Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

29 janvier 2018 1 29 /01 /janvier /2018 10:19

QUAND INF’AUXONNE N° 49 EMPRUNTAIT DES LIGNES BLEUES DES VOSGES - du 29 janvier 2018 (J+3330 après le vote négatif fondateur)

     À l’heure où notre premier édile s’est récemment adressé, lors de ses vœux, au Maire de Corcieux, à l’heure où Info’tweet n° 59 tarde à atterrir dans nos boîtes aux lettres, nous nous sommes tournés vers le numéro 49 et le commentaire qu’il nous avait inspiré.

    La « ligne bleue des Vosges », voilà un lieu de mémoire, mais « les lignes » du quotidien Vosges Matin, comme le démontrait notre commentaire du numéro 49,  peuvent être à l’occasion un puissant lieu d’inspiration.

    Comme dit le proverbe « l’occasion fait le larron ». Au nom du « respect », Info’auxonne n° 32 ne se gênait pas lui-même pour fustiger les trop faciles « emprunts ». 

    Bonne lecture (ou relecture), donc de notre article du 28 juillet 2015, qui après tout nous parle encore !

     On y découvre en particulier que le directeur de notre trimestriel à tous était déjà «  trop occupé de comptabilité de caractères » !!

     Rappelons en passant que Chantecler, lui, indique toujours ses sources et les cite entre guillemets !

[N.D.L.R. Petite observation ajoutée le 30 janvier : nous réalisons qu’Inf’auxonne n° 32 n’est plus disponible sur le site de la Ville et que les exemplaires papier ont dû se faire rares. À toutes fins utiles, nous renvoyons donc le lecteur à la fin de notre article. Il y trouvera un extrait en PDF du magazine en question]. 

     Pour bénéficier de l’interactivité des liens, le lecteur se reportera à l’article original en cliquant sur le lien ci-dessous

CES LIGNES QU’ON EMPRUNTE - du 28 JUILLET 2015

    On pourra en lire aussi directement la reproduction en italiques

 

CES LIGNES QU’ON EMPRUNTE - du 28 JUILLET 2015 (J+2414 après le vote négatif fondateur)

   Que nos fidèles lecteurs/trices se rassurent, nous n’évoquerons pas encore une fois la fameuse « ligne du Tramway A »© et sa gare en construction©, respectant pour une fois l’adage selon lequel : « les plaisanteries les plus courtes sont les moins longues » !

      Nous aborderons aujourd’hui une question plus sérieuse, celle de la propriété intellectuelle. Tout directeur de publication qui se respecte, se doit de citer ses sources, il est en droit aussi de garantir la propriété intellectuelle de ses productions.

    Du premier  impératif, citer nos sources, nous avons toujours eu grand scrupule. Quant à  la seconde précaution, celle de garantir la propriété intellectuelle de nos productions, peu nous chaut, à la différence de certain traminot nouvelliste,  bien sûr que nous sommes de ne jamais tirer un centime ni aucune gloire de la publication des écrits de ce blog et tout au plus quelques bonnes soupes à la grimace et aux fanes de radis©! 

      Dans les annales de notre Inf’Auxonne à tous, il me souvient qu’une volée de bois vert exemplaire avait été infligée à de vilains plagiaires. C’était en page 8 et dernière du numéro 32 d’avril 2011. Dans un encadré de couleur café au lait, le Groupe Auxonne Passionnément sous le titre « Respect, vous avez dit respect » accusait, preuve à l’appui, le Groupe Auxonne Autrement d’avoir emprunté sa formule de vœux au maire de Grigny.

   Et le plagiat caractérisé ayant été dûment démasqué et attesté, le Groupe Auxonne Passionnément concluait par cette question toute empreinte d’indignation donneuse de leçons : « Est-ce-bien là une façon de démontrer du respect à leur concitoyens ? ».

     Quelle histoire !!! Y-avait-t-il vraiment là de quoi fouetter un chat, car chacun sait qu’il n’y a rien de plus banal qu’une formule de vœux ?

     Moins banal est ce jugement, qui toujours dans le même encadré de couleur café au lait et sous le titre interrogatif d’ « Amnésie ? », brossait de  Monsieur Antoine Sanz le portrait d’un « partisan plus que favorable » de LECLERC et ce, jusqu’à « la perspective des élections municipales » de  mars 2008 qui lui aurait  « dicté un courageux repli stratégique ». Monsieur Antoine Sanz une fois battu et dans l’opposition aurait ainsi « changé radicalement d’avis ». Élucubration mensongère démentie par une étude approfondie des dossiers.

ARCHÉOLOGIE  DU CHARMOY (2) - du 27 DÉCEMBRE 2014

    Mais revenons à nos moutons, notre intention, clairement indiquée par notre titre, n’étant pas de traiter des intentions que l’on prête, mais des lignes que l’on emprunte. Toujours en page 8 et dernière du numéro 32 d’avril 2011 de notre Inf’Auxonne à tous, dans la rubrique « À la découverte des rues d’Auxonne », le lecteur habituel du Guide illustré d’Auxonne, de notre regretté maître, Pierre Camp, reconnaîtra au premier coup d’œil un « emprunt » de taille qui ne cite pas ses sources. Et dans ce cas, le propos est pourtant nettement moins banal et stéréotypé que celui d’une carte de vœux !

UN AIR DE DÉJÀ VU - du 27 avril 2011

   On nous rétorquera que tout cela, c’est du passé et que nos exemples sentent le réchauffé ! D’accord ! Alors, pour les amateurs de nouvelles fraîches, nous citerons un dernier exemple, et celui-là de belle taille !

   Ouvrons notre Inf’Auxonne à tous, numéro 49 de juin 2015 et découvrons en page 3 l’article « Corcieux célèbre sa renaissance et remercie Auxonne ». Corcieux remercie Auxonne, c’est très bien ! Ce qui l’est moins c’est qu’hormis le premier et le dernier paragraphe, l’ensemble de l’article semble être en fait un « copié-collé » de l’article de Vosges Matin (Édition de Saint-Dié) du 23 mai 2015 que l’on a oublié de citer. Pour reprendre, en l’adaptant, la question empreinte d’indignation    du Groupe Auxonne Passionnément, on aurait bien envie de la lui retourner à peine modifiée : « Est-ce-bien là une façon de démontrer du respect à nos amis vosgiens ? »

http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2015/05/23/la-renaissance-de-corcieux-celebree

    Mais, il n’est heureusement pas dans nos habitudes de nous draper dans une indignation feinte, et quand nous  jetons la pierre ce n’est qu’après mûre réflexion. Alors, avant de condamner, cherchons quelques explications possibles…

     La plus irréaliste serait que Vosges Matin (Édition de Saint-Dié) du 23 mai 2015 se soit inspiré de notre Inf’Auxonne à tous, numéro 49 de juin 2015, le savant Oncle Robert vous dira lui-même que c’est impossible, la flèche du temps étant irréversible ; la seconde serait que le rédacteur de Vosges Matin (Édition de Saint-Dié)  fasse des piges pour notre Inf’Auxonne ou vice-versa ; une troisième, enfin, vient à l’esprit, qui est la plus plausible sans doute.

  Nous la formulerons ainsi : trop occupé de comptabilité de caractères, le directeur de publication d’Inf’Auxonne aura omis de  préciser au rédacteur de bien citer ses sources.

     

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 28 juillet 2015  (J+2414 après le vote négatif fondateur)

Dans inf'auxonne 49  on pouvait découvrir des lignes bleues des Vosges

Dans inf'auxonne 49 on pouvait découvrir des lignes bleues des Vosges

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 29 janvier 2018  (J+3330 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Lieux de mémoire

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Lieux de mémoire