Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 07:25

CHARMOY-CITY : L’ART (ÉPHÉMÈRE) DE REMPLIR LES VITRINES VIDES - du 11 août 2017 (J+3159 après le vote négatif fondateur)

      Le Bien Public d’avant-hier 9 août publiait un article sous le titre : « AUXONNE PORTRAIT Quand l’art remplit les vitrines vides »

      L’article précise : « 17  C’est le nombre de dessins que Yannick Haff expose depuis la semaine dernière, derrière la vitrine vacante rue du Bourg ».

     La rédaction de notre blog souhaite en passant bonne chance au jeune artiste qui déclare à propos de « sa passion pour l’héroïc fantasy » : « Ce n’est pas de la provocation. C’est mon style ».

     Claudi Hoffnung, notre illustrateur, délaissant momentanément Bonaparte et son PSC, reprend volontiers cette déclaration à son actif !

     Il a d’ailleurs largement mis en scène, depuis quelques mois, cette fameuse vitrine vacante de la rue du Bourg et son indécollable affiche sur la porte. La richesse de son album en témoigne à elle seule !

ALBUM LE RÉVEIL DU CENTRE-BOURG

     Cet album s’enrichira sous peu de la production que lui a inspirée aujourd’hui le voisinage particulièrement réussi de l’un des dessins de Y.H. et de l’affiche de Kalinka très judicieusement préservée dans l’opération de revitalisation artistique de la vitrine.

     Le voisinage incongru et génial  de l’ancienne affiche et des récents dessins, comme la rencontre « d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table de dissection » stimule ainsi et féconde l’imagination du passant !

     Petite remarque en passant à propos du chapeau (de l’article, bien entendu, pas de Napoléon) : précisons qu’avant de prendre « des allures de galerie d’art éphémère » cette « ancienne vitrine d’un magasin de chaussures », exposa d’abord pendant quelques années les charmantes fanfreluches de la sympathique Kalinka dont la courageuse affiche, à présent mise en art, perpétue heureusement la mémoire !

     Ah ! Dieu que tout est éphémère !

LES BOUTIQUES ÉPHÉMÉRES, UNE MANNE POUR LE COMMERCE DE CENTRE-BOURG ? - du 30 juin 2017

Charmoy-City, l'affiche de Kalinka vue par des yeux d'artiste

Charmoy-City, l'affiche de Kalinka vue par des yeux d'artiste

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 11 août 2017 (J+3159 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Revue de presse