Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 08:33

CHARMOY-CITY : « BIEN BRAIRE ET LAISSER FAIRE » (2) - du 29 OCTOBRE  2019 (J+3968 après le vote négatif fondateur)

 

      Nous avions consacré le premier article de notre série « bien braire et laisser faire »  à un survol critique de l’Édito de notre premier édile ouvrant le dernier numéro 66 d’Inf’Auxonne.

      Nos lecteurs  désireux de retrouver la recension de cet authentique morceau de bravoure, ainsi que les raisons qui nous ont conduit à adopter, pour notre série, ce titre incongru :   « bien braire et laisser faire », se reporteront à ce précédent article.

CHARMOY-CITY : « BIEN BRAIRE ET LAISSER FAIRE » (1) - du 15 OCTOBRE  2019

    Avant d’aborder le gros morceau de la tribune libre…

    Ça y est, je vous entends  déjà me rétorquer « Gros morceau ? Gros morceau ?? »

    C’est vrai que la copie n’est pas vraiment remplie !

      Pas très remplie, c’est vrai, mais il est des silences éloquents ! Un seul être nous manque et tout est dépeuplé…

      Nous  avons  noté d’ailleurs trois grand(e)s absent(e)s.

      Trois grand(e)s absent(e)s qui brillent par leur absence ! (nous reviendrons sur la question dans un article ultérieur)

      Et beaucoup plus de présents encore, qui ne le sont plus, depuis longtemps, que sur le papier !

      Mais avant d’aborder ce gros morceau vraiment instructif, tant dans ses paroles que dans ses silences, nous vous proposons une petite promenade tout au long des autres pages pour une « foire aux infos »

    Nous réservons en effet l’examen plus détaillé de cette tribune libre, pour le moins baroque, à un article ultérieur de la série !!

 

La promenade commence ! Suivez le guide !

      Commençons par la dernière page au dos de la couverture, concernant la revitalisation, et intiulée « Revitalisation : pour rénover c’est mieux d’être aidé ». Une page documentaire technique impeccable à laquelle nous apporterons néanmoins un petit zeste, le supplément d’âme humain qui manque quelque peu à cette très sérieuse information

CHARMOY-CITY : POUR REVITALISER, MONSIEUR LE MAIRE N’EST PLUS AIDÉ - du 4 OCTOBRE  2019

CHARMOY-CITY : UN COMITÉ D’AIDE À LA DÉCISION POUR NOTRE PREMIER ÉDILE ? - du 8 OCTOBRE  2019     

      En page 3, en conclusion de l’article « Urgence médicale sur la commune », nous découvrons avec bonheur une possible maison des sept médecins rue Denis Gaillard.

       Denis Gaillard et  les sept médecins voilà qui fera un bon titre de série dans le paysage médiatique de la campagne à venir !

     Le Bien public du 21 courant ne s’y trompait pas qui dans un article intitulé « AUXONNE Travaux L’ancienne gendarmerie se pépare à accueillir le PETR » déclarait à propos des locaux de la rue Denis Gaillard, libérés prochainement par le départ du PETR : « Sept médecins pourront ainsi officier dans ce cabinet agrandi ». Autrement dit, grand-messe concélébrée dans le temple de la santé fraichement ripoliné !

   Revenons à présent à notre magazine préféré.

   Toujours en page 3, suit un article « Bibliothèque municipale »  qui nous fait découvrir la carte de la « Médiathèque Xavier Girault ».

     Pour une paire d’années sans doute, elle restera, de fait, la carte de la « Bibliothèque Proxibio ». Vous allez me dire, encore du bio pour les bobos ! Et c’est pas fini, attendez un peu les coquelicots !

CHARMOY-CITY : DES NONS ET UN NOM POUR LE PROJET DE MÉDIATHÈQUE - du 11 SEPTEMBRE  2019

    La rubrique  « Bienvenue aux nouveaux commerçants ! » clôt la page. En attendant toujours l’adieu aux partants !

CHARMOY-CITY : « LA MAIN DESSUS ? », PLUS VRAIMENT ! - du 17 juillet 2019

   En page 5, bonjour les coquelicots ! C’est là qu’ils s’épanouissent les coquelicots en zinc du rond-point de l’Europe. Des coquelicots qui résisteront, sûr, au glyphosate mais ne remplaceront pas les maïs disparus du Charmoy.

CHARMOY : QUE SONT LES VERTS MAÏS DEVENUS ? - du 02 SEPTEMBRE 2014

   La page 9 nous fait partager « Une semaine géniale en Camargue », on pourrait l’intituler des crins blancs chez Crin Blanc. Crin blanc est un superbe film qui illumina ma lointaine enfance et sans doute aussi la leur, du temps où on faisait une pub du tonnerre pour le riz de Camargue. Nécessité faisait loi, on allait perdre l’Indochine !

CHARMOY-CITY : « BIEN BRAIRE ET LAISSER FAIRE » (2) - du 29 OCTOBRE  2019 (J+3968 après le vote négatif fondateur)

Tiens, cette belle image cocardière du riz de Camargue, elle me rappelle quelque chose, elle me semble très inspirée du cinéma italien. De la Camargue, on saute à la Plaine du Pô. Encore un film : Riz amer…

    Du temps où les femmes en avaient… des chansons, bien entendu ! Et qu’elles avaient le cœur à gauche, et pas de portefeuille à droite !

https://www.youtube.com/watch?v=_JTNs7jjAbY

     Hélas ! Le temps a passé, elles ne sont plus à marier, et Silvana Mangano, la craquante repiqueuse de riz de la plaine du Pô, depuis longtemps, n’a plus les pieds dans l’eau !

     Retour de Camargue, tournons la page, et nous en arrivons à la tribune libre. La suite au prochain numéro.

    

     Les coquelicots en zinc ont inspiré Claudi qui dès 2013 avait imaginé un autre projet en zinc pour le rond-point de l’Europe dans le cadre de sa grande série  toujours à voir et à revoir.

    Cette saga retrace, en près de 50 images commentées, les temps héroïques de la saga Langlois hyper-discret au Charmoy :

"ESQUISSES POUR UN JOURNAL DU CHARMOY"

     Au fait, l’UCIAA était bien présente à la foire en chair et en os et pas en zinc !

    Plusieurs de ses adhérents tenaient le stand d’information de l’association devant l’Atelier du Colibri. Entre passé et avenir on pouvait consulter d’anciens registres de comptes rendus de l’association, illustrés d’articles de presse et s’informer du Marché de Noël de cette année au Château.

     Nous étions arrêtés sur le stand, quand notre premier édile est passé « tout debout » avec le groupe des « inaugurateurs », sans salut, ni regard. C’est vrai qu’il y a l’hypercommerce d’en haut qu’on bichonne et le petit commerce d’en bas qu’on sermonne !

   Extrait éloquent, à ce propos, d’ Inf’Auxonne n° 31 de janvier 2011 (page 2)

     « Reste un chantier important à mettre en œuvre […] : une politique concertée de revitalisation [du] centre-ville, dans une collaboration étroite avec les habitants et les commerçants. »

    « Malheureusement, jusqu’à présent nos appels n’ont pas reçu l’écho qu’ils méritaient. En effet, les représentants du commerce auxonnais, obnubilés par la lutte contre l’implantation d’une troisième grande surface se sont fourvoyés dans une alliance contre nature avec les grandes surfaces locales. Se mêlant ainsi d’un combat qui de toute évidence ne les concernaient [sic] pas, en scellant cette alliance de la carpe et du lapin, ils ont fait perdre de vue à leurs mandants les questions essentielles, à savoir :

-  que faire pour rendre le centre-ville attractif ?

- quelles réformes entreprendre pour attirer le chaland et répondre aux besoins de la clientèle ?

- comment tirer parti d’un tourisme qui va se développer ?

En ce début 2011, notre équipe formule le vœu que la raison reprenne enfin ses droits, et qu’une interaction efficace se mette en place pour défendre réellement les intérêts du commerce auxonnais ».

 

  Moralité : neuf ans après, l’hypercomplexe  du Charmoy ne fait que croître et embellir et l’on attend toujours le « chantier important à mettre en œuvre […] : une politique concertée de revitalisation [du] centre-ville »

   

     C’est vrai qu’en matière de concertation certaine démission déconcerte !

Charmoy,déco, avant les coquelicots en zinc, les commerçants en zinc

Charmoy,déco, avant les coquelicots en zinc, les commerçants en zinc

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 octobre 2019 (J+3968 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse