Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

9 février 2019 6 09 /02 /février /2019 07:37

CHARMOY-CITY : VERS UNE INTERCOMMUNALITÉ DU CHARMOY ? - du 09 février 2019 (J+3706 après le vote négatif fondateur)

   

     Dans un article publié tardivement dans Hebdo 39 n° 333 du 28 janvier dernier et intitulé : « Vœux de l’intercommunalité CAP Val-de-Saône : de la générosité dans l’action ! », Louis Lanni soulignait en ces termes « une absence remarquée » :

 « On notera également l’absence remarquée du maire d’Auxonne, Raoul Langlois, et de tous les élus de sa majorité du conseil municipal, une absence qui a alimenté les conversations des élus du territoire lors du verre de l’amitié qui a suivi… »

    Voilà qui est clair. Il est vrai aussi, que la photographie d’un précédent article du Bien Public daté du dimanche 20 janvier et intitulé « AUXONNE  INTERCOMMUNALITÉ Des chantiers ambitieux cette année », avait déjà retenu notre attention à ce propos.

CHARMOY-CITY : COMME… COMME UN COUP DE FROID AU CAVEAU - du 21 janvier 2019

    Monsieur Lanni qui assistait avant-hier soir au conseil communautaire à Lamarche-sur-Saône pourra encore évoquer, soyons-en sûrs, dans son futur article à paraître : « l’absence remarquée du maire d’Auxonne, Raoul Langlois, et de tous les élus de sa majorité du conseil municipal »

    Il appert en effet que nos « décrocheurs » persistent et signent dans leur crise d’absentéisme. À preuve, une page facebook émergente, intitulée INFOS AUXONNE, communiquait, hier en cours de matinée, cette information :  

« Hier soir se tenait le conseil communautaire ( l'équivalent du conseil municipal pour une mairie ) de la Communauté de Communes Auxonne Pontailler Val de Saône.

Les représentants de la majorité auxonnaise ne se sont pas déplacés. Une première.

On pensait toute polémique close suite à la réponse de la présidente de la ComCom dans le Bien Public.

Mais non, il semblerait bien que Raoul Langlois et son équipe souhaitent faire du bruit, beaucoup de bruit […] »

     Nous ajouterons à la mode de Shakespeare : Beaucoup de bruit pour rien !

L’information était aussitôt suivie d’un commentaire émanant d’une conseillère communautaire de la majorité auxonnaise absente au conseil communautaire d’avant-hier soir (et à bien d’autres encore, de son aveu même) mais néanmoins plumitive dévouée de son groupe et commentatrice assidue de la page  d’INFOS AUXONNE

Voici son commentaire :

« On attendait une réponse de la Présidente autre que 3 lignes de discours policé au Bien Public... Même si cela ne vous plaît pas le débat politique ne peut avoir lieu que dans la presse ou les réseaux sociaux. Votre parti pris dans ce conflit démontre soit un manque de compréhension soit le fait que le personnes qui vous conseillent ne vous ont pas donné l'ensemble des éléments de compréhension nécessaires... Vous êtes exaspéré nous aussi... Et nous comptons bien faire entendre la voix d'Auxonne et ses intérêts. Un rendez vous est demandé à Mme la Présidente afin de débattre des raisons de ce conflit. Bonne journée à vous ! »

    Une lecture attentive de ce texte révèle certaines ambiguïtés. On peut s’interroger en particulier sur l’éventualité que la rédactrice ait en fait voulu dire : « Même si cela ne vous plaît pas le débat politique ne peut [pas] avoir lieu que dans la presse ou les réseaux sociaux ».

     Si tel est le cas, quoi de mieux alors qu’un débat de vive voix lors d’un conseil  public rassemblant physiquement les personnes concernées !

      La conviction qu’il a de son bon droit, jointe à l’élaboration objective et réfléchie des arguments qui le fondent donnent au citoyen la force d’affronter le débat « les yeux dans les yeux ». Chaises vides, bouderies, propos de couloirs et lettres comminatoires n’ont jamais fait une bonne politique !

CHARMOY-CITY : QUAND LES DÉSAPPOINTÉS NE POINTENT PLUS- du 31 janvier 2019

    Il est vrai que chaque homme a son « style », dont sont marqués ses écrits dès qu’il se met au clavier, et dont est marquée sa politique dès qu’il détient une parcelle de pouvoir. Je ne vous apprendrai rien là-dessus.

      À chacun sa manière ! À chacun sa façon de faire ! Il y a une politique de l’ouverture et du débat, une autre de la dissimulation et de la rancœur !

    Alors quant à faire, pour éviter d’être condamné à la revivre, ce qui est le cas présent,  mieux vaut étudier l’Histoire, et revisiter pour cela certaines expériences passées !

   Les exemples ne manquent pas, mais nos lecteurs nous permettront de rester sur un terrain dont nous sommes devenu, par nécessité, expert.

    Affaire engagée par un procédé pour le moins cavalier à l’égard de la communauté de communes en 2009, la question du Charmoy ne pouvait manquer de laisser des traces !

   L’affaire avait à nouveau empoisonné les cantonales de 2011, sans succès déjà pour Raoul Langlois ! Quand 1664 voix ne suffisent pas à faire un conseiller général !

Et pourtant la lutte avait été rude !

 

   La querelle ressort aujourd’hui à l’occasion d’un vote en CDAC qui d’après la déclaration récente de Raoul Langlois dans un article du Bien Public  du 1er février dernier, intitulé « AUXONNE POLITIQUE LOCALE Des tensions entre la majorité et l’intercommunalité » aurait « mis le feu aux poudres ». Voilà une partie de cette déclaration : « ce qui a mis le feu aux poudres, c’est le vote contre de la présidente de la comcom’ et du maire de Lamarche-sur-Saône lors de cette CDAC. Cela a provoqué la colère d’un certain nombre de délégués ». Nous ajouterons, sans doute ceux (celles)-là mêmes qui œuvrèrent en catimini et dans la « discrétion » au profit du promoteur en 2008-2009 !!

    Scrutés avec le recul historique nécessaire, les faits sont clairs : pour Raoul Langlois et sa majorité, l’intérêt des promoteurs du Charmoy a toujours compté plus que le dialogue avec ses partenaires de la Communauté de Communes !

    Il n’y a donc pas lieu de s’étonner de la situation actuelle !

     Irions-nous vers un Auxxit, vers une intercommunalité sécessionniste du Charmoy ?

     Aurons-nous droit encore, à ce propos, à une grande consultation, superbe exercice de démocratie participatatatative attrape-gogos, avec affiches imprimées à LURE ? Claudi s’est plu à l’imaginer !

CHARMOY-CITY 2010, BERCEAU ET MODÈLE DU VOTE D’INITIATIVE CITOYENNE  EN ZONE - du 18 décembre 2018

    Pour l’heure (8 février 21h00)  un tract  papier « lettre ouverte aux citoyens d’Auxonne » semble en cours de distribution. Le blog INFOS AUXONNE en donne un aperçu tronqué. C’est dommage, car même si c’est long, ça demande à être étudié ! Cela ressemble à première vue à une resucée revue et augmentée d’une précédente lettre ouverte  de destination plus restreinte déjà publiée dans un de nos précédents articles.

CHARMOY-CITY : QUAND LES DÉSAPPOINTÉS NE POINTENT PLUS- du 31 janvier 2019

    Dans le même temps, sur son facebook, un conseiller d’opposition se passionne pour la paranoïa….

    Le clin d’œil est explicite mais malheureusement un peu trop facile ! car, en l’espèce, plus que de paranoîa c’est de maux plus répandus dont il s’agit pour l’heure dans la sphère communicationnelle locale : mauvaise foi et paresse intellectuelle incurables !

    Demain il fera jour… à suivre !

 

Dernière minute : Ce matin à 7 heures les pages facebook Auxonne passionnément et consorts n’avaient encore pas affiché le nouveau tract et l’absence de nos désappointés désabonnés était absente du   titre du Bien public à propos du dernier conseil communautaire ainsi libellé

« COTE-D'OR – INTERCOMMUNALITE Orientations budgétaires : l’attractivité du territoire du val de Saône comme priorité »

    Une « attractivité du territoire » qui devrait motiver, on l’espère, une attractivité renouvelée des réunions !

Charmoy-City, citoyens, l'occasion va vous être donnée de vous exprimer

Charmoy-City, citoyens, l'occasion va vous être donnée de vous exprimer

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 février 2019 (J+3706 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Analyses et réflexions

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Analyses et réflexions