Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

4 décembre 2017 1 04 /12 /décembre /2017 09:18

CHARMOY-CITY : GOOD MORNING, NAPOLEON’S BARRACKS ! - du 4 décembre 2017 (J+3274 après le vote négatif fondateur)

    Le 2 décembre est une date qui compte pour la famille Bonaparte, nous avons déjà eu l’occasion de le souligner dans nos colonnes

NAPOLÉONS, PETITS ET GRANDS - du 02 DÉCEMBRE 2015

    Ce 2 décembre dernier s’est tenue à Paris une grande opération de com dorée sur tranche. Dans l’enceinte de la Maison de la Radio, une conférence privée réunissait autour du président Barack Obama, le Who’s Who de la communication et de l’innovation française constitué en cercle sous le vocable « les Napoleons ». Il est possible que le choix de la date du 2 décembre n’ait pas été totalement fortuit de la part de nos aigles de l’innovation et de la communication.

     Côté napoléons sonnants et trébuchants la presse mentionne un droit de participation de 3400 euros pour les auditeurs et des honoraires de 400 000 euros pour le président Barack Obama « Yes, we can ! »

   Toujours selon la presse, c’est après un déjeuner avec Emmanuel Macron, qu’il avait soutenu pendant la campagne, que l’ex-dirigeant américain a parlé pendant une heure à la Maison de la Radio sur le thème de la peur de l’innovation et comment la dépasser (« Fear less, innovate more »). Un tête-à-tête avec François Hollande était également à l’agenda.

    Voilà donc en bref l’évènement marquant de ce 2 décembre dernier, auquel, semble-t-il, aucun charmoysien n’était convié !

     Mais à Charmoy-City, la vie a néanmoins continué : Sainte-Barbe, qui était aussi patronne de l’artilleur Bonaparte « par Sainte Barbe, vive nos bombardes ! », a vu réunis sous son patronage, nos très actifs sapeurs-pompiers, le marché de Noël a ouvert ses portes sous les Halles et à la mairie, on s’est mariés, devant monsieur le Maire… ou son adjointe. La terre a continué à tourner et la circulation aussi, autour du rond-point de la place du 10e régiment d’infanterie où trônent  Arthur et son tarare.

     Claudi me certifie qu’un tour opérateur avait organisé ce jour-là, pour une participation cent fois inférieure à 3400 euros une visite à Napoleon’s barracks (les casernes de Napoléon) pour ceux qui n’ont pas l’honneur d’appartenir au Who’s Who de la communication et de l’innovation française constitué en cercle sous le vocable « les Napoleons ».

     Les chanceux ont découvert en prime le tarare, mais ont regretté vivement de ne pouvoir visiter le musée !

   Moralité : on devrait inviter Barack pour une visite à Napoleon’s barracks, vu que c’est un fan des «  Napoleons ».

« Yes, we can ! »

Charmoy-city, good morning Napoleon's barracks

Charmoy-city, good morning Napoleon's barracks

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 4 décembre 2017 (J+3274 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse