Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 08:56

CHARMOY-CITY : « MERCI BELINDA » ET MERCI MONSIEUR LE MAIRE ! - du 14 SEPTEMBRE  2019 (J+3923 après le vote négatif fondateur)

    « Merci Belinda ». Ce touchant commentaire, lu sur la page facebook de la Ville d’Auxonne à la suite de l’annonce du changement de local d’une association caritative nationale, nous avait incité à  publier un premier article.

CHARMOY-CITY : « MERCI BELINDA » - du 5 SEPTEMBRE  2019

     Cette association caritative à juste titre unanimement connue et reconnue, mais localement choyée par la municipalité en place de façon très particulière, connaissait à nouveau récemment les honneurs de la presse. Retour sur le sujet

    Le Bien Public vient de publier deux articles relatifs à la section locale des Restos du Cœur, l’un paru sur l’édition papier du 12 courant et, parallèlement en lecture numérique, titrait : « AUXONNE Le nouveau cœur des Restos est ouvert » (article A), l’autre, uniquement en lecture numérique  et publié le 11 courant titrait : « AUXONNE Un nouveau local pour les Restos du cœur » (article B) ;

     Quelques données glanées par notre rédaction sur l’un et l’autre article :

    « Marlyse Remund, responsable de la section locale des Restos du cœur, est satisfaite de ce changement. « Les locaux du passage Xavier-Girault devenaient vétustes », explique-t-elle ».  « Marlyse Remund […] est bénévole depuis 2007 et responsable depuis novembre 2013 » (article B).

   Sur ce même article B, la photo 2 du diaporama légendée « la-responsable-de-la-section-locale-marlyse-remund-au-centre-devant-les-nouveaux-locaux-des-restos-du-cœur » montre la responsable à l’extérieur des locaux, sur le trottoir de la rue Guébriant, apparemment en train de lire un discours et flanquée à sa droite de notre premier édile, Raoul Langlois. Inutile de rappeler ici les relations de proximité entre ces deux personnalités locales bien connues.

     La photo illustre sans doute l’inauguration du nouveau local le mardi 11 courant en présence de nombreux élus. Hormis  cette photo, le fait n’est relaté explicitement dans aucun des articles cités plus haut. Notre rédaction pallie cette lacune.

     À propos des travaux préalables  nécessités par cette nouvelle installation, l’article A précise

      « Les travaux ont été entrepris, en étroite collaboration, entre la ville d’Auxonne et les Restos du cœur de Dijon. Ainsi, la municipalité a investi 229 000 € dans ce projet dont 160 000 € pour l’achat immobilier. Une grande partie des travaux ayant été réalisée par les services techniques de la ville et des associations d’insertion pour les Restos du cœur. Ces derniers ont engagé 52 000 € dans la main-d’œuvre, les repas et les déplacements ».

   Précisons que le projet était dans l’air depuis longtemps puisque dans un article du Bien Public daté du 27 décembre 2014 intitulé « RESTOS DU CŒUR Auxonne : des projets pour l’antenne » Raoul Langlois déclarait s’adressant à Madame Marlyse Remund : « Le local est trop étroit, vous m'en avez fait part il y a quelque temps. Aussi, nous avons trouvé des locaux près de la mairie que nous pourrions mettre à disposition. Ils seront plus spacieux pour permettre justement d'autres activités. On continuera à aider les Restos comme on aide d'autres structures car il faut penser à ceux qui sont en difficulté ».

       La  préemption de la « maison Krieg », par Décision du Maire 01-2013 du 9 janvier 2013 (page 5 du PV du CM du 12 février 2013) au détriment d’un particulier intéressé pour l’acheter autorisaient alors cette déclaration

   Rappelons qu’aux termes du PV cité ci-dessus, les motifs déclarés justifiant l’intérêt de cette préemption étaient les suivants :

 « proximité des services de la mairie, de la salle des fêtes et bâtiments appartenant à la Ville, mis à la disposition de certaines associations »

« possibilité de disposer d’une assise de terrain contiguë à l’arrière de la salle événementielle favorisant la création de places de stationnement »

« Possibilité de création  d’un ou plusieurs logements sociaux et/ou d’aménagements de salles de réunions supplémentaires pour les associations de la Commune »

Notre premier édile, proche de la responsable de l’antenne locale, vit sans doute dans ces motifs une opportunité d’accéder aux désiderata de cette dernière.

    Un petit mot d’histoire à propos de la « maison Krieg ». Voisine de la cure, cette charmante maison dix-huitième était autrefois, dans son intérieur, décorée de boiseries et de cheminées en pierre sculptée, elle disposait à l’arrière d’un agréable jardin encadré par celui de la cure au nord et le jardin de l’hôtel-de-ville au sud. Dans les premières décennies du siècle dernier , elle était la propriété d’Alphonse Del, un vosgien d’origine, commissaire-priseur d’Auxonne et du canton. Par la suite, sa fille, Madame Krieg hérita du bien. Vers le milieu du siècle, la propriété perdit successivement sa décoration intérieure (comme tant de demeures auxonnaises au cours des denières décennies !), puis l’agrément de son jardin, ceci à la suite de la construction de la Salle des Fêtes dans le Jardin de l’Hôtel-de-ville.

     Le nouvel édifice se dressant tout au long du côté sud du jardin y projeta son ombre, compromettant définitivement l’ensoleillement. Ajoutons à cela les nuisances sonores des soirs de bal. Comme nous l’avons précisé, malgré les déboires qu’elle avait connu, la maison séduisit néanmoins un particulier, mais la préemption municipale ne tarda pas à mettre  fin à ce projet.

    Claudi a enrichi son illustration du jour de la photographie de presse de l’article du Bien Public daté du 27 décembre 2014 intitulé « RESTOS DU CŒUR Auxonne : des projets pour l’antenne » dont nous avons parlé plus haut.

     Les fidèles amis de l’équipe de l’antenne caritative locale y reconnaîtront sans doute  quelques piliers d’antan, qui pour n’être plus bénévoles à l’antenne locale aujourd’hui, demeurent, à ce qu’on dit du moins, très proches de la responsable de l’antenne locale et de notre premier édile.

Au coeur de Charmoy-City, changement d'adresse...

Au coeur de Charmoy-City, changement d'adresse...

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 14 septembre 2019 (J+3923 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Figures libres