Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 08:15

RETOUR À CHARMOY-CITY : LES « ATELIERS » DU PETIT PÈRE THIERS - du 27 juin 2018 (J+3479 après le vote négatif fondateur)

    Alors que notre Président-Chanoine de Latran s’en revient d’Italie, nous nous permettons d’interrompre incongrument notre feuilleton « France-Italie 1897 » qui passionnait déjà nos lecteurs – plus que France-Danemark 2018 – pour nous replonger dans l’irremplaçable et substantiel bouillon de culture charmoysien qui commençait déjà à nous manquer !

     En vous promettant de repartir bien vite en voyage dans l’espace et dans le temps, découvrons pour l’heure l’un des morceaux les plus choisis, agrémentant ce riche bouillon, gratinée magique, sur laquelle  surnagent les yeux de puissants visionnaires, rendons nous rue Thiers, pour y découvrir les « ateliers » du petit père Thiers

    À juger par le nombre de rues Thiers, la mémoire française a été généreuse pour le petit père Thiers, politicien pragmatique s’il en fut et qui ne déparerait pas dans nos actuels cabinets marcheurs.

    À Charmoy-City, nous avons aussi notre rue Thiers, ex-rue Entre-deux-ponts qui perdit son vieux nom à la suite de l’enterrement de la petite Saône dans un aqueduc souterrain, enterrement qui supprima le deuxième pont à hauteur du carrefour de la grand’rue  avec la rue Prieur.

   Charmoy-City connut alors, en ce début de IIIème République une première requalification urbanistique, la rue Entre-deux-ponts s’en trouva élargie et prit ses aises à l’entrée de la ville sous le nom de rue Thiers !

   En ce temps-là, notre rue Thiers était prospère…Yop là Boum ! Mais ce n’est plus qu’un souvenir…

   Alors, après avoir d’abord monté un grand hypermarché en périphérie, nos édiles inspirés ont récemment  décrété la revitalisation du centre-ville ! Gloire à nos urbanistes pensants !

 LES CHARMOISES DE SCHRÖDINGER-du 28 août 2013

    Et les ateliers du petit père Thiers alors ? Si l’on en croit les dernières informations sur le site officiel de la ville, ils sont au 22 de la rue du même nom. Voilà du moins ce que nous donne à lire à ce jour la prose officielle :

     «  Pour celles et ceux qui souhaitent s'investir dans le projet de revitalisation du centre-bourg d'Auxonne, sachez qu'un lieu d'accueil à récemment ouvert ses portes !

    La "Maison du Projet Revitalisation Centre-Bourg", située 22 rue Thiers, est là pour écouter vos remarques et suggestions, mais aussi pour vous faire participer à de nombreux ateliers qui permettront de mieux cerner vos besoins. »

  Ces « nombreux ateliers qui permettront de mieux cerner vos besoins » animent le quartier de leur activité incessante.

    C’est là, dans ce creuset industrieux, que se forge l’avenir de notre cité pour le siècle à venir et que se fond le projet merveilleux !

    Les ateliers du petit père Thiers, voilà une affaire qui tourne, pas comme les ateliers nationaux de ce pauvre Louis Blanc qui fut à Thiers ce que Mélenchon est à Fillon. 

   Les ateliers du 22 rue Thiers, c’est super ! Jeannot s’est inscrit à l’atelier peinture !  Et Annick alors ? Annick, pour lui faire la nique, elle s’est inscrite à l’atelier musique !

CHARMOY-CITY : UNE BOÎTE À MUSIQUE AU 22 RUE THIERS ? - du 26 mars 2018

   Inscrivez-vous bien vite aux ateliers du petit père Thiers. Pour lutter contre mon Alzheimer, moi je m’inscris aux ateliers du petit père Thiers !

    À la prochaine ! On repartira en Italie, et même plus loin, c’est promis !

Retour à Charmoy-City, les ateliers du petit père Thiers

Retour à Charmoy-City, les ateliers du petit père Thiers

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 juin 2018  (J+3479 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Figures libres

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais