Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 08:54

CHARMOY-CITY : HAGIOGRAPHIE PAR TEMPS D’ÉPIDÉMIE - du 06 avril 2020 (J+4128 après le vote négatif fondateur)

   De nos jours, « hagiographie » est un mot utilisé au sens péjoratif pour désigner une biographie outrageusement élogieuse. Au sens propre, celui que nous utilisons dans notre titre, c’est tout simplement la matière qui concerne la vie des saints.

   Avouons qu’en ces temps d’épidémie, où il arrive bien souvent, dans le vacarme médiatique, que l’on ne sache plus à quel saint se vouer, le sujet peut présenter quelque intérêt.

    Surtout si le saint en question est un saint réputé guérisseur par temps d’épidémie.

    Surtout si le saint en question est représenté en bonne place dans notre paysage patrimonial local.

    Il figure sur la façade de notre actuel hôpital construit entre 1843 et 1863.

   Nous devons en  remercier nos administrateurs locaux du temps, en particulier Phal-Blando qui fut d’abord l’architecte du bâtiment, avant d’être le maire de notre ville de 1860 à 1870.

    L’illustration du jour de Claudi vous permettra  d’admirer cette statue, tout en restant confiné.

   Regardant l’hôpital depuis la rue Colonel Denfert, on peut découvrir à l’extrême gauche la statue d’un pélerin, coquille cousue sur le chapeau. Il soulève de sa main gauche son manteau, dévoilant sa cuisse gauche sur laquelle son index désigne un point. Un petit chien portant quelque chose dans sa gueule est assis à sa droite.

    Le saint en question est SAINT ROCH, dont le nom reste attaché à l’épidémie de peste noire du 14ème siècle. Ce qu’il montre, par décence, sur sa cuisse c’est un bubon (ganglion infecté), stigmate de la peste, situé en fait à l’aine.

   Parti en pèlerinage à Rome au temps de l’épidémie, ce montpelliérain, accomplit des miracles de guérison sur sa route. Il contracta à son tour la peste à Piacenza (Plaisance à 50 km au sud-est de Milan) sur le chemin de son retour. Réfugié dans un bois, il fut sauvé par un petit chien qui lui apportait son pain quotidien et finalement, guérit.

     La gravure de l’illustration qui résume la situation est explicite…

     À l’heure où tous les moyens de protection deviennent le grand sujet de prédilection, à l’heure, où l’on prêche que l’union sacrée plus que jamais s’impose contre le mal viral, la présence de cette statue de SAINT ROCH, généralement ignorée, prend un relief inhabituel.

Charmoy-City, hagiographie par temps d'épidémie.jpg

Charmoy-City, hagiographie par temps d'épidémie.jpg

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 6 avril 2020 (J+4128 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Visions d’histoire

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Visions d'histoire