Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 08:11

CHARMOY-CITY : À L’AVENIR, PLUS DE VICE-PRÉSIDENCE HORS-MAJORITÉ À LA COM-COM ! - du 18 juin 2020 (J+4201 après le vote négatif fondateur)

     Le Bien Public publiait hier un grand article sur deux pages intitulé « AUXONNE Politique Ils dévoilent leur programme pour le deuxième tour ».

     Les deux candidats pour le deuxième tour, Jacques-François Coiquil et Fabrice Vauchey présentaient à cette occasion leurs programmes respectifs.

     Il n’est pas question pour nous de paraphraser Le Bien Public, auquel nous renvoyons nos lecteur(e)s pour plus de détails.

     Remarquons simplement que l’appréciation sévère concernant le candidat Vauchey y est réitérée par notre revitalologue en puissance.

CHARMOY-CITY, UN REVITALOLOGUE POSTULANT, AUTANT QUE VIRULENT, VEUT GUÉRIR NOTRE BONNE VILLE - du 4 juin  2020

     Le volet communauté de communes, abordé pour chaque candidat dans un encart rose respectif en bas de chacune de leurs pages, a cependant retenu toute notre attention.

       Et la déclaration de Monsieur Coiquil à ce propos, en particulier, que nous citons ici :

« Une chose est certaine, je ne souhaite pas retrouver à l’avenir, une élection d’une vice-présidence qui serait issue de l’opposition. Ce serait incompréhensible. Quand on a un programme à déployer au niveau d’une ville qui doit être la locomotive d’une communauté de communes, on peut difficilement imaginer une vice-présidence à l’intercommunalité qui soit en opposition avec la ville-centre »

      La pensée de Monsieur Coiquil, en la matière s’accorde parfaitement avec celle de Monsieur Langlois en janvier 2017 qui pourtant, lors de l’élection des vice-présidents, trouva, dans le camouflet infligé à l’un de ses adjoints, la pilule franchement amère (on ne parlait pourtant pas encore de la chloroquine !)

      Nos lecteur(e)s pourront s’en assurer en relisant notre article du temps. Ils comprendront ainsi quelle « vice-présidence […] issue de l’opposition » vise Monsieur Coiquil.

DEUX CANADIENNES POUR LE PRIX D’UNE À CHARMOY-CITY - du 19 janvier 2017

       Cette déclaration laisse par ailleurs à penser que notre candidat dynamique y va « les doigts dans le nez ». L’éventualité d’une défaite ne l’aura sans doute pas effleuré. Assuré de la victoire, il brûle ses vaisseaux

    L’ « arithmétique », c’est bon pour les comptables, et comme Monsieur Langlois, notre candidat dynamique est un fondu de passion ! La fusion, mon colon, c’est bon pour les calculateurs !

         Bien qu’elles ne soient (presque) plus de saison, Claudi s’est inspiré, pour son illustration du jour, de sa fameuse image des « deux canadiennes ».

     Après l’appel du 18 juin, verrons-nous la « pelle » du 28 juin ?

P.S.

    Notre Marquis anonyme semble à présent clairement « embedded » dans la dynamique équipe ! Maud adore !

     Pour les vrais amateurs, nous offrons en prime un superbe album avec  tout plein de canadiennes et une chanson exclusive créée et interprétée par votre serviteur…

ALBUM « JANVIER 2017, OU LA BÉRÉZINA DANS LES URNES »

 

Charmoy-City, une canadienne qui vous irait com-com un gant.jpg

Charmoy-City, une canadienne qui vous irait com-com un gant.jpg

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse