Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 07:00

CHARMOY-CITY, PASSER LE TÉMOIN EN 2020 ? - du 1er avril  2019 (J+3757 après le vote négatif fondateur)

    

    Nous voilà déjà au premier avril, et la tradition nous impose de publier un article de circonstance comme il nous est jadis arrivé de le faire.

POISSONS D’AVRIL D’AUJOURD’HUI ET D’HIER… - du 01 AVRIL 2015

       Certes, nous ne sommes plus en 2015 heureux début d’un deuxième mandat ! C’est au premier avril 2019 que nous voilà déjà, le mois de mars 2019 s’est enfui et l’échéance de mars 2020 se rapproche à grands pas !

     Dans les buissons ça sent bon la violette mais dans notre maison commune ça sent plutôt la fin de règne !

     Du coup, les supputations vont bon train, sur fond de l’adage  « Jamais deux, sans trois », à propos d’un éventuel troisième mandat pour Raoul Langlois. Dans un précédent article, nous avions déjà évoqué la question sur un mode hyper-comparatif inédit.

PUSEY,  MODÈLE  DE CHARMOY-CITY ? - du 11 mars  2019

    D’aucuns nous rétorqueront, qu’eu égard à l’ancienneté respective dans la carrière municipale des édiles des deux communes-sœurs, notre comparaison ne tient pas la route.

   Nos détracteurs se trompent tout bonnement. Laissons parler l’histoire ! Les deux édiles, tous deux hyper-blanchis sous le harnais au service d’une grande enseigne, sont entrés en même temps dans la carrière municipale en 1983 ! Voilà ce qui s’appelle avoir de la bouteille !

KIOSQUE DE CHARMOY-CITY : LE CONCERT QUI N’EN FINIT PAS - du 09 novembre 2017

   Trêve à présent d’histoire et de fantaisie ! Revenons-en simplement et objectivement aux nouvelles des journaux concernant notre sujet du jour…

    Le 12 octobre 2017, dans un article du Bien Public intitulé : « Promesses prudentes pour un maire …prudent » notre premier édile, en réponse à Olivier Capron, déclarait : « Pour l’heure je ne me pose pas la question de ma succession ».

   Et de poursuivre plus loin par une de ces plaisanteries exquises dont il a seul le secret : « Vous me demandez si j’ai l’intention de mettre le pied à l’étrier à une personne en particulier ? Je vous réponds non. Elle pourrait vouloir prendre ma place avant que je ne la lui cède (rires)… ».

      Mais qui pourrait donc être cette personne susceptible de « prendre [sa] place avant qu’[il] ne la lui cède » ?!?!

    Beaucoup plus près de nous, dans un article du Bien Public (papier) du 16 février dernier intitulé : « COTE-D'OR - POLITIQUE Auxonne : la majorité et l’intercommunalité s’expriment sur le climat de tension », notre premier édile était interrogé sur un lien possible entre les actions menées par sa majorité à l’encontre de la communauté de communes CAP-Val de Saône en ces termes :

« Ces actions traduisent-elles alors des ambitions pour les élections de 2020 ?

[N.D.L.R. Chantecler : même si les élections de 2020 concerneront aussi la CC CAP-Val de Saône, la date de mars 2020, indiquée dans la question lève le doute plutôt en faveur des municipales]

  Notre premier magistrat répondait alors à la question en ces termes : « Même si ma décision est prise depuis longtemps, je ne veux pas me prononcer sur ma candidature ou non pour l’instant, car il y a encore du temps et du travail à faire jusqu’à mars 2020. La campagne a encore le temps de s’engager. »

CHARMOY-CITY : SELON QUE VOUS SEREZ BRANCHÉ OU PAPIER  - du 18 février 2019

    Moralité, nous ne sommes guère plus avancés. La version numérique du même article nous donne toutefois davantage d’éléments de réflexion :

     « Ces actions traduisent-elles des ambitions pour l’an prochain ?

Non, ça n’a rien à voir. Même si ma décision est prise depuis longtemps, je ne veux pas me prononcer sur ma candidature ou non pour l’instant, car il y a encore du temps et du travail à faire jusqu’à mars 2020. [En revanche, Jacques Combépine, 1er adjoint, Martine Lassagne, 4e adjointe, et Jean-Paul Moindrot, 5e adjoint, ne brigueront pas de nouveau mandat, NDLR.] La campagne a encore le temps de s’engager. Ce qui m’importe, c’est le mieux-être des Auxonnais et ça ne passe pas forcément par une présidence d’un élu d’Auxonne. Que la présidente soit de Pontailler-de-Saône ne nous gêne pas du tout ».

   Chacun tirera ses conclusions à partir de ces informations ouvertes et les complètera éventuellement par les potins qui commencent à courir sur le sujet.

    Quoi de plus naturel, en effet, que de courir à Charmoy-City, « ville active et sportive », une ville qui pump et qui track ! Patatrac !

   Claudi qui ne veut pas être en reste et se met au goût du jour, nous livre sa version « sport » en maillot mon coco, à propos d’un passage du témoin symbolique pour mars 2020.

     Témoin symbolique ? Oui, ce témoin symbolique, véritable totem charmoysien, qui reviendra à l’heureu/x/se successeu/r/se, n’est autre que le symbole consacré sans tabou par notre premier magistrat sous les auspices de la visite mémorable de François Fillon en janvier 2011.

 http://www.dailymotion.com/video/xhwfkq_visite-de-francois-fillon_news

CHARMOY-CITY : LES VIEUX MARCHÉS, C’EST DU PASSÉ, MAIS L’OIGNON FAIT ENCORE PLEURER - du 26 janvier 2017

    Selon certaines rumeurs, le passage du témoin-oignon ferait actuellement, au sein de la majorité municipale, l’objet d’une course à l’échalote !

    Alors ? Passera, passera pas ?

Charmoy-City sportif, passage du témoin pour mars 2020

Charmoy-City sportif, passage du témoin pour mars 2020

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 1er avril 2019 (J+3757 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions