Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 09:17

CHARMOY-CITY : « RESTOS » - EN RETARD D’UNE GUERRE ?- du 15 décembre 2018 (J+ 3650 après le vote négatif fondateur)

    Notre titre d’aujourd’hui est un mauvais jeu de mots. Vous me direz que cela signe notre professionnalisme car il est difficile aujourd’hui de trouver autre chose que ce genre de titres dans la presse.

     Autrefois c’était plutôt réservé aux bobos de Libé, mais depuis, tout ça a envahi le fin fond de notre ruralité !

  Mais pourquoi les « restos », qu’il est inutile de présenter, seraient-ils en retard d’une guerre ? Ils ont pourtant bien commencé leur campagne 2018.

    Certes, mais la « maison Krieg » (précisons que dans la langue de Goethe, Krieg signifie guerre) n’aura pas ouvert ses portes pour la campagne 2018 comme l’annonçait pourtant Le Bien Public le 30 septembre 2017, il y a donc plus d’un an, dans un article intitulé « AUXONNE PATRIMOINE Les Restos du Cœur changent de locaux »

   Le chapeau de l’article précisait : « Située en plein cœur d’Auxonne, l’ancienne « Maison Krieg » abritera l’association caritative pour sa campagne 2018 »

Un récent échange du « verre de l’amitié » entre des représentants de la municipalité et les bénévoles dans les locaux actuels du Passage Xavier-Girault, et non rue Guébriant, vient de  démentir cette prévision.

   Ayant pourtant fait l’objet de divers travaux effectués par divers acteurs, la « Maison Krieg » semble pour l’heure encore dépourvue d’un chauffage opérationnel. Et avouez qu’en décembre ce n’est pas  anodin.

     À la lecture d’un extrait du PV du Conseil municipal du 27 septembre 2017, le lecteur pourra se faire une idée des travaux déjà décidés et entrepris. Quant au mode de chauffage et à la date exacte de préemption, le flou semblait encore régner lors de cette séance du 27/09/2017. Chauffage solaire ?

     Remarquons tout de même au passage, dans un souci d’objectivité, que le Procès-verbal du Conseil municipal du 27 septembre 2017 s’il indique bien une affectation future des locaux aux Restos du cœur ne mentionne pas expressément comme l’article de presse ci-dessus une ouverture pour la campagne 2018.

    Chacun connaît et ne manque pas de citer en exemple la proximité et l’attention de notre premier édile à l’égard des « plus démunis » et des responsables locaux de l’association qui contribue à leur secours alimentaire, et seules des personnes mal intentionnées auront l’outrecuidance de  penser qu’un report de l’ouverture de la « Maison Krieg » fin 2019 pourrait entrer dans la cadre d’une stratégie pour les municipales de 2020 !!

    Les nourritures terrestres côté « Maison Krieg » et les nourritures intellectuelles côté médiathèque. À l’aube d’un scrutin, tout ça bien emballé sur papier glacé, ça peut quand même apporter du grain à moudre dans les urnes !

     Sans parler des grands projets au Charmoy, préoccupations récurrentes qui retiennent depuis une décennie toute l’attention  de nos passionnés, et dont nous ne manquerons pas de reparler car ils sont à nouveau  d’actualité en dépit, pour l’instant, d’un silence médiatique assourdissant sur le sujet

    Mais plutôt que de jouer les Madame Soleil contribuons plutôt humblement à parfaire l’information de nos concitoyens.

    Si, en référence à la lecture du PV du CM du 27 septembre 2017,  notre premier édile ne semble pas très au fait sur la date de préemption de la « maison Krieg », nous pouvons quant à nous rappeler qu’elle a été préemptée par Décision du Maire 01-2013 du 9 janvier 2013 (page 5 du PV du CM du 12 février 2013) au détriment d’un particulier intéressé pour l’acheter. Donc il y aura bientôt 6 ans.

   Les motifs justifiant l’intérêt de cette préemption étaient, aux termes du PV cité ci-dessus, les suivants :

 « proximité des services de la mairie, de la salle des fêtes et bâtiments appartenant à la Ville, mis à la disposition de certaines associations »

« possibilité de disposer d’une assise de terrain contiguë à l’arrière de la salle événementielle favorisant la création de places de stationnement »

« Possibilité de création  d’un ou plusieurs logements sociaux et/ou d’aménagements de salles de réunions supplémentaires pour les associations de la Commune »

     Dans le cadre de la libre expression nous nous sommes permis de rappeler ces quelques informations.

   Car l’information et le cœur appartiennent à tout un chacun et  c’est un devoir de citoyen d’en empêcher le monopole.

    Eh ! Les opposants, c’est le 15, avez-vous déposé vos 330 caractères ?

     Et toi, Wilfried, auras-tu eu encore une fois la gentillesse, de mon blog, d’indiquer l’adresse dans cette bonne presse ?

MONOPOLE DES CARACTÈRES ET MONOPOLE DU CŒUR  À CHARMOY-CITY ? - du 10 mars 2018

 

   Reste à Claudi à illustrer le présent article. Pas facile !

    Il a décidé de le faire dans la veine littéraire justifiée par la proximité du siège actuel des « Restos » de la nouvelle médiathèque en gestation, sur laquelle, semble-t-il, on s’apprêterait à mettre un paquet de pognon.

    Va-t-on, à l’échelon du canton nous faire une TGB à la mode de Tonton en vue des prochaines municipales ?  La totale !

https://www.causeur.fr/bnf-bibliotheque-francois-mitterrand-33996

DE CHARMOY-CITY À BOUVILLE : RÉFLEXIONS SUR LA CULTURE - du 26 novembre 2017

CHARMOY-CITY : LA MÉDIATHÈQUE LIEU DE MÉMOIRE DE L’OIGNON ? -du 28 novembre 2017

       Outre l’attente suscitée par le grand projet, la ferveur littéraire charmoysienne est encore accrue, ne l’oublions pas, par le climat entretenu autour d’un ouvrage d’intérêt local dont la parution prochaine toujours attendue suscite un vrai climat de fébrilité dans les milieux proustiens, tiens-toi bien mon kiki, du Tout Charmoy-City !

DE COMBRAY À CHARMOY-CITY. EXERCICES D’HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE LITTÉRAIRE (1)- du 11 octobre 2018

   Les pages de notre blog ont déjà reçu la visite de Houellebecq, de Sartre, de Merleau-Ponty, de Musset, et bien entendu de Marcel Proust ! Aujourd’hui Sartre revient avec un nouvel invité,  André Gide (1869-1951), le célèbre auteur des Nourritures terrestres, contemporain de Marcel Proust et de notre Père Cahuet !

    Dans la confrontation Gide-Sartre, la petite lapine délurée jouera les arbitres.

    Les paroles prêtées à Sartre sont un raccourci d’une citation plus longue que les curieux, s’il en existe encore, trouveront sur Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Nourritures_terrestres

   

Charmoy-City, culture, nourritures et justice sociale

Charmoy-City, culture, nourritures et justice sociale

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 15 décembre 2018  (J+3650 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Culture

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Culture