Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 05:00

QUITTONS UNE FOIS CHARMOY-CITY POUR UNE SORTIE PÉDAGOGIQUE !  - du 13 septembre 2020 (J+4288 après le vote négatif fondateur)

     Ce blog a  maintenant plus de dix ans. Et toutes ses dents !

       Dans un esprit satirique et de libre parole, il met  à la disposition des citoyens avertis  des dossiers, autant que possible rigoureusement documentés, sur des thèmes politiques locaux.

       Des improvisations plus imaginatives, voire foutraques, tant graphiques que textuelles viennent pimenter le propos tout en ouvrant à l’occasion des perspectives culturelles variées et originales.

     Les images de Claudi, qui en constituent le volet coloré et ludique, tentent de résumer le propos d’une lecture nécessairement laborieuse. Comme disait notre électrique vieux maître Bouchard à la fac des Sciences de Dijon en crayonnant au tableau noir : « La pédagogie, c’est la couleur ! »

      Notre blog Chantecler, on aime, ou l’on n’aime pas ! Et quoi qu’il en soit, que t’aimes ou qu’t’aimes pas, la lecture de notre blog n’est pas comme l’école, obligatoire !

     L’école, voilà bien un sujet qui nous  a turlupiné tous ces temps-ci.

      Bien avant cet aveu, il est probable que certains de nos lecteurs aient senti dévier, sur un mode inhabituel, notre propos vers les sphères de l’Éducation Nationale, cette « institution » où nous avons servi dans le rang durant 38 ans, sans y perdre pour autant notre esprit critique. Tout au contraire !

    Ces 38 ans de métier, leurs joies, mais aussi leurs désagréments, dont nous t’épargnerons le détail, cher lecteur, nous ont conduit à la ferme conviction que l’enseignant, qui sert obscurément dans le rang, tout en tentant d’amender par son action de terrain les inévitables imperfections du système n’a pas moins de valeur humaine et spirituelle que ces prétendus réformateurs défrayant les plateaux télé et le monde éditorial des révolutions livresques.

       Nous acquiesçons donc aux réflexions qui suivent d’une instit de terrain en réaction au sensationnel journalistico-médiatique trop facile qui fait pleurer dans les chaumières.

https://lesvendredisintellos.com/2013/12/06/comment-lecole-fabrique-lechec-scolaire-et-apres/

    Nos préoccupations « scolaires » du moment, à mots plus ou moins couverts, avec plus ou moins de bonheur et d’originalité, nous avons déjà tenté de les exprimer dans de précédents articles. À quelle occasion et à quel propos ?

     La relecture  attentive de deux de nos précédents articles pourra utilement éclairer nos bienveillants lecteurs sur ces points.

CHARMOY-CITY : ICI COMME AILLEURS, DEMAIN C’EST LA RENTRÉE !  - du 31 août 2020

L’ÉCHEC SCOLAIRE N’EXISTE PAS, MAIS LES FABLES PÉDAGOGIQUES EXISTENT - du 7 septembre 2020

    Certes ce petit blog n’est pas le lieu rêvé pour diffuser largement des opinions.

     Néanmoins, ce blog Chantecler de rien du tout, sans réseau significatif, sans mécène et sans protecteurs, tout juste une grosse poignée de lecteurs, est tout de même un précieux outil de libre d’expression à Charmoy-City et qui sait, bouteille à la mer, bien au-delà !

    Récemment, une « auteure, essayiste, poète et dramaturge française d'origine italienne »  défrayait la chronique et hantait les plateaux télés en toute modestie, tout en faisant monter les like sur sa page facebook !

    Tout ce ramdam et ce barnum visait sans aucun doute à la promotion d’une production livresque intitulée L’Échec scolaire n’existe pas.

     Votre serviteur, obscur charmoysien,  n’a pas manqué d’acquérir et de parcourir cet ouvrage-confidence d’une révolutionnaire et démissionnaire-éclair d’une « institution »,  jugée selon les propos de l’auteur, « rigide », voire « maltraitante ». Quelle « institution », mon colon ? Rien moins que l’Éducation Nationale et son ministre !

     Pour autant, votre serviteur laisse à des critiques objectifs, gens de métier reconnus, le soin de faire une recension honnête et équilibrée de l’ouvrage. Recension qui pour l’heure semble se résumer, à notre connaissance du moins, à l’auto-promotion de l’auteure à laquelle se joint celle de son éditeur, ainsi qu’aux likes plus que lapidaires de ses supporters.

     Partageant avec l’auteure, sinon ses prises de position, du moins le même patronyme « d’origine italienne », votre serviteur n’en approuve pas pour autant cette démarche surprenante, notamment concernant une trentenaire qui avait fait le choix de candidater à un concours d’entrée dans l’ « institution ».  Maint(e) enseignant(e) de terrain, obscur(e)  et anonyme qui aura persévéré dans une tâche souvent ingrate ne manquera pas, sans doute, de s’étonner aussi d’une démission aussi théâtralisée !

      Des considérations d’ordre généalogique rendent, à l’évidence, notre position délicate.

      Cependant, le simple fait, purement contingent, de porter le même patronyme qu’un(e) auteur(e), nous obligerait-il pour autant à acquiescer ?

       Nous dispenserait-il de la liberté de penser ?

      Dans la Sicile des Corleone sans doute ! Et, dans une certaine mesure, en Corse aussi, peut-être ?!

     La lecture d’une autre production littéraire, cette fois dans une tout autre veine, de notre « auteure, essayiste, poète et dramaturge française d'origine italienne », vient d’ailleurs attester, pour notre auteure,  l’existence de certaines sympathies et accointances corses de haut vol !

      Les curieux trouveront plus de détails à propos de cet ouvrage collectif, dans le cours (Non ! Pas dans le Cours au Collège de France Pépère ! Un peu de patience !) d’un de nos précédents articles

QUITTONS CHARMOY-CITY ET L’ENNUI, POUR UN PETIT  RETOUR CHEZ LES « BOBOS MONTPARNOS » - du 13 juin 2020

    Rassurez-vous fidèles lecteurs charmoysiens, parents pauvres obtus d’une obscure cambrousse inculte, nous quitterons bientôt les sphères médiatiques et les « BOBOS MONTPARNOS » pour revenir bien vite à Charmoy-City où nous découvrirons, toujours dans la ligne pédagogique, des souvenirs locaux et personnels de la Maternelle ! (en pleine régression le vieux bouffon !)

     Régression ou pas, à défaut de révolution, nostalgie garantie !

      Eh oui, ainsi va le monde ! Si vous ne vous faites pas à vous-même des tas compliments en rameutant papa, maman et les « merveilleux enfants », personne ne viendra vous en faire ! Il faut savoir y faire Pépère !

      Pour avoir de l’entregent, Pépère, il faut d’abord devenir d’abord président-fondateur d’un mouvement ad hoc et,  peaufiner sa photo de profil ! Et surtout publier, publier pour ne pas périr ! Quelque chose, en vers, en prose, la vie en noir ou  bien en rose ! Oser enfin, car il faut que de toi l’on cause !

    Pour aujourd’hui, Claudi repasse une illustration qui a obtenu un franc succès d’estime !    

   Et enfin pour clore tout ce débat, une petite fantaisie pédagogique « d’origine italienne », comme il se doit, pour sûr, all’italiana et al dente, à destination des rêveur(e)s pédagogiques !

https://www.youtube.com/watch?v=0ilb71Duop0

FLASH DERNIÈRE

    Le battage médiatique autour de l’ouvrage de l’année, augurant un succès monstre, commençant à s’épuiser, on enfourche, telle la sorcière son balai, le thème inusable de la bien-pensance normalisante dopée à la moraline. Au train où vont les choses Blanche Neige et les Sept Nains sera bientôt censuré et anathèmisé !

     J’en ris comme un bossu ! (Gros yeux de la maîtresse !) Oh pardon maîtresse !

 https://www.facebook.com/Juliette-Speranza-182157248471188/?epa=SEARCH_BOX

L'échec scolaire n'existe pas, mais les fables pédagogiques existent  B.jpg

L'échec scolaire n'existe pas, mais les fables pédagogiques existent B.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 13 septembre 2020  (J+4288 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions