Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : chantecler-auxonne.com
  • chantecler-auxonne.com
  • : "Je chante clair afin qu'il fasse clair" Edmond Rostand
  • Contact

Profil

  • Claude Speranza, Auxonnais
  • Auxonne, environnement, actualité,  hypermarché, grande distribution, société
  • Auxonne, environnement, actualité, hypermarché, grande distribution, société

Recherche

27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 07:36

CHARMOY-CITY : UN PSC POUR BONAPARTE ! (ÉPISODE N°4) - du 27 juillet 2017 (J+3144 après le vote négatif fondateur)

   Chaque nouvel épisode apporte sa pièce au puzzle…et une lettre à la boîte…

   Côté puzzle, c’est à présent certain : l’Empereur est en visite dans notre bonne ville. Visiblement, les ans ont alourdi la silhouette du jeune Lieutenant Bonaparte. Que nous vaut ce retour tardif sur les lieux de jeunesse ?

    Retour tardif, en effet, car sur l’image, le corps, même encore dépourvu de visage, marque un tassement et une lassitude.

    C’est que l’Empereur a connu des revers et des trahisons, lui qui ne manquait jamais de répondre en reconnaissance aux services rendus.

    Sous le vent mauvais, les « girouettes » se sont mises à tourner. L’une des plus célèbres d’entre ces « girouettes »  fut le très raffiné et très fluctuant Talleyrand, Grand Chambellan et Prince de Bénévent. Il avait l’estomac solide, car il digéra apparemment sans trop de peine l’épithète peu flatteuse que lui décerna l’Empereur le 28 janvier 1809, lors d’un Conseil au château des Tuileries.

    Le mot est trop célèbre et trop cru pour qu’il soit nécessaire de le rappeler ici.

    Quand vient l’adversité les vrais soutiens se font rares.

    C’est que l’on oublie bien vite ceux qu’ont avait encensés lorsqu’on en tirait prestige et avantage.

     L’Empereur expérimenta cette ingratitude universelle avec la grandeur tragique qui lui seyait.

     Le temps des héros n’est plus, l’éternelle ingratitude subsiste. Le vrai héros de notre temps, c’est à présent l’homme ordinaire en son chemin précaire. Mais de la tragédie d’un Empereur, aux désillusions d’un employé, il n’y après tout, qu’une différence d’échelle.

     Ainsi va le monde, on finit par s’y faire…

    Ce n’est pas pour autant une raison de laisser faire et encore moins de se taire …

    LETTRE M.SPERANZA - LAPOSTOLLE 28 JUIN 2016

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 4

Charmoy-City, un PSC pour Bonaparte, épisode 4

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 juillet 2017 (J+3144 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Jeux

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude Speranza, Auxonnais - dans Jeux