières de l’été de la Saint Martin ?

    L’avenir nous le dira.

Lire Le Pétchénègue de Tchekhov après Nice.jpg

Lire Le Pétchénègue de Tchekhov après Nice.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 octobre 2020 (J+4335 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Hommage

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Hommage