Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 05:00

CHARMOY-CITY : STRATÉGIE MERCATIQUE, DOMINICALE ET DYNAMIQUE - du 23 août 2020 (J+4267 après le vote négatif fondateur)

    Vous l’avez peut-être déjà deviné, il sera question dans cet article…. de marché du dimanche !

     Un tel sujet, pour un dimanche, me direz-vous, voilà qui est tout indiqué.

     Mais pourquoi ce titre pompeux : « stratégie mercatique, dominicale et dynamique »

     C’est très simple. Marché du dimanche, en italien, se dit : mercato della domenica

     Mercatique et dominical, c’est donc ce qui concerne les marchés du dimanche pour ceux et celles qui n’auraient pas compris, avant ce petit exercice de linguistique comparée !

    Oui mais alors, pourquoi « stratégie » ? On n’est pas à l’École de Guerre !

    Et encore, pourquoi « dynamique » ?

    Un peu de patience nous allons tout expliquer, en commençant par « dynamique », si vous le permettez.

        Pour ce faire, il nous suffira de nous référer à l’article du Bien Public d’hier 22 (version papier) intitulé : «  AUXONNE Vie locale Un nouveau marché dominical pour la ville ».

    Pour les adeptes de facebook que la lecture de plus de trois lignes en bon français fatigue, ils trouveront sans peine la réponse dans la photo de l’article représentant deux conseillères municipales de la liste majoritaire « Une dynamique pour Auxonne », membres du staff à l’initiative du marché.

    S’aventurant dans le texte, les plus curieux pourront découvrir cette précision de l’une des conseillères, et pas la moindre : « Cela faisait partie des objectifs annoncés dans notre programme ». Programme dynamique évidemment (C.Q.F.D.)

    Dans un encadré, l’article précise par ailleurs et en substance, que ce marché du dimanche ne devrait pas concurrencer le marché traditionnel du vendredi.

     En effet selon la 2ème adjointe, s’exprimant au sujet du marché du dimanche : « Un vrai choix qualitatif [a été fait]. Nous nous sommes focalisés sur des producteurs ou artisans du secteur ». En conséquence : « Ce n’est pas le même public qui est attendu les dimanches ».

     Un public endimanché sans doute ?

     Conclusion : Un marché top budget le vendredi,  et la poule au pot bio aux bons légumes du potager de la fermière, le dimanche…

   Et la « stratégie » alors ? On trouvera au moins deux lignes directrices de la manœuvre, toujours dans l’article.

    Le but premier poursuivi dans cette initiative serait, selon la 2ème adjointe, de permettre « aux habitants » d’« aller à la rencontre de ceux qui les nourrissent », et d’ajouter « c’est une vraie demande de la population »N’appartient-il pas aux élus d’accéder aux demandes de la population ?

     Panem et circenses ! (Du pain et des jeux !). Toujours d’actualité, la dynamique de la Rome antique !

    Un but secondaire, non négligeable, et qui justifie le lieu choisi pour la manifestation, est exprimé par la rédactrice de l’article en ces termes : « organiser le marché directement dans la rue principale […] permettra d’apporter un flux de clients juste devant les boutiques des commerçants, qui sont invités à ouvrir leur magasin ce jour-là ».

   En gros, pour les commerçants, une livraison opportune de clients potentiels, et comme tombés du ciel !

    Voilà un pari de dynamisation du commerce de centre-ville qui  reste à gagner et une manifestation qui pourrait être  pérennisée comme l’indique plus loin l’article.

   

     Il est vrai, que des paris, notre commerce de centre-ville en  connut jadis de plus hardis, mais pas toujours réussis.

     Témoin ce pari de notre ancien maire tenu en octobre 2014 devant les caméras :

    « Notre pari est de dire : si nous avons une grande surface, cela va attirer du monde, si les gens viennent à la grande surface, ils peuvent en profiter pour faire d’autres courses, d’autres achats sur la ville. C’est effectivement le point de désaccord avec l’Union commerciale qui, elle, pense plutôt qu’il y aura évasion. »

   Retrouvez ces paroles visionnaires, en live, à la fin d’une interview mémorable :

https://www.youtube.com/watch?v=4PMrRymYg5s&feature=youtu.be

    Claudi, un peu fatigué et qui compte bien, en plus, ne pas manquer la première du marché, s’est contenté de rafraîchir une image d’archives illustrant le fameux pari tenu du temps où commerçants et municipalité ne marchaient pas vraiment, comme à présent,  « la mano dans la mano »  pour une dynamique de marché en marche !

 

Charmoy-City, un pari langloisien peu concluant.jpg

Charmoy-City, un pari langloisien peu concluant.jpg

 

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 23 août 2020  (J+4267 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans revue de presse